Tout savoir sur les organismes certificateurs de VAE

Avant de se lancer dans un travail de validation des acquis de l’expérience (VAE), chaque professionnel doit sélectionner un organisme certificateur de VAE qui peut être public ou privé.

L’article suivant présente le rôle d’un organisme certificateur de VAE, ainsi que l’ensemble des informations générales à ce sujet. Il expliquera comment trouver la structure adéquate pour son travail de VAE.

Besoin d’aide avec votre dossier VAE ?
Scribbr offre un service de relecture et correction pour vous aider à rendre un dossier VAE parfait pour obtenir votre certification.

Qu’est-ce qu’un organisme certificateur de VAE ?

Sans organisme certificateur de VAE, impossible de réaliser une validation des acquis de l’expérience.

Pour toute personne qui souhaite réaliser un travail de VAE, il faudra donc sélectionner une de ces structures publiques (ministères, universités, chambres consulaires) ou privées (écoles, entreprises spécialisées, avant toute rédaction).

Ces organismes délivrent les certifications dont ils sont eux-mêmes responsables. À noter que pour qu’un diplôme soit reconnu par l’État, celui-ci doit être inscrit au répertoire national des certifications professionnelles, appelé plus couramment le “RNCP”.

Chaque structure décide du contenu des différentes certifications, que ce soit pour les compétences ou les connaissances exigées, mais aussi pour les modalités d’évaluation.

Le coût des organismes certificateurs de VAE

Le tarif d’une VAE varie selon le statut du professionnel (demandeur d’emploi, bénévole, salarié), ainsi qu’en fonction du niveau du diplôme souhaité : une VAE de niveau master coûtera ainsi plus chère qu’une VAE de niveau CAP.

Le prix d’une VAE, fixé par l’organisme certificateur, prend en compte :

Le prix exact varie donc selon de nombreux critères. Il est ainsi difficile de définir une somme exacte concernant un travail de validation des acquis de l’expérience.

Les prix en universités pourront varier entre 600 € à 2 500 € selon l’établissement sélectionné et le niveau du diplôme (licence, master, doctorat).

Le Centre national des arts et métiers (CNAM) propose de son côté des prix entre 700 € et 1 300 €.

Les chambres consulaires fixent un prix variant entre 750 € jusqu’à 1000 €.

Pour une VAE réalisée sous l’autorité d’un ministère, les prix pourront varier entre 600 € et 1 500 €.

Pour les organismes privés, les prix oscillent entre 700 € jusqu’à plus de 5 000 €.

Le coût des organismes certificateurs : tableau récapitulatif
Organisme certificateur Prix moyen
Universités De 600 € à 2 500 €
CNAM De 700 € et 1 300 €
Chambres consulaires :

  • Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) ;
  • Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
De 750 € à 1000 €
Ministères De 600 € et 1 500 €
Organismes privés De 700 € à 5 000 €

Combien de fautes dans votre document ?

Nos correcteurs corrigent en moyenne 150 fautes pour 1 000 mots. Vous vous demandez ce qui sera corrigé exactement ? Déplacez le curseur de gauche à droite !

Faites corriger votre document

Comment trouver un organisme certificateur pour faire une VAE ?

Pour trouver un organisme certificateur, le professionnel a plusieurs recours.

Il peut choisir de contacter des structures de conseil qui le dirigeront ensuite selon son profil, vers des organismes certificateurs adéquats. Ces structures d’aide peuvent être :

  • la Mission locale ;
  • le centre d’information et d’orientation (CIO) ;
  • pôle emploi.

Pour trouver le Point Relais Conseil le plus proche de chez soi, le professionnel peut se renseigner sur la page internet du ministère du Travail en indiquant son lieu de résidence.

Le candidat peut également contacter directement un organisme certificateur pour obtenir des informations à propos de la VAE.

Il s’agit alors d’envoyer un e-mail ou de téléphoner au service des universités, ministères, écoles, ou organismes privés, en charge des formations VAE.

Les organismes certificateurs publics pour mener une VAE

Le professionnel peut se tourner vers les organismes publics pour réaliser sa validation des acquis de l’expérience.

Pour cela, il doit sélectionner le ministère, la chambre consulaire, ou l’université en rapport avec le diplôme souhaité.

Si les chambres consulaires s’occupent elle-mêmes de la formation VAE, les ministères délèguent généralement ce service aux directions régionales ou départementales.

Par exemple pour le ministère de Sports, le candidat devra s’adresser à la direction régionale ou départementale de la jeunesse, des sports, et de la cohésion sociale (DRJSCS ou DDJSCS) en fonction de son lieu d’habitation.

Tableau des organismes certificateurs publics

Structure Organisme certificateur Diplôme préparé
Ministère de l’Éducation nationale Organisme certificateur : DAVA, CPV Dispositif académique pour la validation des acquis (DAVA)

Centre permanent de validation des acquis des académie (CPV)

Diplôme jusqu’à bac +2 : CAP, Bac professionnel, BTS, BM, BMA, DCG, DSCG.
Ministère de l’Enseignement supérieure Service de formation continue des universités

Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Bac +3 et au delà : DEUST, licence professionnelle, master professionnel, doctorat.
Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture, et de la forêt, service régional de la formation et du développement (DRAAF-SRFD) Diplôme du secteur de l’agriculture et de l’alimentation : CAPA, BPA, BEPA, Bac professionnel, BP, BTA, BTSA, Ingénieur, Paysagiste, CEAV, DESV.
Chambre de commerce et d’industrie Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Diplôme de technicien supérieur, IFV, EGC, ECD.
Chambre des métiers et de l’artisanat Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) Brevet de Maîtrise, BTM, BCCEA, BMS.
Ministère des sports Direction régionale ou départementale de la jeunesse et des sports (DRJSCS ou DDJSCS) Diplôme des secteurs sportifs et social, BAPAAT, BP, BEATEP, BEES, BPJEPS, DES JEPS, DEDPAD, DEAVS, DEAMPS, DEASS, DEAF, DEIS, DEEJE, DEMF, CAFERIUS, DETISF.
Ministère de la santé Direction Régionale des Affaires Sociales (DRASS) Diplôme du secteur médical : DPAS, DPAP, DPPH
Ministère chargé des affaires sanitaires et sociales Direction Régionale des Affaires Sociales (DRASS) en collaboration avec l’agence de services et de paiement (ASP) Éducateur spécialisé (ES), DEAVS
Ministère chargé de l’Emploi Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) Titre professionnel
Branche professionnelle CQP automobile : délégations régionale de l’ANFA

CQP hôtellerie et restauration : réseau d’accompagnateurs VAE/CQP labellisés par la CPNE-IH

CQP service à la personne : institut FEPEM de l’emploi familial

Certificat de qualification professionnelle (CQP) service de l’automobile, de l’hôtellerie et de la restauration, de service à la personne

Les organismes certificateurs privés pour mener une VAE

Le candidat peut également se tourner vers des organismes certificateurs privés.

Ces établissements pourront délivrer des diplômes et des certificats VAE selon les mêmes critères que les organismes publics, à partir du référentiel d’activité de chaque métier qui contient les compétences et les savoir-faire obligatoires à maîtriser.

Les organismes privés peuvent être des écoles issues du campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle (CESI) comme avec des parcours VAE d’ingénieurs ou des parcours VAE de managers.

Les candidats peuvent également faire appel à des entreprises privées spécialisées dans l’accompagnement et le conseil pour obtenir de l’aide dans un travail de VAE. Il en existe plusieurs comme :

  • Atout VAE ;
  • Entheor ;
  • Orient’action ;
  • FCTA.

L’aide apportée par les organismes certificateurs de VAE

Spécialisés dans la validation des acquis de l’expérience, les différents organismes certificateurs apportent leur aide à travers des conseils personnalisés tout au long du travail de rédaction.

Le candidat pourra ainsi profiter d’un accompagnement pour :

  • la rédaction du livret 1 (livret de recevabilité) afin que celui-ci soit jugé recevable ;
  • la rédaction du livret 2, qui représente le coeur du travail d’une VAE ;
  • la préparation à l’oral final.

Pour la rédaction du livret 2, étape la plus longue et fastidieuse où le candidat doit décrire ses activités et les compétences acquises, un accompagnateur pourra fixer plusieurs rendez-vous par mois pour suivre l’évolution de la rédaction.

À travers sa relecture, il guidera ainsi le candidat dans son travail d’écriture en lui apportant des conseils et en lui évitant des propos imprécis ou hors sujet.

Exemples d’organismes certificateurs pour mener une VAE

Selon la branche d’activité dans laquelle il exerce, le candidat doit se référer à l’organisme certificateur en charge des diplômes de sa profession :

  • pour un professionnel souhaitant faire valider ses acquis pour devenir aide-soignant, il pourra se diriger vers les services du ministère de la Santé (DRASS) ;
  • pour un professionnel qui désirerait devenir entraîneur sportif, celui-ci devra se tourner vers le ministère des Sports et son organisme certificateur qui est délégué la direction régionale (ou départementale) de la jeunesse, des sports, et de la cohésion sociale (DRJSCS ou DDJSCS) ;
  • pour un professionnel souhaitant obtenir un master professionnel, il pourra se diriger vers le ministère de l’Enseignement supérieur et ses organismes certificateurs tels que le CNAM ou le service de formation continue des universités ;

Chaque organisme guidera le candidat dans sa démarche de VAE et dans l’avancement de son dossier de candidature, étape par étape.

 

Choisir un organisme certificateur est une étape importante dans un travail de validation des acquis de l’expérience.

Qu’elle soit publique ou privée, la structure sélectionnée par le candidat l’accompagnera et le guidera tout au long de son travail de VAE : de la préparation du livret 1 jusqu’à la validation finale devant le jury.

À qui s’adresser pour faire une VAE ?

Pour réaliser un travail de VAE, le candidat doit s’informer auprès d’un point relais conseil VAE (CIO, Mission locale, Pôle emploi, mairie) ou directement auprès d’un organisme certificateur comme les universités, les chambres consulaires ou les entreprises spécialisées dans la formation VAE.

Qu’est-ce qu’un organisme certificateur de VAE ?

Un organisme certificateur de VAE délivre des diplômes et des certifications VAE dont il est responsable. En accord avec le référentiel d’activité de chaque métier, l’organisme fixe les modalités d’évaluation et les compétences exigées.

L’aide pour une VAE est-elle payante ?

L’aide apportée par les organismes certificateurs de VAE publics ou privés sont des services payants entre 500 € et 5 000 €. Pour l’ensemble des candidats, de nombreuses solutions de subventions existent.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.