Des commentaires toujours personnalisés

editor-pic Exemple d'une correction de Louise, correctrice

Bonjour Guillaume,

J’ai pris beaucoup de plaisir à relire votre document, que j’ai trouvé déjà bien rédigé, et intéressant qui plus est !

Vous trouverez dans le texte mes propositions de modification ainsi que quelques commentaires. Voici à présent mes remarques complémentaires pour expliciter certains points et vous aider à vous améliorer pour vos travaux de rédaction futurs.

Orthographe

A plusieurs occasions, vous avez introduit dans un mot un trait d’union qui n’avait pas lieu d’être. En règle générale, retenez que la plupart des mots ne prennent pas de trait d’union après le préfixe, sauf si celui-ci a valeur d’adverbe (par exemple : après-midi) ou d’adjectif (par exemple : belle-mère).

Grammaire

Dans une phrase interrogative indirecte (c’est-à-dire, sans guillemets, sans point d’interrogation), le sujet ne doit pas être inversé. Cela est le cas uniquement dans les interrogations directes. Ainsi, on ne dit pas « on peut se demander comment fixe-t-on ces prix », mais « on peut se demander comment l’on fixe ces prix », ou bien « on peut se demander : comment ces prix sont-ils fixés ? ».

Attention à l’accord du participe passé : il est invariable après l’auxiliaire avoir, sauf si le complément d’objet direct est placé avant le verbe. Par exemple : « nous avons choisi des variables » (en revanche, on aurait écrit « des variables que nous avons choisies »).

Style et conventions académiques

Pour obtenir un style plus « académique », essayez d’éviter les tournures de phrase impersonnelles, utilisant le pronom « on » ou l’expression « il y a » (préférez « il existe », « on compte »), ou les verbes « être » et « avoir » lorsqu’ils peuvent être remplacés (pour le verbe « être » : « constituer », « représenter », « correspondre à », etc.). Notez qu’il suffit parfois de renverser la phrase pour contourner le problème (par exemple : « on voit bien la corrélation sur le graphique » peut devenir « le graphique montre bien la corrélation »).

Dans vos travaux futurs, assurez-vous de choisir le bon temps et de vérifier que la concordance des temps est bien vérifiée tout au long du document. Ici, j’ai proposé d’employer le passé, recommandé pour exposer la méthodologie ou les résultats d’une étude réalisée dans le passé.

Veillez à rester explicite lorsque vous utilisez les parenthèses pour apporter une précision. L’usage des parenthèses invite à la concision et le contenu n’est pas nécessairement une phrase entière, mais s’il consiste en un adjectif, le lecteur doit pouvoir comprendre très clairement à quoi celui-ci se rapporte.

En règle générale, les nombres en-dessous de dix sont écrits en toutes lettres (et non en chiffres).

Autres remarques :

Par convention, on inclut l’espace entre un nombre et le symbole %.

Dernière remarque : dans vos graphiques, l’une des variables contient des termes anglais (millions_inhabitants). Il serait préférable d’utiliser des termes français uniquement, à la fois par souci d’homogénéité (vos autres variables sont en français) et pour faciliter la compréhension de vos lecteurs.

J’espère que ces remarques et conseils vous seront utiles à l’avenir !

Il me reste à vous souhaiter bon courage pour relire les corrections et prendre en compte les modifications.

Bonne continuation !

Cordialement,

Louise

Exemple de correction d'un document

Exemple de liste de vérifications du contrôle du plan