La recherche sur le terrain pour votre mémoire

Une méthode de recherche assez commune est la recherche sur le terrain. Vous entrez vous-même dans le champ pour collecter des données. La recherche sur le terrain peut être utilisée comme méthode de recherche et collecte de données pour votre mémoire.

Diverses méthodes peuvent être utilisées, comme des enquêtes, des entretiens et des observations. De cette façon, vous trouverez exactement les données dont vous avez besoin pour répondre à vos questions de recherche.

Qu’est-ce que la recherche sur le terrain ?

Dans la recherche sur le terrain, vous entrez dans le champ pour collecter des données pour votre recherche. Le champ signifie que vous menez la recherche dans un cadre quotidien et naturel, tel qu’une salle de classe ou une entreprise.

En choisissant ce mode de recherche, vous obtiendrez une image concrète de votre domaine de recherche dans un environnement pratique (contrairement à un cadre de laboratoire dans lequel un chercheur tente d’exclure autant de facteurs externes que possible), ce qui peut influencer les résultats de la recherche.

Quand faire des recherches sur le terrain ?

La recherche sur le terrain est souvent considérée comme l’opposée de la recherche documentaire. Lorsque vous faites de la recherche documentaire, vous récupérez des données à partir de sources existantes, alors que vous les collectez dans une recherche sur le terrain.

Vous pouvez toutefois combiner les deux méthodes dans votre mémoire.

Pour ou contre la recherche de terrain ?

Comme toute méthode de recherche, la recherche sur le terrain présente des avantages et des inconvénients. Il est important d’en tenir compte lors du choix de la méthode de recherche.

Le principal avantage de la recherche sur le terrain est que vous pouvez définir très précisément ce que vous allez rechercher et comment vous allez le faire. De cette façon, vous formez la recherche qui correspond le mieux à votre question de recherche ou à la définition du problème. Dans la recherche documentaire, vous dépendez de la recherche des autres : l’information que vous cherchez doit donc être disponible.

Un autre avantage de la recherche sur le terrain est que vous pouvez justifier ce que vous avez fait. Parce que vous avez mis en place la recherche vous-même, vous savez exactement comment vos données ont été collectées (plus de fiabilité et de validité).

D’un autre côté, il faut souvent beaucoup de temps pour mettre en place et mener une recherche sur le terrain. Trouver suffisamment de répondants, dont vous avez besoin dans de nombreuses formes de recherche sur le terrain, peut également causer des problèmes.

Pour ou contre la recherche de terrain

AvantagesInconvénients
Peut façonner précisément la recherche en fonction de votre question de recherche.La recherche sur le terrain peut prendre beaucoup de temps.
Vous pouvez clairement justifier comment la recherche a été faite. Bon pour la validité et la fiabilité.Il peut être difficile de trouver suffisamment de répondants.

Comment effectuer des recherches sur le terrain ?

Si vous avez décidé de faire des recherches sur le terrain, il est important que vous ayez d’abord clarifié la définition de votre problème et/ou de votre question centrale de recherche. Ensuite, vous savez quelles sont les données que vous recherchez et vous pouvez mettre en place un plan de recherche pour les collecter.

Comment faire un plan de recherche ?

La recherche sur le terrain peut être utilisée à la fois qualitativement (par exemple au moyen d’entretiens) et quantitativement (par exemple au moyen d’enquêtes).

Si vous cherchez des chiffres qui disent quelque chose sur votre sujet de recherche, alors le choix se porte sur la recherche quantitative sur le terrain. Si vous cherchez plus le « comment » et le « pourquoi » derrière un certain problème, la recherche qualitative sur le terrain est un choix plus approprié.

Un certain nombre de méthodes de recherche couramment utilisées dans la recherche sur le terrain sont :

L’observation

Exemple : observation dans la recherche sur le terrain

Blatchford et ses collègues (2003) ont étudié si la taille d’une salle de classe influence le comportement des élèves. Pour cela, ils ont observé des enfants dans des classes de différentes tailles et ont comparé le comportement de ces enfants.

Blatchford, P., Edmonds, S. et Martin, C. (2003). Taille de la classe, attention des élèves et relations avec les pairs, British Journal of Educational Psychology (73), 15-36.

Les interviews (entretiens)

Exemple : interviews dans la recherche sur le terrain

Lupton (1996) a fait des recherches sur les préférences alimentaires des gens. Pour cela, elle a réalisé 33 entretiens semi-structurés (avec trois autres interviewers). Sur la base de diverses questions, telles que les aliments jugés sains par les répondants, ou leurs habitudes alimentaires qui ont changé au fil des ans et s’ils avaient des souvenirs d’un certain type de nourriture, elle a dressé un tableau des préférences alimentaires des répondants.

Bron: Lupton, D. (1996). Nourriture, corps et soi. Londres, Angleterre : Sage.

Les enquêtes

Exemple : enquêtes dans la recherche sur le terrain

Lunt et Livingstone (1992) ont étudié un certain nombre de problèmes concernant la consommation et en particulier la façon dont les gens sont confrontés à l’argent. C’est pourquoi ils ont envoyé 241 sondages (par la poste) aux résidents d’Oxford et des environs. De cette façon, ils ont été en mesure de collecter suffisamment de données.

Bron, Lunt, P. K. et Livingstone, S. M. (1992). Consommation de masse et identité personnelle. Buckingham, Angleterre : Université ouverte.

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

Laissez un commentaire