Méthodologie d’un TFE infirmier

Le TFE infirmier ou mémoire infirmier a des spécificités méthodologiques et il est donc intéressant de les exposer ici.

Inspirez-vous, sans plagier !
Vous pouvez consulter nos exemples de TFE infirmiers complets. Toutefois, il est important de ne pas commettre de plagiat.

Qu’est-ce qu’un TFE infirmier ?

Un TFE (travail de fin d’études) infirmier (ou mémoire infirmier) permet aux étudiants infirmiers de valider le diplôme d’état infirmier.

Le TFE infirmier est un mémoire à réaliser pendant la dernière année d’études en IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). C’est seulement après avoir validé les 5 premiers semestres de la formation, et effectué tous les stages et épreuves, que les élèves présentent leur mémoire infirmier devant un jury.

La démarche et les recherches seront supervisées par un directeur de recherche. Il est en général formateur de l’institut de formation et sera l’une des deux personnes à évaluer le mémoire infirmier.

La méthodologie d’un TFE infirmier

Voici les différentes étapes de réalisation d’un TFE infirmier :

  1. L’élaboration d’une note de recherche pour détailler le projet (sujet, question de recherche, problématique).
  2. Le cadre conceptuel pour détailler de manière théorique les réponses apportées sur le sujet.
  3. La partie empirique apporte de véritables réponses à la problématique en confirmant ou en infirmant les hypothèses de départ. Les réponses apportées s’obtiennent sur le terrain avec des questionnaires ou entretiens.
  4. L’étudiant doit formuler des préconisations à la profession.

Combien de fautes dans votre mémoire ?

Nos correcteurs corrigent en moyenne 150 fautes pour 1 000 mots. Vous vous demandez ce qui sera corrigé exactement ? Déplacez le curseur de gauche à droite !

Faites corriger votre mémoire

Les consignes d’un TFE infirmier

Le TFE infirmier se réalise dans le cadre de l’UE (Unité d’Enseignement) « analyse de la qualité et traitement des données scientifiques professionnelles ». Il s’agit du dernier semestre de la formation : le TFE infirmier en est l’évaluation. Il permet aussi de valider l’UE « initiation à la démarche de recherche ».

Un TFE infirmier doit permettre à l’étudiant de présenter des connaissances et informations, tout en appliquant la méthodologie indispensable pour exercer le métier d’infirmier.

Il est impératif de :

  • Déterminer une problématique en fonction d’une situation professionnelle particulière. La situation professionnelle a souvent été vécue par l’étudiant au cours d’un de ses stages. Vous pouvez choisir n’importe quelle situation professionnelle, négative ou positive, tant que vous avez mis en jeu les pratiques soignantes au cours de celle-ci.
  • Faire des recherches, afin de rassembler des données empiriques et théoriques.
  • Analyser la situation et les enjeux en suivant une structure logique. Il ne faut pas simplement faire un compte-rendu, mais plutôt faire preuve d’esprit d’analyse et de soulever des questions.
  • Utiliser les connaissances apprises en formation.
  • Offrir une réflexion sur le métier d’infirmier pour montrer que vous maîtrisez les connaissances apprises au cours de votre formation, mais aussi que vous comprenez les enjeux de la profession.

La réussite du TFE infirmier passe par l’intérêt du sujet, la qualité du raisonnement, l’intérêt académique de la question de départ, et la capacité de l’étudiant à mettre en pratique les concepts théoriques.

Quelles sont les différentes parties d’un TFE infirmier ?

La rédaction d’un TFE infirmier doit être rigoureuse, afin que le mémoire infirmier reflète les compétences et expériences de l’étudiant, notamment son « savoir-être » et son « savoir-faire ».

Le TFE infirmier doit être bâti sur un plan solide. Il faut y présenter :

Le TFE infirmier comporte deux grandes parties (et une troisième partie “résultats” pour la conclusion) :

  • Le cadre conceptuel (cadre de référence ou cadre théorique) du mémoire infirmier : concepts liés au sujet avec des preuves scientifiques.

Le cadre conceptuel d’un TFE infirmier permet de définir le sujet et le thème de recherche.

  • La partie pratique (partie empirique) : apport de réponses à la problématique, et confirmation (ou non) des hypothèses de départ.

Les réponses sont obtenues directement sur le terrain avec enquête et ou des entretiens (semi-directif, directif ou libre).

  • La partie discussion : analyse des résultats et données d’enquête (utilisation des notions et définitions d’auteurs également).

Avec ces résultats, il sera possible de faire des recommandations ou préconisations.

Un TFE infirmier se doit de mettre en valeur certaines compétences :

  • logique de raisonnement ;
  • assimilation des connaissances acquises au cours de la formation universitaire ;
  • capacité à appliquer ces connaissances dans un environnement professionnel.

Faites un plan qui tient la route !
La structure de votre TFE infirmier est primordiale. Vous pouvez consulter notre article sur le plan type d’un TFE infirmier.

7 précieux conseils pour réussir votre TFE infirmier ou mémoire infirmier

1. Le sujet du TFE infirmier, choisissez le bon sujet !

Portez une grande attention au choix de votre sujet. Il doit présenter un intérêt académique.

2. Le cadre conceptuel du TFE infirmier, choisissez trois concepts maximum

N’utilisez pas plus de trois concepts différents. La qualité de votre raisonnement est jugée à la manière dont vous utilisez ces concepts pour argumenter votre partie pratique.

3. Alliez les compétences théoriques avec la pratique

Le TFE infirmier est évalué sur plusieurs critères, mais le principal étant votre capacité à utiliser vos connaissances théoriques dans la pratique, et surtout dans un contexte professionnel.

Vos recherches pratiques (questionnaires, entretiens…) doivent aborder votre sujet et mettre en exergue les points positifs, les problèmes rencontrés et vos recommandations.

4. Choisissez bien votre échantillon pour la partie pratique

La population ciblée par vos recherches est importante en terme de qualité des réponses. Ex : si vous interviewez six infirmiers interviewés, il est plus concret d’interviewer trois infirmiers expérimentés et trois récemment diplômées afin de pouvoir comparer les réponses.

5. Faites attention au plan de votre TFE infirmier, il doit être logique

Le plan détaillé d’un TFE infirmier est primordial et se doit d’être logique. Il s’agit du squelette de votre travail et permet de juger la cohérence du mémoire infirmier.

6. Rédigez l’introduction de votre TFE infirmier en dernier

Il est primordial que la présentation du contexte en introduction reflète le contenu et sujet de votre TFE infirmier.

7. Attention à ces parties

L’étudiant doit se concentrer sur les parties fondamentales de son TFE infirmier : la conclusion, le résumé, le plan détaillé (ou table des matières), l’introduction et la question de départ qui sont des parties lues en priorité par le jury.

Dernier élément… la soutenance !
N’oubliez pas de préparer votre soutenance orale de TFE infirmier…

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

2 commentaires

belaval
7 avril 2019 à 17:49

Bonjour
J' ai réalisé mon devoir de fin d' étude
Je rencontre des difficulté à le mettre en page( ma table des matieres ainsi que les titres choisie n' est pas pertinent .En fin j' ai des difficultés à inserer mes annexes ainsi que les références bibliographiques.Pouvez-vous m' aider?

Répondre

capucine
capucine (Scribbr-team)
8 avril 2019 à 13:15

Bonjour,
Je vous invite à consulter ce lien pour insérer automatiquement un sommaire : https://www.scribbr.fr/style-academique/sommaire-automatique-word/
Pour les références bibliographiques, il faut avant tout vérifier les normes que souhaite trouver votre école ou université. S'il s'agit des normes APA, cet article pourra vous aider : https://www.scribbr.fr/normes-apa/bibliographie-memoire-selon-les-normes-apa/
Bon courage,
Capucine

Répondre

Laissez un commentaire