Doctorat en droit

Faire un doctorat en droit n’est pas chose simple. Il faut suivre certaines règles spécifiques à ce domaine d’études.

Astuce !
Faites relire et corriger votre thèse de doctorat en droit par des experts avant de la soumettre.

Qu’est-ce qu’un doctorat en droit ?

Un doctorat en droit repose sur de la recherche et sur une approche académique du droit. Il ne s’agit pas du Juris Doctor, qui est le diplôme professionnel qui prépare les étudiants à exercer le droit.

Les domaines de recherche du doctorat en droit sont très variés et, afin de valider ce diplôme, les candidats doivent rédiger et présenter une thèse de doctorat en droit.

L’inscription en doctorat de droit

L’admission en doctorat de droit se fait sur dossier et est exclusivement ouverte aux titulaires d’une formation universitaire complète en droit (niveau Master).

Chaque faculté de droit propose de faire un doctorat en droit dans des domaines particuliers :

  • La technique et l’évaluation législative.
  • Le droit bancaire et financier.
  • Le droit international humanitaire et les droits humains.
  • Le droit européen.
  • Le droit de l’art.
  • Le droit administratif.
  • Le droit canonique.
  • La théorie du droit.
  • Le droit de l’environnement…

Faites corriger votre thèse de doctorat et éliminez les fautes

Des correcteurs académiques relisent et corrigent votre thèse en se focalisant sur :

  • Le style académique
  • Les fautes de français
  • La clarté et logique de vos propos

Plus d'informations

Préparation de la thèse de doctorat en droit

Le sujet de la thèse de doctorat en droit

La thèse de doctorat en droit doit porter sur un sujet innovant, controversé ou de synthèse. Il faut absolument que ce sujet contribue à la doctrine juridique. L’objectif d’un tel travail n’est pas seulement de combler une lacune dans la pensée juridique, mais aussi d’utiliser une rhétorique initiatique.

La durée de la thèse de doctorat en droit

La préparation d’une thèse de doctorat en droit, c’est-à-dire les recherches et la rédaction, dure trois années.

Il est possible que le directeur de thèse autorise la soutenance de la thèse avant ou après l’expiration de ce délai, en fonction de l’avancement du travail.

Le plan d’une thèse de doctorat en droit

Il est conseillé d’élaborer un plan cartésien compréhensible par tout juriste. Il vous est aussi demandé de mettre en avant l’actualité législative, jurisprudentielle et doctrinale.

Le droit ayant ses propres règles, il vous est demandé de respecter la structure binaire traditionnelle du droit français. La thèse de doctorat en droit comprend donc uniquement deux parties.

Conseil !
Offrez un équilibre à votre thèse avec deux parties, divisées en deux titres, eux-mêmes scindés en chapitres.

Quelle taille pour une thèse de doctorat en droit ?

La thèse en droit dépasse souvent les 300 pages (format A4, police 12, double interligne).

La soutenance d’un doctorat en droit

Après la rédaction de la thèse de doctorat en droit vient la soutenance. Elle est également assez particulière.

Désignation des rapporteurs et du jury

  1. Votre directeur de recherches désigne deux rapporteurs. Ils sont professeurs des universités ou maîtres de conférences habilités à diriger des recherches. Vous devez leur envoyer un exemplaire de votre thèse en droit.
  2. Le chef d’établissement (souvent en accord avec le directeur de thèse et le doctorant) désigne ensuite les membres du jury.
  3. Le président du jury est désigné juste avant la soutenance par les membres du jury.

Le jury est composé de quatre membres (sauf pour les thèses codirigées ou en cotutelle). Il comporte :

  • Deux membres « extérieurs » (rapporteurs)*.
  • Deux membres « intérieurs » (dont le directeur de recherches qui est le suffragant).

* Les membres « extérieurs » ne doivent pas appartenir à l’université dans laquelle le doctorant est inscrit.

La soutenance

Le jour de la soutenance, vous exposez en cinq à dix minutes les raisons qui vous ont conduit à choisir le sujet et de le traiter.

Il faut : mettre en exergue les points-clés juridiques de votre thèse.

Le directeur de la recherche retrace le déroulement des travaux (points positifs et négatifs).

Puis, le président du jury donne son opinion sur la pertinence juridique de la thèse et interroge le futur docteur.

Il passe la parole aux rapporteurs qui approfondissent des questions de droit et peuvent donner des critiques sur le fond de la thèse (sujet, etc.) ou la forme (fautes, grammaire, qualité de l’expression, etc.).

Le jury se retire pour délibérer, puis annonce ensuite sa délibération sur l’admission au grade de docteur en droit et la mention accordée (passable, honorable ou très honorable).

Une fois docteur, l’étudiant peut porter une simarre noire portant l’épitoge correspondant à son grade.

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

Laissez un commentaire