Le nom

Le nom est un mot ou groupe de mots désignant un être ou une chose (un objet, un concept, une action, une émotion, une notion…). Il est aussi appelé substantif, car il détermine la substance de ce qu’il nomme. Le nom est le noyau du groupe nominal, il en est un élément indispensable. Les noms se distinguent en deux catégories : les noms communs et les noms propres.

Exemples
Noms communs
Chat, pensée, coiffeur, arbre, type, accord, idée, guitare, adulte, pluie, porte, bibliothèque…
Noms propres
Amélie, Paris, Everest, Jonathan, Népal, Napoléon, Julie, La Joconde, le Louvre, Saint-Denis…

Continuer la lecture: Le nom

Le sujet, en grammaire

Cet article s’intéresse au sujet sous son aspect grammatical. Le sujet est difficile à définir, car ses principales caractéristiques (il est placé avant le verbe, il réalise l’action décrite, il correspond à un groupe nominal, etc.) sont des généralités qui, français aidant, comptent souvent des exceptions.

Continuer la lecture: Le sujet, en grammaire

La phrase : types et formes

Une phrase est une unité grammaticale reliant un sujet et un prédicat. Un sujet est le plus fréquemment un groupe nominal constitué autour d’un nom. Un prédicat correspond à ce qui est indiqué à propos du sujet. Le prédicat prend le plus souvent la forme d’un groupe verbal (groupe organisé autour du verbe). Toutefois, dans les phrases non verbales, le prédicat n’est pas un groupe verbal.

Exemples : Sujet – Prédicat
David Fincher a commencé sa carrière avec Alien 3.
David Fincher, quel réalisateur !

Continuer la lecture: La phrase : types et formes

La proposition subordonnée

En grammaire, la phrase se découpe en différents groupes de mots. L’un de ceux-ci est la proposition. Elle correspond à un groupe de mots s’articulant autour du verbe (présent ou même sous-entendu). Lorsque deux propositions composent une phrase, l’une d’entre elles est dite “proposition principale” et l’autre “proposition subordonnée”.

Exemples
Phrase avec une seule proposition (dite “indépendante”)
Thibault aime cette chanson.
Phrase avec une proposition principale et une proposition subordonnée
Thibault aime cette chanson qu’il a apprise au piano.

Continuer la lecture: La proposition subordonnée

La négation

La négation regroupe un ou plusieurs mots permettant de nier certains aspects de manière totale ou partielle.

Exemple
Il n’est pas adepte de la musique folk.
Les couturières de cette entreprise ne sont jamais mal payées.

Continuer la lecture: La négation

Discours direct et indirect

Il existe différentes manières de rapporter un discours à l’écrit. Parmi celles-ci, deux façons principales émergent : le discours (ou style) direct et le discours indirect.

Exemples

Discours direct : “Tu iras au paradis avec tout ce que tu as fait pour moi !” lui a assuré Camille.

Discours indirect : Camille lui a assuré qu’il irait au paradis avec tout ce qu’il avait fait pour elle.

Il est également possible d’utiliser le discours indirect libre qui combine en quelque sorte discours direct et indirect.

Exemple

Discours indirect libre : Camille le lui disait tout le temps. Avec tout ce qu’il avait fait pour elle, il irait au paradis !

Continuer la lecture: Discours direct et indirect

Le démonstratif

En grammaire, le démonstratif correspond à des pronoms ou des adjectifs/déterminants désignant un être ou un objet évoqué.

Exemples

Il n’est pas né de la dernière pluie, celui-là !
Ce chat est très affectueux.
Cette table n’est pas en bois, regardez plutôt celle-là.

Continuer la lecture: Le démonstratif

Le comparatif et le superlatif

Certaines formes grammaticales permettent d’exprimer la comparaison et de rendre compte du degré d’intensité d’une qualité ou d’une caractéristique.

Ces formes correspondent :

  1. aux comparatifs (plus… que, moins… que, aussi… que, etc.).
  2. aux superlatifs (le plus…, le moins…).

Ils sont principalement liés aux adjectifs qualificatifs et précisent ses différents degrés de signification.

Continuer la lecture: Le comparatif et le superlatif