Faire des observations pour la recherche de votre mémoire

L’observation est une méthode de recherche avec laquelle vous observez et écoutez simplement ce que les gens font et ce qu’ils disent. Pour faire vos observations scientifiquement, il est important de faire des rapports systématiques.

Dans de nombreuses études, il peut être utile de prêter attention au comportement et à la gestuelle. Il est intéressant de voir comment les gens réagissent dans certaines situations, quel comportement ils ont et quelles sortes d’interactions ont lieu.

Cela ne signifie pas que les observations sont faciles et informelles. L’observation ne devient une méthode de recherche que si vous la combinez avec le reportage, la description, l’analyse et l’interprétation.

Il existe différentes formes d’observation. Par exemple, en tant qu’observateur, vous pouvez participer plus ou moins à la situation observée et l’observation peut se faire de manière plus ou moins structurée.

Quand utiliser la recherche par observation ?

  • Quand votre question de recherche est une question “comment ?”.
    Par exemple : « comment les jeunes à problèmes se comportent-ils dans la classe par rapport à leur enseignant ?”
  • Quand on en sait peu sur le sujet ; donc sur le comportement des gens dans une situation donnée.
    Par exemple, vous pouvez étudier comment les gens se comportent dans les supermarchés pendant leurs achats. Sont-ils très concentrés sur les choses dont ils ont besoin ou passent-ils plus de temps sur le choix des produits ? Est-ce qu’ils s’engagent dans de nombreuses interactions sociales dans le supermarché ou non ? Est-ce que plus de femmes ou d’hommes font du shopping ?
  • Quand un phénomène ou une personne doit être étudié dans son cadre naturel.
    Parfois, par exemple, vous voulez étudier le comportement de certaines sociétés, le comportement des personnes dans leur environnement de travail ou le comportement des enfants dans la salle de classe.
  • S’il est probable que les répondants ayant une déclaration personnelle décrivant leur comportement différemment de ce qu’il est réellement.
    Lorsque, par exemple, des sujets plus sensibles sont discutés dans des enquêtes ou des interviews, les gens peuvent consciemment ou inconsciemment donner une réponse différente de la vérité. Un exemple de ceci est lorsqu’on lui demande combien de cigarettes les personnes fument en un jour. Peut-être que les gens ne savent pas avec certitude combien ils fument ou disent qu’ils fument moins qu’ils ne le font réellement.

Types d’observation

Il en existe plusieurs :

Obtenez un retour sur votre style linguistique, plan et clarté.

Des correcteurs professionnels relisent et corrigent votre document en se focalisant sur :

  • Le style académique
  • Les fautes de français
  • La structure de votre texte
  • La clarté et logique de vos propos

Voir un exemple

1. Observation participante

Pour l’observation participante, en tant qu’observateur, vous faites partie du contexte dans lequel le comportement des personnes est étudié. De cette façon, vous pouvez clarifier le sens de l’environnement et le comportement des personnes observées si vous avez des questions. De cette façon, une image précise et focalisée de la situation peut être obtenue.

Dans l’observation participante, une distinction peut être faite entre : l’observation où les personnes observées savent que l’observateur les observe ou l’observation où les personnes ne le savent pas.

Avantages et inconvénients de l’observation participante

AvantagesInconvénients
Vous êtes vous-même au centre, vous pouvez étudier un comportement que vous ne seriez pas en mesure d’étudier avec un sondage ou une interview.En tant qu’observateur, vous êtes fortement influencé par des éléments subjectifs, parce que vous faites partie de la situation observée. Par exemple, en tant que chercheur, vous pouvez vous identifier avec les personnes que vous étudiez. Cela ne vous donne qu’un aperçu limité de la signification réelle du contexte social.
Vous faites partie du contexte. Vous pouvez obtenir des aperçus intéressants sur le thème de la recherche, que vous n’auriez pas prévu à l’avance.En tant que chercheur, vous pouvez involontairement influencer le comportement des personnes que vous observez parce que vous en êtes si proche.

Quand utiliser l’observation participante ?

L’observation participative est principalement utilisée dans la recherche qualitative. Vous pouvez l’utiliser lorsque vous voulez obtenir des informations détaillées sur une culture particulière ou un groupe de personnes ou sur le comportement des individus.

2. Observation non-participante

En observation non-participante, en tant qu’observateur, vous ne faites pas partie du cadre social observé. Dans la plupart des cas, l’observateur n’est pas vu du tout par le(s) individu(s) observé(s). Cela peut être fait, par exemple, au moyen d’images vidéo.

Avantages et inconvénients de l’observation non-participante

AvantagesInconvénients
Parce que vous êtes autant que possible hors de la situation d’observation, vous ne pouvez pas influencer la situation. Cela rend les résultats plus fiables.Vous ne pouvez pas approfondir vos recherches, car vous regardez toujours à distance.
C’est un moyen d’observation assez rapide et peu coûteux.Vous ne regardez que superficiellement la situation ou le comportement. Pour cette raison, vous ne pouvez pas facilement identifier le vrai problème.

Quand utiliser l’observation non-participante ?

L’observation non-participante est une méthode que vous pouvez utiliser pour dessiner l’image initiale d’une situation. Beaucoup de recherches sur certains sujets n’ont pas encore été faites, donc un premier aperçu peut être très utile. Cela vous permet de définir le sujet de recherche et constitue la base de toute recherche de suivi avec d’autres méthodes de recherche.

3. Observation systématique (ou structurée)

L’observation structurée est aussi appelée observation systématique. Ici, des règles explicitement formulées sont utilisées pour l’observation elle-même et pour en rendre compte.
Ces règles sont définies dans un schéma dit “d’observation”. Cela vous permet de placer les observations dans certaines catégories que vous avez déterminées avant la collecte des données.

Avantage et désavantage de l’observation systématique

AvantagesInconvénients
Chaque observation est effectuée selon un horaire fixe et cela vous permet de bien comparer et catégoriser les observations. Il sera plus facile de tirer des conclusions.Chaque observation doit être effectuée exactement de la même manière. Cela peut parfois être difficile, surtout s’il y a plusieurs observateurs. Si les observations ne sont pas réalisées de la même manière, cela peut avoir des conséquences importantes sur les conclusions.

Quand utilise l’observation systématique ?

Une observation systématique peut être utilisée lorsque vous avez formulé le problème et le but de votre recherche de manière précise et que vous devez savoir exactement ce qui doit être observé pendant l’observation. Dans ce cas, l’observation sert à vérifier certaines hypothèses.

4. Observation non-structurée

L’observation non-structurée signifie que le comportement des individus est observé de manière très détaillée. Il n’y a pas de schéma d’observation prédéterminé, mais on recueille autant d’informations que possible. Le but de cette observation est de faire un rapport narratif du comportement observé.

Avantage et désavantage de l’observation non-structurée

AvantagesInconvénients
Vous pouvez avoir une vue d’ensemble de la situation à étudier et du comportement à étudier, car vous ne vous concentrez pas sur un certain élément, mais regardez le tout.Vous prenez le risque de faire des interprétations erronées qui ne sont pas scientifiques, car en tant que chercheur, vous n’avez pas de lignes directrices sur ce qu’il faut surveiller. Par conséquent, il est possible que vous vous concentriez davantage sur un aspect que sur un autre aspect de la situation.

Quand utilise l’observation non structurée ?

Vous pouvez utiliser cette forme d’observation si vous n’avez pas encore formulé votre problème de recherche. Dans ce cas, vous pouvez faire une observation plus large, identifier les éléments les plus importants du problème et formuler des hypothèses, par exemple.

Les résultats peuvent donc être principalement utilisés comme base pour des hypothèses qui peuvent être étudiées dans de la recherche de suivi. Aucune conclusion claire ne peut être tirée.

Quel genre d’observation convient à votre recherche pour votre mémoire ?

Pour déterminer quelle méthode d’observation est la meilleure pour votre recherche, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

Mon problème de recherche et mon objectif sont-ils déjà clairement formulés ?

Si c’est le cas, il est préférable d’opter pour une méthode d’observation structurée (ou systématique). Si, cependant, vous voulez déterminer le problème de recherche en faisant une observation, alors une méthode d’observation non-structurée est recommandée.

Est-ce que je veux avoir une image plus large du problème de recherche ou une image plus précise ?

Si vous souhaitez obtenir une vue d’ensemble du sujet à étudier, il est préférable d’opter pour une méthode d’observation participante. Si vous cherchez une image plus précise de la situation, alors une méthode d’observation non-participante est recommandée.

Votre recherche est-elle éthique ?

Considérez dans quelle mesure vos observations sont éthiquement justifiées. Lorsque vous observez des gens qui ne sont pas conscients de cela, cela peut être considéré comme contraire à l’éthique.

Combien de temps avez-vous pour votre recherche ?

Par exemple, si vous voulez « infiltrer » une société pour faire des recherches sur ses actions, cela prend plus de temps que lorsque vous observez un cours dans une école primaire. Une observation non-participante prend moins de temps qu’une observation participante.

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

Un commentaire

Aliou Akambi
8 novembre 2018 à 20:18

Votre commentaire: Merci pour l'article. Ça m'a beaucoup orienté et maintenant je sais quoi faire.

Répondre

Laissez un commentaire