Tout savoir sur la VAE aide-soignante

Pour de nombreuses personnes issues de la population active, il est possible de réaliser une validation des acquis de l’expérience (VAE), afin d’obtenir un diplôme en fonction de ses compétences.

Pour décrocher un diplôme d’aide-soignante, il est possible, sous certaines conditions, de passer par le système de la VAE.

Besoin d’aide avec votre dossier VAE d’aide-soignante ?
Scribbr offre un service de relecture et correction pour vous aider à rendre un dossier VAE parfait.

Qu’est-ce la VAE aide-soignante ?

La loi est claire :

« Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification. »

Dans le secteur médical, il est ainsi possible d’obtenir le diplôme d’État d’aide-soignante (DEAS) à partir de compétences acquises à travers diverses activités.

À noter que pour la VAE aide-soignante, comme pour les autres VAE, le candidat peut tenter sa chance une fois par an pour le même diplôme. Il peut en revanche tenter jusqu’à trois VAE si le diplôme préparé est différent.

Du livret 1 jusqu’à la validation finale face au jury, il faut compter en moyenne entre 6 et 12 mois pour finaliser le processus d’une VAE d’aide-soignante.

À qui s’adresse la VAE aide-soignante ?

La VAE visant à obtenir le diplôme d’État d’aide-soignante, s’adresse à toute personne ayant exercé une activité en lien avec la profession.

Conditions de recevabilité

Pour entamer une validation des acquis de l’expérience (VAE), le candidat doit respecter plusieurs conditions :

  • faire partie de la population active (travailler ou avoir déjà travaillé et être au chômage) ;
  • avoir au minimum un an d’expérience (pour les VAE d’aide-soignante il est recommandé
  • avoir au moins trois années d’expérience (soit 4 200 heures de travail cumulées) ;
  • avoir une expérience professionnelle ou bénévole en rapport avec le milieu médical (aide à la personne, repas, déplacement, hygiène).

Ces conditions doivent être respectées pour que le livret 1 (dossier de recevabilité) soit accepté par l’organisme certificateur. Une fois cette étape passée, le candidat pourra alors se lancer dans la rédaction du livret 2 du dossier VAE.

Les savoir-faire à maîtriser

Soin, accompagnement de personnes dépendantes, aide auxiliaire de santé, … les candidats désirant obtenir le diplôme d’aide-soignante doivent, grâce aux activités menées, maîtriser les huit compétences essentielles contenues dans le référentiel d’activité de l’aide-soignante :

  1. savoir réaliser des soins d’hygiène et de confort à la personne (toilette, douche) ;
  2. avoir le sens de l’observation pour mesurer les divers paramètres liés à l’état de santé d’une personne ;
  3. savoir entretenir le matériel de soin ;
  4. savoir aider une infirmière à réaliser des soins ;
  5. entretenir l’environnement d’une personne et la réfection des lits ;
  6. transmettre ses observations pour maintenir la continuité des soins ;
  7. accueillir, informer et accompagner les personnes et leur entourage ;
  8. accueillir et accompagner des stagiaires en formation.

À travers son livret 2, le candidat devra démontrer que les activités qu’il a menées jusqu’ici lui ont permi de maîtriser l’ensemble de ces compétences.

Les connaissances requises

Pour valider sa VAE dans son intégralité, le candidat devra également maîtriser diverses connaissances dans les catégories suivantes :

  • communication et relation d’aide ;
  • soins ;
  • gestes et postures – manutention ;
  • stérilisation ;
  • hygiène hospitalière ;
  • bio-nettoyage et hygiène des locaux ;
  • premiers secours ;
  • médicales générales et/ou scientifiques en fonction du domaine d’activité.

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

Préparer le livret 1 d’une VAE aide-soignante

La rédaction du livret 1 de la VAE d’aide-soignante ne diffère pas des autres livrets de recevabilité.
Celui-ci doit contenir :

  1. l’identité du candidat ;
  2. son parcours ;
  3. ses activités ;
  4. son niveau de formation.

Le candidat doit également ajouter des preuves concernant les éléments avancés (diplôme d’un baccalauréat professionnel “Accompagnement soins et services à la personne, bulletin de paye pour un emploi d’aide à la personne, attestation d’activité bénévole, …)

Pour le livret 1 d’une VAE d’aide-soignante, le candidat devra prendre le temps de décrire ses différentes activités dans un tableau descriptif. Le but est ici de prouver que ses compétences et les activités suivies peuvent bel et bien lui permettre de tenter la VAE.

Exemple
Statut au moment des activités Emploi ou fonction occupée Nom et adresse de l’organisme Famille professionnelle de l’emploi Certification et niveau de formation suivie Périodes d’exercice des activités Modalité de temps de travail Durée totale de chaque période d’activité Activités exercées en rapport direct avec la certification visée
14 Stage dans une maison de retraite Les Ulysse 2 rue Victor Hugo, Besançon Aide auxiliaire Lycée professionnel, aide à la personne. Du 1/12/2017 au 1/02/2017 25 heures par semaine 200 heures Aide à la personne, accompagner les aides-soignantes dans leurs tâches du quotidien.
1 Emploi salarié d’aide à la personne Ô quotidien Aide à la personne Depuis le 1/09/2018 35 heures par semaine 3 400 heures Accompagnement de personnes âgées ou dépendantes. Aide dans les tâches quotidiennes, promenades, tâches administratives.

Après lecture du livret 1 et selon le profil du candidat (ses activités et ses compétences) l’organisme certificateur jugera s’il est possible que celui-ci continue sa VAE en passant à la rédaction du livret 2.

Préparer le livret 2 d’une VAE aide-soignante

Lors d’une VAE, le livret 2 permet au candidat d’expliquer précisément les activités menées et les compétences acquises pour prouver qu’il a le niveau requis pour obtenir le diplôme visé.

Pour ce faire, le candidat travaillera en moyenne 6 mois pour rédiger 50 à 100 pages afin de présenter sa situation professionnelle et ses diverses compétences.

Le but est de prendre le temps de présenter l’ensemble des activités que celui-ci a menées en rapport direct avec le métier d’aide-soignante.

Il devra expliquer l’ensemble des compétences qu’il a pu développer à travers les activités menées.

Obtenir un financement pour une VAE d’aide-soignante

Si la validation des acquis de l’expérience coûte en moyenne entre 600 € et 2 000 €, de nombreuses solutions de financement existent.

Ce coût doit notamment servir à payer les différents droits d’inscription, l’accompagnement individualisé indispensable tout au long de la rédaction du livret 1 et 2, et le l’épreuve du jury final.

Pour les professionnels de la santé, plusieurs subventions peuvent être obtenues :

  • pour les salariés du public le candidat pourra avoir recours à son droit individuel à la formation (DIF) ou profiter du congé de VAE ;
  • pour les salariés du privé, il est possible d’utiliser le compte personnel de formation (CPF), le fonds de gestions des congés individuels de formation (Fongecif), ou le plan de développement des compétences.
  • pour les intérimaires, il est possible de faire une demande auprès du FAT.TT ;
  • pour les bénévoles, des aides peuvent exister selon chaque cas. Le candidat doit ainsi se tourner vers la mission locale de sa ville ou son centre CIO afin d’étudier les pistes de financement qui s’offre à lui ;
  • pour les personnes au chômage, ceux-ci peuvent demander une aide financière à leur centre Pôle emploi et à la région de leur lieu d’habitation afin d’obtenir un “Passeport VAE” ou un “Chéquier VAE”.
Tableau récapitulatif des financements possibles pour une VAE aide-soignante
Situation professionnelle Type de financement
Salarié du privé Compte personnel de formation (CPF)

Fonds de gestion des congés individuels de formation (Fongecif)

Plan de développement des compétences

Salarié du public Droit individuel à la formation (DIF)

Congés VAE

Demandeur d’emploi Pôle emploi

Conseil régional : passeport VAE, chéquier VA

Bénévole CIO

Mission locale

Intérimaire FAT.TT

Exemples pour une VAE aide-soignante

Voici un exemple de livret 1 aide-soignante à remplir.

Source : https://www.soignantenehpad.fr/medias/files/notice-12818-02.pdf


Télécharger l’exemple

Voici un exemple de livret 2 aide-soignante à remplir.

Source : https://www.soignantenehpad.fr/medias/files/livret-2-deas.pdf


Télécharger l’exemple

La VAE aide-soignante est donc accessible à toute personne ayant exercé une activité en rapport direct avec les compétences du métier.

Le candidat devra en effet maîtriser les 8 compétences demandées dans le référentiel d’activité pour espérer décrocher son diplôme d’État d’aide-soignante (DEAS).

Pour ce faire et selon son statut, le candidat pourra avoir recours à diverses subventions pour réaliser sa VAE et obtenir de l’aide dans son travail de rédaction.

Quelles sont les conditions pour passer une VAE d’aide-soignante ?

Pour pouvoir réaliser une VAE d’aide-soignante, il faut avoir réalisé au minimum 1 an d’activité en rapport avec le métier. Il est néanmoins conseillé d’avoir 3 ans d’ancienneté pour augmenter ses chances de décrocher le diplôme d’État du DEAS, soit 4 200 heures.

Quelles sont les aides pour financer une VAE d’aide-soignante ?

Selon le profil du candidat (salarié du privé, du public, chômeur, bénévole, intérimaire), il existe de nombreuses subventions pour réaliser une VAE (DIF, Fongecif, CPF, Congés VAE, Pôle emploi, Conseil régional …).

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.