Un calendrier indicatif pour la rédaction d’une thèse de doctorat

Voici un calendrier indicatif pour la rédaction d’une thèse de doctorat :

Démarche Production Temps
Inscription :

Problématique provisoire Master 2 (fin)
Dégrossissage Via des lectures et de la recherche d’information 4 – 6 semaines
Formulation de la problématique, des hypothèses et plan de travail Rédaction de 5-10 pages avec la problématique, hypothèses et plan de travail 4 – 8 semaines
Élaboration de la méthodologie Pré-test sur un échantillon restreint 4 – 12 semaines
Premier travail de recherche : production de données théoriques et empiriques Production de fiches de lecture, notes, idées fortes et rectification de la problématique 20 – 30 semaines
Second travail de recherche : analyse de données Analyse qualitative et/ou quantitatives 22 – 30 semaines
Projet de rédaction d’une autre problématique.
Premier plan détaillé pour la rédaction
Travaux complémentaires Analyses approfondies, (ex : statistiques), lectures et confrontations théoriques 2 – 6 semaines
Rédaction Rassembler les notes, synthèses, lectures, résultats et analyses. 36 – 50 semaines
Proposer un second plan de rédaction
Rédiger la première version en pendant à la publication possibles.
Corriger la version
Présentation aux lecteurs extérieurs dont le directeur de recherche Discussion et définition d’axes d’amélioration 4 – 5 semaines
Mise au point finale Relecture et correction

Impression de la thèse

2 – 4 semaines
Démarche avant la soutenance Composition du jury 8 – 10 semaines
Envoi de la thèse
Pre-rapports
Soutenance Présentation vidéo-projetée et réponse aux questions 1 jour

Si vous faites le calcul …

Min = 106 semaines = 2.03 années
Max = 161 semaines = 3.09 années

Bon plan
Scribbr s’occupe de la relecture et correction de votre thèse ! Nous corrigeons les fautes et le style.

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.