Réussir son mémoire de droit !

Pour de nombreux étudiants en master de droit, la rédaction du mémoire est un passage obligé et souvent redouté.

Le mémoire de droit s’effectue sous la directive d’un directeur de mémoire et est une synthèse des théories juridiques existantes sur un sujet précis. Il peut compter jusqu’à 100 pages et permet de comparer, à travers des recherches et une analyse pointues, les forces et les faiblesses de différentes théories liées au droit.

Le saviez-vous ?
Scribbr peut vous aider avec son service de relecture et correction pour votre mémoire de droit. Rendez un document académique sans faute !

Le mémoire de droit : présentation générale

Le mémoire de droit doit être rédigé pendant votre seconde année de master (M2) et comporte entre 80 et 100 pages.

En droit, le mémoire de fin d’études a pour but de mettre en exergue la capacité d’un étudiant à apporter une réflexion sur une problématique précise à partir de ses connaissances. En proposant une réflexion personnelle et originale, vous devrez prouver au jury que vous maîtrisez les concepts clés de votre spécialité.

La rédaction du mémoire de droit adopte une démarche scientifique au style synthétique et concis.

La date de rendu dépend de votre établissement : en général avant la fin du mois de juin. Dans certaines universités, une deuxième session peut également être organisée à la rentrée.

La méthodologie du mémoire de droit

La méthodologie d’un mémoire suit des étapes de travail précises. Vous devrez :

  1. Trouver un sujet ;
  2. Établir une problématique et bâtir un plan cohérent ;
  3. Faire des recherches pour développer votre argumentation ;
  4. Rédiger le mémoire de droit dans un style académique.

1. Choisir le sujet

La première étape est de réfléchir au sujet que vous souhaitez aborder dans votre mémoire de droit.

Le travail du mémoire vous occupera pendant toute l’année scolaire, en général de septembre à juin. Il est donc important de choisir un sujet qui suscite votre curiosité. Le travail de recherche autour de ce sujet n’en sera que plus agréable.

Pour parvenir à trouver votre sujet, n’hésitez pas à demander de l’aide à vos professeurs et à consulter des mémoires ou des thèses d’autres étudiants en droit, afin de vous donner des idées.

Exemple
Sujet : l’évolution du droit d’asile au sein de l’Union européenne.

2. Trouver une problématique et bâtir un plan

Une fois le sujet trouvé, vous devez prendre le temps de faire quelques recherches, afin de définir une problématique claire qui vous donnera du grain à moudre pour votre rédaction.

  • Une problématique ne se trouve pas du premier coup, prenez le temps d’en écrire plusieurs avant de trouver la bonne. Là encore, aidez-vous de vos professeurs afin d’être sûr de trouver une problématique pertinente.
  • Si votre problématique est bancale, votre mémoire risque de manquer de pertinence aux yeux des jurés.

Une fois la problématique trouvée, vous pouvez bâtir votre plan.

  • En droit, il n’existe pas de plan type. Comme dans la dissertation juridique, le plan est une démonstration.
  • Le plan, traditionnellement en deux ou trois parties, permet aux lecteurs de suivre le cheminement de votre pensée de l’introduction jusqu’à la conclusion.
  • Les différentes parties et sous-parties doivent être équilibrées et ne pas être redondantes.

Pour trouver votre problématique et bâtir votre plan, aidez-vous de questions de recherche. Celles-ci vous guideront afin de trouver une problématique pertinente.

Exemple

Sujet : l’évolution du droit d’asile au sein de l’Union européenne.

Questions de recherche :

  • L’UE accueille-t-elle plus de réfugiés qu’il y a vingt ans ?
  • Selon les régimes politiques en place au sein de l’UE, va-t-on vers un durcissement de la politique migratoire ?
  • Comment a évolué le nombre de réfugiés naturalisés en Europe depuis l’an 2000 ?
  • L’Europe a-t-elle un intérêt à ouvrir davantage ses frontières ?

Problématique : Comment le droit d’asile de l’Union européenne a-t-il évolué depuis l’an 2000 ?

Hypothèses :

  • Le droit d’asile s’est durci depuis vingt ans.
  • Les gouvernements successifs n’ont cessé de renforcer les lois du droit d’asile pour réduire le nombre de réfugiés.
  • Ce durcissement est apparu à partir de 2008, il peut y avoir un lien entre crise économique et la modification du droit d’asile.

Plan :

  1. La situation du droit d’asile dans les années 2000.
  2. L’évolution du droit d’asile de 2000 à 2010 : durcissement de la politique européenne.
  3. L’évolution du droit d’asile de 2010 à 2020 : les nouveaux enjeux du droit d’asile.

3. Faire des recherches et rédiger le mémoire

Pour développer l’argumentation de votre plan, lancez-vous dans des recherches. Établissez un calendrier de travail, à partir de vos questions de recherche et de votre plan d’action.

Les résultats de vos recherches doivent vous permettre de rédiger progressivement votre mémoire.

Votre argumentation doit mener les membres du jury jusqu’à votre conclusion qui apportera une réponse claire à la problématique de départ.

Conseil : pensez à soigner particulièrement votre introduction et votre conclusion. Par faute de temps, certains jurés ne lisent parfois que ces deux parties du mémoire. Lors de la rédaction de votre mémoire, portez une attention particulière aux fautes d’orthographe et au plagiat. Profitez des outils mis à disposition par Scribbr pour rendre un mémoire irréprochable.

À la suite de votre rédaction, vous devrez ajouter des parties annexes comme votre bibliographie. En fonction de votre université, votre bibliographie devra respecter certaines normes comme les normes APA.

Combien de fautes dans votre document ?

Nos correcteurs corrigent en moyenne 150 fautes pour 1 000 mots. Vous vous demandez ce qui sera corrigé exactement ? Déplacez le curseur de gauche à droite !

Faites corriger votre document

La structure d’un mémoire de droit

Comme tout mémoire universitaire, le mémoire de droit se compose de trois parties :

  1. Une introduction : cette partie contient généralement une accroche, l’annonce du sujet, une justification quant à sa pertinence, la problématique, et le plan général.
  2. Un développement : en deux ou trois parties, le développement sert à apporter des éléments de réponse grâce à vos notions théoriques, mais également grâce à vos observations pratiques. Le développement apporte une réponse argumentée à la problématique de départ.
  3. La conclusion : elle sert à proposer une synthèse de votre développement et apporte une réponse précise à la problématique de départ. La conclusion peut également comporter une ouverture.

La soutenance d’un mémoire de droit

La soutenance est la dernière étape avant la validation officielle de votre mémoire.

D’une durée moyenne d’une heure, l’épreuve orale se compose de deux parties :

  1. La présentation du mémoire par le candidat.
  2. Les questions du jury.

La présentation du mémoire (20 minutes)

Pendant 20 minutes, vous allez devoir exposer votre travail. Le but ici n’est pas de répéter mot pour mot le contenu de votre travail.

Il s’agit d’apporter des éléments nouveaux, afin de proposer un approfondissement de votre sujet.

Vous devez vous détacher de vos notes pour vous adresser directement aux membres du jury, ce qui ne vous interdit pas pour autant de jeter un oeil dessus de temps à autre.

Pour préparer cette étape, entraînez-vous quelques jours avant en récitant votre présentation à des amis ou des proches.

Les questions du jury (20-40 minutes)

La partie des questions du jury dure entre 20 et 40 minutes et porte sur le fond comme sur la forme de votre mémoire.

Les jurés peuvent vous demander d’approfondir un point précis d’une partie de votre mémoire, ou d’apporter des précisions sur un élément de votre travail.

Les jurés peuvent également vous demander de faire un bilan de votre travail de mémoire, pour savoir ce que vous en avez retiré de positif ou de négatif.

5 conseils pour réussir son mémoire de droit

  1. Structurez vos recherches : pour rédiger un mémoire universitaire efficacement, l’organisation dans vos recherches est primordiale. Réalisez un plan d’action et mettez régulièrement à jour votre calendrier de travail pour savoir où vous en êtes. La réussite de votre mémoire se joue également dans votre capacité à vous organiser face à la charge de travail importante.
  2. Gérez votre temps : pour réussir votre mémoire, le temps peut être votre meilleur ami comme votre pire ennemi. En effectuant vos recherches bien avant la date de rendu, vous vous assurez de terminer votre travail à l’heure et sans stress. Cette avance peut même vous permettre de modifier une partie de votre plan en cours de rédaction.
  3. Faites une détection anti-plagiat : de nombreuses universités utilisent désormais un logiciel anti-plagiat pour vérifier que votre mémoire n’en contient pas. Les conséquences peuvent s’avérer désastreuses puisque vous obtiendrez la note de 0. Pour éviter cela, vérifiez grâce au détecteur de plagiat de Scribbr que votre mémoire est en règle.
  4. Corrigez les fautes : pour mettre toutes les chances de votre côté, soyez attentif aux fautes d’orthographe et au style académique de votre mémoire. Pour vous aider à réaliser ce travail de relecture, Scribbr met à votre disposition un service de relecture et de correction.
  5. Préparez la soutenance : l’écrit est passé, ne relâchez pas la pression pour autant ! Pour l’épreuve orale de la soutenance, il est fortement conseillé de préparer consciencieusement la partie de présentation de votre mémoire. Chronométrez-vous et veillez à ne pas trop lire vos notes. Sur vos fiches, mieux vaut écrire un plan synthétique qui reprend les grandes idées à développer. Le but est d’éviter de vous retrouver à lire de longs paragraphes.

Exemples de sujets

Domaine Sujet Sous-questions Problématique Hypothèses
Droit international La nécessité du droit international – Le droit international est-il amené à disparaître ?

– Le droit de zones économiques comme l’UE va-t-il faire disparaître progressivement le droit international ?

– Le droit international est-il un droit encore nécessaire ?

Le droit international est-il amené à disparaître ? – Face au repli de certains États, le droit international pourrait, à terme, avoir moins d’impact.

– Au contraire, grâce à l’ouverture des frontières et au “village monde” le droit international va petit à petit se renforcer.

Droit de l’environnement La responsabilité de l’État face à la dégradation de l’environnement L’État est-il responsable de la dégradation de l’environnement ?

Un citoyen peut-il à ce sujet attaquer l’État en justice ?

L’inaction climatique d’un État peut-elle être reconnue par le droit français ? Oui, elle l’est déjà en partie, un citoyen a pu porter plainte à ce sujet.

Le droit pourrait être renforcé afin de protéger les citoyens face aux actions de l’État.

Exemple d’un mémoire de droit


Télécharger l’exemple

Source : https://paudroitpublic.univ-pau.fr

Conclusion générale : 

Le mémoire est un travail d’écriture fastidieux qui vous demandera de longues heures de travail. Il est donc important de travailler sur un sujet qui vous intéresse et qui suscite votre curiosité.

Établissez un calendrier de travail afin d’effectuer vos recherches dans les temps. Si vous êtes en avance, vous pourrez si besoin effectuer des recherches complémentaires afin de peaufiner la pertinence de votre plan.

Combien de pages compte un mémoire de droit ?

En moyenne, un mémoire de droit compte entre 50 et 100 pages.

Que contient un mémoire de droit ?

Le mémoire de droit est composé de deux parties ou trois parties avec une introduction contenant une problématique, un développement et une conclusion. L’objectif du mémoire est de vous amener à étendre vos connaissances sur un sujet juridique précis, à partir des recherches effectuées.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.