Rédiger un commentaire de texte

Suite à l’analyse de l’extrait donné pour le commentaire de texte, il va falloir rédiger l’introduction, la conclusion, ainsi que les parties de votre argumentation.

Rédaction de l’introduction

La rédaction commence toujours par l’introduction au brouillon. L’introduction représente le tout début de votre argumentation et c’est également la première partie que lira votre correcteur. Il faut donc y apporter beaucoup d’attention et de soin.

L’introduction se structure toujours comme suit :

  • La phrase d’accroche (amorce).
  • La présentation du texte.
  • La problématique.
  • L’annonce du plan.

Introduction du commentaire : Bardamu à la guerre. Céline, Voyage au bout de la nuit

« Je refuse la guerre et tout ce qu’il y a dedans. Je ne la déplore pas moi… Je ne me résigne pas moi…Je la refuse tout net avec tous les hommes qu’elle contient, je ne veux rien avoir à faire avec eux, avec elle. » (Céline, Voyage au bout de la nuit)
Louis Ferdinand Céline (1894-1961) a marqué le XXème Siècle de son œuvre si particulière : la publication de Voyage au bout de la nuit a été un événement. En rompant avec la tradition romanesque, il a permis le développement du genre en 1950. En effet, ce premier roman est représentatif d’un style insolite, reposant notamment sur la langue populaire. Cette œuvre est un roman malgré le caractère autobiographique que l’on pourrait lui trouver. Céline s’y défend d’ailleurs en disant : « Je m’arrange avec mes souvenirs en trichant comme il faut ». Cet extrait se situe au début du roman lorsque Bardamu rentre dans l’armée, forcé par les circonstances. Il ne comprend pas ce qu’il fait là et apporte un regard extérieur mais plein de jugement sur la situation dans laquelle il se trouve. L’extrait suivant relate l’épisode où le personnage est confronté à la guerre, après s’être engagé sur un coup de tête. Personnage ordinaire, Bardamu transmet toutes ses émotions, loin de toute considération héroïque. On peut donc se demander à travers l’analyse de cet extrait, Quelle dénonciation de la guerre opère Céline à travers l’expérience de soldat que fait valoir son héros ?
Dans un premier temps nous nous concentrerons sur le personnage de Bardamu, cet anti-héros notoire mais qui se révèle finalement être le témoin principal de cette scène absurde. Il est cependant évident que nous ne pouvons passer à coté de la dimension dénonciative de la guerre présente dans cet extrait et ce que nous verrons dans un second temps.

Rédaction de la conclusion

Après avoir rédigé l’introduction au brouillon, il faut également rédiger la conclusion. C’est la fermeture de votre argumentaire et elle doit être tout aussi soignée que l’introduction.

La conclusion se rédige toujours comme suit :

  • Le bilan du commentaire.
  • L’ouverture.

Conclusion du commentaire : Bardamu à la guerre. Céline, Voyage au bout de la nuit

Voyage au bout de la nuit s’inspire du schéma épique qui est détourné puisqu’il y est montré la figure d’un anti-héros au combat. Bardamu fait la leçon de la guerre, celle-ci le dépucelle, il devient la victime de son pays et est conscient de ce statut, les hommes n’apparaîtront plus que comme des pantins grotesques, « on est puceau de l’Horreur comme on l’est de la volupté ». Bardamu rappelle alors le personnage de Voltaire, Candide, qui au cours de voyages périlleux riches en mésaventures perd toutes ses illusions et prend conscience de la souffrance et des sottises de l’homme. Dans ce livre, l’homme est mis à nu et révèle toutes les bassesses dont il est capable. Les jugements que le narrateur porte sur la guerre pourraient être ceux de n’importe quel soldat de la Grande Guerre.L’extrait donné ici est constitué par un ensemble de réflexions qui conduisent à une évocation réaliste et critique du quotidien 14-18.
Céline, écrivain du délire et de la lucidité, s’impose comme l’homme du parler vrai et présente la guerre comme une « boucherie héroïque » ou encore une « croisade apocalyptique ».
Le critique littéraire Gaétan Picon est allé jusqu’à définir le Voyage au bout de la nuit comme « l’un des cris les plus insoutenables que l’homme ait jamais poussé ».

Saviez-vous…

Qu'un mémoire, un rapport de stage ou une thèse sans plagiat est une obligation pour obtenir votre diplôme ? Évitez d’être recalé(e) pour du copier-coller !

Faire le test anti-plagiat

La rédaction des parties et de l’argumentaire

Après avoir rédigé votre introduction et votre conclusion au brouillon, vous pouvez commencer la rédaction au propre.

Après votre introduction, commencez à rédiger les parties. Vous n’avez pas besoin de les rédiger au brouillon puisque ces parties vont suivre l’argumentaire que vous allez décidé au moment de la rédaction.

Dès que vous avez un argument ou une idée sur le texte, n’oubliez pas de le démontrer avec le texte !

Astuce :
Si vous avez un argument qui ne correspond pas aucune partie du texte, c’est peut-être que cet argument n’est pas justifié et risque de vous mettre hors sujet.

Pendant la rédaction des parties de votre commentaire, il va vous falloir citer le texte afin d’appuyer vos arguments. Vous pouvez citer de courtes bribes du texte, faire de brèves reformulations tout en faisant attention à ne pas paraphraser le texte et d’être sûre d’avoir un argument fort ou, si la partie à citer est trop longue, vous pouvez faire des renvois vers les lignes concernées.

Pour résumer : la structure du plan de base d’un commentaire de texte.

Introduction

  • Amorce
  • Présentation du texte
  • Énoncé de la problématique
  • Présentation du plan de votre argumentaire

Développement de l’argumentaire

  • Première partie générale sur l’analyse du texte
  • Analyse plus complexe et éclairage plus précis sur le texte
  • Énoncé des enjeux plus vastes présents dans le texte

Conclusion

  • Bilan de l’analyse
  • Ouverture

Retrouvez ici des exemples complets et rédigés de commentaires de texte

Cet article est-il utile ?
Emma Moreau

Emma s'occupe d'aider les étudiants français. Elle a beaucoup d'expérience dans la rédaction académique et est là pour vous donner des conseils !

Laissez un commentaire