Combien de personnes interviewer ?

Si vous devez faire passer des entretiens (directifs, semi directifs ou libres) dans la partie empirique de votre mémoire ou thèse, il faut déterminer combien de personnes vous allez interroger exactement : la taille adéquate de l’échantillon.

Plus vous interviewez un échantillon important, et plus vous pourrez généraliser vos résultats.

Qui interroger ?

N’interrogez que les personnes pertinentes pour votre étude : ciblez votre échantillon !

Par exemple, si vous étudiez une entreprise, assurez-vous d’interroger une ou plusieurs personnes de tous les départements concernés.
En bref, s’il y a 10 départements au sein de l’entreprise et que vous voulez interviewer au moins un employé de chaque département, alors vous avez au moins 10 entretiens.

Quelle taille d’échantillon pour une étude qualitative et quantitative ?

Etude quantitative

Si vous faites une étude quantitative, l’échantillon à étudier doit être un échantillon représentatif de la population ciblée.

Il faut également que l’échantillon soit important afin d’obtenir des données statistiques pertinentes.

Etude qualitative

Si vous faites une étude qualitative, alors la taille de votre échantillon peut être infime (1 ou deux personnes).

L’important est de bien choisir ces personnes en fonction de ce que vous voulez observer et des résultats que vous voulez obtenir.

Si vous voulez généraliser les résultats de votre recherche

La taille de votre échantillon correspond à la taille de la population que vous voulez étudier dans la partie empirique de votre mémoire ou thèse. Plus cette population est grande, plus vous aurez besoin de répondants.

Si vous voulez généraliser, la règle pour le nombre de répondants est donc : plus vous en avez, mieux c’est !

Un échantillon plus grand peut signifier une meilleure représentation de la population que vous étudiez (échantillon plus représentatif).

Cependant, interviewer beaucoup de personnes demande beaucoup de travail (temps, organisation…).

Entretien ou questionnaire ?

Vous pouvez choisir de mener une étude quantitative par questionnaire afin de collecter toutes ces données.

Si vous voulez faire passer des entretiens (directifs, semi directifs, non directifs) dans une étude quantitative, il est préférable d’opter pour un entretien directif avec des questions fermées que vous envoyez par email. Ainsi, la collecte des données est plus rapide et les résultats sont plus faciles à analyser.

Le nombre de répondants requis dépend toujours du type de recherche que vous effectuez. Par exemple, si vous comparez plusieurs groupes, vous aurez également besoin de plus de répondants, car vous devez collecter un nombre minimum de répondants par groupe.

Afin de pouvoir généraliser votre recherche, un minimum de 50 entrevues est nécessaire le plus souvent, mais dans certains cas, il faut encore plus de répondants (au moins 100-500).

Super conseil !
Consultez votre directeur de mémoire ou thèse pour savoir combien d’entretiens vous devriez faire passer ou combien de répondants vous devriez avoir.
Plusieurs outils sont disponibles en ligne pour vous aider à estimer votre échantillon, comme checkmarket.com.

Si vous ne voulez pas généraliser vos résultats

Si vous faites par exemple faire une étude de cas, le nombre de personnes interrogées ne doit pas nécessairement être très grand.

Quand arrêter d’interroger de nouvelles personnes ?

Dans le processus de recherche, à un moment, vous atteignez un seuil ou vous ne trouvez plus de nouvelles information avec plus d’entretiens.

C’est ce qu’on appelle la saturation théorique. À ce moment-là, vous avez interviewé suffisamment de personnes.

Posez-vous les bonnes questions

Voir aussi…
Les étapes du’une interview ou entretien
Que choisir entre étude qualitative et quantitative ?
Faire passer des entretiens ou questionnaires ?
Les 3 types d’entretien

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

Laissez un commentaire