Résoudre les problèmes de construction de phrase en anglais

On entend par « construction de phrase » la manière dont différentes parties d’une phrase sont assemblées, depuis la ponctuation jusqu’à l’ordre des mots.

Cet article se penche sur certains des types de problèmes les plus communs en matière de construction de phrase, pour vous aider à les éviter dans vos propres rédactions. Les problèmes abordés incluent les erreurs grammaticales et les problèmes de clarté.

Les problèmes de construction peuvent prendre une quasi infinité de formes, et il arrive dans certains cas qu’une phrase soit si mal construite qu’il devient presque impossible d’identifier les problèmes. A l’inverse, les phrases vraiment limpides sont relativement rares. En fait, on écrit des phrases claires autant en évitant les mauvaises constructions qu’en visant la perfection. On améliore ainsi considérablement la qualité des mémoires, thèses et rapports de stage en anglais

Phrases sans fin (« run-on sentences »)

Une phrase sans fin apparaît lorsque des phrases qui devraient être distinguées comme des phrases individuelles sont reliées sans ponctuation appropriée (dans des termes techniques, une phrase sans fin apparaît lorsque deux « propositions indépendantes » – ou plus – sont jointes l’une à l’autre sans ponctuation appropriée).

Notez que la définition de la phrase sans fin relève de la grammaire, non du style – les gens appellent parfois des phrases très longues, et lourdes, des « phrases sans fin » (« run-on sentences »), mais il s’agit d’un abus de langage ; les phrases sans fin peuvent être relativement courtes.

Il en existe différentes sortes, mais voici quelques-uns des types de phrases sans fin les plus communs :

Le raccord par virgule (« comma splice »)

Pour le dire simplement, un « comma splice » correspond à une virgule utilisée à la place d’un point, sans conjonction de coordination à sa suite (les conjonctions de coordination sont les suivantes : for, and, nor, but, or, yet, so).

La définition plus technique (et plus précise) du « comma splice » est la suivante : deux propositions indépendantes séparées par une virgule sans conjonction de coordination après la virgule.

Exemples: Comma splice

Home brewing beer and wine kits have appeared in more households than ever over the past ten years, people have never before rushed with such vigour to sacrifice the quality of the drinks for the pleasure of hands-on brewing.

Home brewing beer and wine kits have appeared in more households than ever over the past ten years, and people have never before rushed with such vigour to sacrifice the quality of the drinks for the pleasure of hands-on brewing.

Home brewing beer and wine kits have appeared in more households than ever over the past ten years. People have never before rushed with such vigour to sacrifice the quality of the drinks for the pleasure of hands-on brewing.

L’erreur n’est pas arbitraire, et le « comma splice » peut créer une réelle confusion même dans des phrases à peine plus compliquées. Dans la phrase suivante, par exemple, le « comma splice » génère de la confusion car l’on ne sait pas à quelle partie de la phrase « when he drank it warm » se rattache.

Jimmy aime-t-il ajouter de la crème et du sucre lorsqu’il boit son café bien chaud, ou aime-t-il le café noir lorsqu’il le boit bien chaud ?

Exemples: « comma splice » créant de la confusion

Jimmy liked to take cream and sugar with his coffee, when he drank it warm, he would also like it black.

Jimmy liked to take cream and sugar with his coffee; when he drank it warm, he would also like it black.

Jimmy liked to take cream and sugar with his coffee, when he drank it warm; he would also like it black.

« And » ou « but » sans virgule

Pour le dire simplement, cette forme de phrase sans fin apparaît lorsque « and » ou « but » (ou toute autre conjonction de coordination) est utilisé à la place d’un point, sans être précédé d’une virgule.

La définition plus technique (et plus précise) de l’erreur est la suivante : deux propositions indépendantes séparées par une conjonction de coordination (for, and, nor, but, or, yet, ou so) sans que celle-ci soit immédiatement précédée une virgule.

Notez la similarité entre cette erreur et le « comma splice ». De la même manière, cette erreur peut générer de la confusion. Comme on utilise souvent « and » et « but » (tout comme les autres conjonctions de coordination) et pour de nombreuses raisons différentes, il est indispensable de bien savoir comment utiliser ces mots.

A moins d’être utilisée dans une liste, la formule « virgule + conjonction de coordination » signale au lecteur qu’il est probablement sur le point de lire une pensée nouvelle, complète, et en lien avec ce qui précède. En d’autres termes, cela nous aide à traverser les phrases d’un bout à l’autre.

Exemples : « and » utilisé sans virgule et prêtant à confusion

Home brewing beer and wine kits have appeared in more households than ever over the past ten years and people have never before rushed with such vigour to sacrifice the quality of the drinks for the pleasure of hands-on brewing.

Home brewing beer and wine kits have appeared in more households than ever over the past ten years, and people have never before rushed with such vigour to sacrifice the quality of the drinks for the pleasure of hands-on brewing.

Home brewing beer and wine kits have appeared in more households than ever over the past ten years. People have never before rushed with such vigour to sacrifice the quality of the drinks for the pleasure of hands-on brewing.

Phrase fragmentaire

Une phrase fragmentaire apparaît à chaque fois que qu’un élément qui ne peut pas constituer une phrase autonome apparaît de manière indépendante, comme une phrase, ou ne se connecte pas bien à la phrase globale dans laquelle il s’inscrit. En d’autres termes, une phrase fragmentaire est une phrase qui ne possède pas tout ce qu’il faut pour être une phrase.

Rappelez-vous, pour qu’une suite de mots soit considérée comme une phrase, il faut un sujet et un verbe. Le sujet est ce qui fait l’action, le verbe décrit l’action. En d’autres termes, le sujet correspond à un nom ou un groupe nominal, par opposition à l’action en tant que telle, qui contient au moins un verbe.

Certaines phrases contiennent plus d’une combinaison sujet-verbe, mais l’on est toujours dans la position du sujet lorsque la phrase commence.

Vous trouverez ci-dessous des exemples de sujets et de verbes dans différents types de phrases, avec différents types de ponctuation. Rappelez-vous, quel que soit le nombre de couples sujet-verbe dans une phrase, le ratio est toujours 1:1— chaque sujet acceptable a un verbe, chaque verbe acceptable a un sujet.

Exemples : Phrases divisées sur la forme sujet / verbe

Ducks / fly.

Haggard and elderly ducks and geese / fly slower, lower, and with more caution.

Haggard and elderly ducks and geese / fly slower, lower, and with more caution, perhaps because of rheumatism.

Haggard and elderly ducks and geese / fly slower, lower, and with more caution, perhaps because their rheumatism / hinders them.

Ducks / fly; dogs / walk.

Ducks / fly faster than geese when dogs / run and bark.

The dog / catches the ball.

The dog / catches the ball, which / is covered in slobber.

The dog / catches the ball, which we / bought.

The ball / is caught.

The ball / now has the following characteristics: a slipperiness, a smelliness, and a chewiness.

The ball / now has the following characteristics: it / is slippery, it / is smelly, and it / is chewy.

The ball / now has the following characteristics: it / is slippery, smelly, and chewy.

Certaines formes communes de phrase fragmentaire correspondent à des phrases morcelées par une ponctuation confuse, tandis que d’autres correspondent à des phrases incomplètes ponctuées comme des phrases entières.

(Note : les phrases fragmentaires sont parfois utilisées de manière stylistique en journalisme et en littérature, généralement comme des noms ou phrases nominales autonomes, commençant avec une majuscule et se terminant par un point. L’utilisation appropriée des phrases fragmentaires dans une rédaction académique est très rare).

Point-virgule à la place de la virgule

Dans l’exemple ci-dessous, les règles de l’emploi du point-virgule supposent que la proposition qui vient après le point-virgule dans la phrase devrait avoir un sujet et un verbe (elle devrait pouvoir constituer une phrase autonome).

« A noble pursuit » est cependant un sujet isolé, et il n’y a pas de verbe pour accompagner le sujet. Cela constitue une phrase fragmentaire.

Point-virgule à la place de la virgule

The best way to ensure a happy life / is to study philosophy; a noble pursuit.

The best way to ensure a happy life / is to study philosophy, a noble pursuit.

Point-virgule à la place des deux points

On fait face ici à un problème similaire, avec seulement un sujet (dans ce cas, une série de noms communs) suivant les deux points.

Exemples : Point-virgule à la place des deux points

He / would take only three things on his journey; his clothes, his bed roll, and his trusty walking stick.

He / would take only three things on his journey: his clothes, his bed roll, and his trusty walking stick.

Emploi incorrect des deux points après un verbe

Ici, le problème est un peu différent : le verbe est présent, mais la phrase est incomplète car les deux points sont utilisés de manière incorrecte. Plus spécifiquement, les deux points ne peuvent pas être utilisés immédiatement après « indicated » puisque « indicated », tel qu’il est utilisé ici, requiert quelque chose à sa suite (il nous reste toujours à savoir ce que l’étude a indiqué, quoi exactement).

Exemples : Deux points utilisés de manière incorrecte

The results of the study / indicated: three of the men, three of the children, and three of the women / were related.

The results of the study / indicated that three of the men, three of the children, and three of the women / were related.

The results of the study / indicated the following: three of the men, three of the children, and three of the women / were related.

Mauvaise utilisation d’une forme verbale en « –ing »

On utilise parfois la forme en « –ing » (ou « participe présent », pour utiliser le terme technique) d’un verbe comme s’il s’agissait de la forme simple. La différence ici est que les verbes en « –ing » ne peuvent pas jouer le rôle grammatical des verbes simples, qui consiste à marquer le début de l’action.

Le verbe le plus souvent concerné par cette erreur est « to be », qui est conjugué sous la forme « being » au lieu de « is » ou « was ».

Exemples : Mauvais emploi de la forme verbale en « -ing »

He / argued all night long. The point being important.

He / talked all night long. The point / was important.

He / talked all night long, the point being important.

Absence de verbe principal (action) dans la phrase

Bien que certains journalistes et écrivains utilisent parfois des phrases nominales pour former une série de mots se terminant par un point, il faut reconnaître que celles-ci ne sont pas à proprement parler des phrases, puisqu’elles sont généralement composées de sujets sans actions pour les accompagner.

En d’autres termes, une phrase nominale seule ne peut pas prétendre au statut de phrase. Même si elle commence avec une majuscule et se termine par un point, ce n’est pas une phrase tant que l’on n’a pas à la fois un sujet et un verbe.

Examples: No main verb in the sentence

After they / settled the argument, they / became friends. A fortunate turn of events.

After they / settled the argument, they / became friends, a fortunate turn of events.

After they / settled the argument, they / became friends. It / was a fortunate turn of events.

After they / settled the argument, they / became friends. A fortunate turn of events it / was.

Proposition soumise à une conjonction de subordination

Tout bon rédacteur utilise fréquemment des conjonctions de subordination, telles que les familiers when, after, since, while, although, if, unless, because, while, et whereas. Mais une « conjonction de subordination » transforme une proposition qui peut être prise de manière autonome en une proposition qui ne le peut plus (dans des termes techniques, elle transforme une « proposition indépendante » en une « proposition subordonnée »).

Cette transformation chagrine certains rédacteurs. Dans les exemples qui suivent, à la différence des cas ci-dessus, nous avons un couple sujet-verbe clair, mais la conjonction de subordination impose à la phrase de compter un second couple sujet-verbe.

Exemples : Absence de verbe principal dans la phrase

They / would go to safety. When the coast / was clear.

They / would go to safety; when the coast / was clear.

They / would go to safety when the coast / was clear.

When the coast / was clear, they / would go to safety.

Vous pouvez également améliorer votre style en anglais pour la rédaction de votre thèse, mémoire ou rapport de stage en consultant nos articles :

Cet article est-il utile ?
Rayan Hasnaoui

Rayan est le responsable du marché français pour Scribbr. Il était étudiant il y a peu et il est donc au courant des attentes des établissements universitaires. Il tente d'aider au mieux les étudiants en écrivant des articles constructifs afin de partager ses connaissances.

Rendre un mémoire sans fautes d'orthographe ?

Obtenez l'aide d'un correcteur professionnel Scribbr.
Correction : nos Services & Prix
Un score Trustpilot de 9.8

Laissez un commentaire