Emplois communs des temps dans les thèses en anglais

Savoir quel temps utiliser à quel moment dans une thèse ou un mémoire en anglais est un problème commun rencontré par les rédacteurs, que l’anglais soit leur langue maternelle ou non. Un temps permet de situer un événement dans une chronologie, et les différents temps s’identifient par les formes verbales associées. On peut catégoriser les temps de deux manières : tout d’abord, on peut penser à la distinction entre passé, présent et futur. On peut également considérer les quatre formes que chacun de ces temps peut revêtir : simple, progressive, parfaite, et parfaite-progressive.

Pour se rafraîchir la mémoire, voici une répartition élémentaire de certaines fonctions basiques des temps et de leurs formes (notez que la forme « parfaite » se caractérise par l’emploi du verbe « to have », et la forme progressive par celui de « to be ») :

TempsFonctionExemple
Présent simpleUtilisé pour des faits, des généralisations, et des vérités qui ne sont pas affectées par le passage du temps“She writes papers for her classes.”
Passé simpleUtilisé pour des événements terminés dans le passé“She wrote papers for her classes.”
Futur simpleUtilisé pour des événements qui se termineront dans le futur“She will write papers for her classes.”
Présent parfaitUtilisé pour mettre l’accent sur un événement dont les conséquences perdurent“She has written papers for her classes.”
Passé parfaitUtilisé pour mettre l’accent sur un événement dont les conséquences se faisaient toujours sentir à un moment donné du passé“She had written papers for her classes (just before she switched universities).”
Futur parfaitUtilisé pour mettre l’accent sur un événement dont les conséquences seront toujours présentes à un moment donné du futur“She will have written papers for her classes (when she graduates).”
Présent progressif1Utilisé pour mettre l’accent sur le caractère continu d’un événement (généralement temporaire)“She is writing her paper for her class.”
Passé progressifUtilisé pour établir une relation entre différents événements du passé“She was writing her paper for her class (when her pencil broke).”
Futur progressifUtilisé pour établir une relation entre différents événements prévus dans le futur“She will be writing her paper for her class (when we arrive).”
Présent parfait-progressifUtilisé pour mettre l’accent sur le caractère continu d’événements qui se sont terminés récemment et dont les conséquences perdurent“She has been writing her papers for her classes.”
Passé parfait-progressifUtilisé pour mettre l’accent sur le caractère continu d’événements qui se sont terminés juste avant un moment donné du passé et dont les conséquences perdurent à ce moment“She had been writing her papers for her classes (just before she switched universities).”
Futur parfait-progressif Utilisé pour mettre l’accent sur le caractère continu d’événements qui se termineront juste avant un moment donné du futur et dont les conséquences seront toujours présentes à ce moment“She will have been writing her papers for her classes (all night long by the time she finishes them).”

1 En anglais, le terme « progressif » se traduit par « progressive » ou « continuous ».

Usages des temps dans les différentes parties d’un mémoire en anglais

Les temps dans une thèse ou un mémoire en anglais

Vous trouverez ci-dessous un tableau représentant les différents temps utilisés dans les thèses en anglais (ou mémoires, rapports de stage, etc.) et les fonctions qu’ils servent le plus souvent. Tout d’abord, cependant, il est utile de constater que le futur et la forme progressive sont de loin les moins communs dans les écrits académiques.

Le futur n’est pas souvent utilisé dans une thèse en anglais car il tend à exprimer un ton prédictif avec un degré élevé de certitude. Comme les universitaires sont censés rester prudents sur leurs affirmations, faire une prédiction sur le ton de la certitude est souvent (bien que pas toujours) inapproprié.

Pour résoudre ce problème, le rédacteur universitaire confronté au besoin de décrire des événements du futur devrait envisager le recours aux verbes modaux autres que will (le verbe le plus communément utilisé pour marquer le futur).

Les verbes modaux expriment la possibilité, et incluent notamment will, shall, couldwould, ought, can, et may. Ils peuvent être utilisés à n’importe quel temps mais ont un usage spécifique, car nombre d’entre eux (à l’exception notamment de will et shall) ne se réfèrent pas avec certitude à quelque chose qui se serait déjà effectivement produit, qui serait en train de se produire, ou qui serait en passe de se produire.

Par ailleurs, on évite généralement les formes progressives dans une thèse ou un mémoire en anglais, pour au moins trois raisons.

Premièrement, cela n’arrive pas si souvent qu’un universitaire ait besoin de souligner que quelque chose est en cours.

Deuxièmement, comme la forme progressive est utilisée fréquemment dans l’anglais parlé, elle peut donner un ton informel, non souhaité, à la rédaction.

Enfin, à moins que l’auteur n’ait un besoin spécifique de souligner que quelque chose est en cours, la forme progressive peut générer un emploi excessif du verbe « to be » et gonfler la rédaction avec un usage superflu des participes présent (c’est-à-dire les verbes terminés par « ing », comme « going ») alors que la forme simple serait plus concise – « goes » (forme simple) au lieu de « is going » (forme progressive).

TempsUsage académique commun
Présent simpleLe temps le plus communément utilisé dans les écrits universitaires, car la recherche académique s’intéresse généralement à ce qui est ou ce qui n’est pas (dans le milieu universitaire, on cherche à établir les faits sur un sujet donné et à proposer des généralisations raisonnées sur ce sujet). Notons ici que les résumés sont le plus souvent rédigés au présent, même lorsqu’ils donnent des informations correspondant à d’autres parties qui utilisent normalement le passé (par exemple, lorsqu’un résumé décrit les points clés d’une méthodologie d’enquête). Cela est dû au fait que le résumé a pour fonction principale de parler du mémoire en tant que tel, qui restera inchangé dans le temps. Remarquons également que les informations en arrière-plan sont généralement décrites par rapport à l’état actuel de la connaissance sur un sujet. En tant que telle, l’information contextuelle est souvent rédigée au présent.
Passé simpleCommunément utilisé dans les études de cas ou les descriptions d’événements historiques. De plus, il s’agit du principal temps utilisé dans les parties Méthodologie et Résultats, puisque ces parties sont censées mettre en avant des expérimentations et des procédures qui ont commencé et se sont terminées dans le passé. On le trouve également dans la Conclusion lorsque celle-ci fait référence au moment où ces expérimentations et procédures étaient en train d’être menées.
Futur simplePlutôt que d’utiliser le futur, qui passe normalement par l’auxiliaire will, il est souvent préférable d’utiliser d’autres verbes modaux, qui aident l’auteur à préserver un ton prudent. Par exemple, plutôt que de dire « Our study suggests that the phenomenon will recur frequently », un auteur peut écrire « Our study suggests that the phenomenon mayrecur frequently ». Le rédacteur peut aussi choisir de conserver le futur, mais en ajoutant un adverbe de doute pour rester plus prudent : « Our study suggests that the phenomenon will probably recur frequently. »
Présent parfaitUtilisé le plus souvent dans les revues de littérature, où l’on s’intéresse aux travaux réalisés dans le passé et qui sont pertinents par rapport aux sujets traités dans le mémoire. Utilisé également pour les références aux travaux passés pertinents de manière générale, quelle que soit la partie où ces références apparaissent.
Passé parfaitRarement utilisé dans les travaux académiques, hormis dans certaines disciplines (comme l’histoire et les études littéraires) qui ont besoin de faire des distinctions précises entre différents moments du passé ou différents moments d’une trame narrative.
Future parfaitRarement utilisé dans les travaux académiques (cf. futur simple).
Présent progressifCette forme progressive, comme d’autres, peut être utilisée, par exemple, dans les études littéraires où il est nécessaire de décrire les actions d’un personnage dans une scène particulière, ou en philosophie lorsqu’un rédacteur dirige une expérience de pensée, mais la forme progressive n’est pas communément utilisée dans les écrits académiques. A moins qu’il n’y ait un besoin spécifique de mettre en avant le caractère continu d’une action, il sera souvent préférable de revenir sur une forme simple. Par exemple, au lieu de « In this passage Dr. X is saying that… », il faudrait écrire « In this passage Dr. X says that… ». La seconde version est à la fois plus concise et plus formelle.
Passé progressifRarement utilisé dans les travaux académiques (cf. présent progressif).
Futur progressifRarement utilisé dans les travaux académiques (cf. présent progressif).
Présent parfait-progressifRarement utilisé dans les travaux académiques (cf. présent progressif).
Passé parfait-progressifRarement utilisé dans les travaux académiques (cf. présent progressif et passé parfait)..
Futur parfait-progressifRarement utilisé dans les travaux académiques (cf. présent progressif et futur simple).

Vous pouvez également améliorer votre style en anglais pour la rédaction de votre thèse, mémoire ou rapport de stage en consultant nos articles :

Cet article est-il utile ?
Rayan Hasnaoui

Rayan est le responsable du marché français pour Scribbr. Il était étudiant il y a peu et il est donc au courant des attentes des établissements universitaires. Il tente d'aider au mieux les étudiants en écrivant des articles constructifs afin de partager ses connaissances.

Rendre un mémoire sans fautes d'orthographe ?

Obtenez l'aide d'un correcteur professionnel Scribbr.
Correction : nos Services & Prix
Un score Trustpilot de 9.8

Laissez un commentaire