5 conseils pour réussir son mémoire avant même de le rédiger

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre mémoire, avant même d’en commencer la rédaction.

Voici cinq précieux conseils qui vont vous permettre d’aborder la rédaction avec confiance et de produire un mémoire de qualité.

Au fait : Scribbr corrige votre mémoire pour vous !

1. Choisissez un sujet qui vous intéresse

Sachez qu’un mémoire prend du temps, beaucoup de temps ! Notre premier conseil est donc de choisir un sujet qui vous intéresse personnellement.

  • Si l’élection de Donald Trump vous étonne toujours, étudiez les raisons qui expliquent sa victoire.
  • Si vous aimez le cinéma des années 1950, faites un mémoire sur l’influence du contexte de guerre froide dans l’industrie cinématique américaine.
  • Si vous êtes fan de la marque Ben & Jerry’s, étudiez l’évolution de leurs stratégies marketing depuis leur rachat par Unilever.

Personne n’a envie de passer presque un an à étudier et faire des recherches sur un sujet barbant.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Quels sujets m’intéressent ?
  • Y a-t-il des sujets qui m’intriguent et qui mériteraient de plus amples recherches ?
  • Comment puis-je les adapter à ma spécialité ?
  • Est-ce un sujet faisable ?
Remarque : vérifiez aussi les consignes de votre établissement si vous en avez. Parfois, des sujets ou critères de sélection sont imposés.

Pour vous aider, vous pouvez consulter nos articles sur le choix d’un sujet de mémoire :

2. Préparez un calendrier de travail

Un mot d’ordre : l’organisation !

Pour un travail d’une telle ampleur, il est nécessaire de faire un planning et d’évaluer le temps que chaque étape va vous prendre.

Vous ne voudriez pas rendre un travail en retard, ou pire, non-terminé.

Pas de panique, Scribbr vous a concocté un super calendrier de travail.

Obtenez un retour sur votre style linguistique, plan et clarté.

Des correcteurs professionnels relisent et corrigent votre document en se focalisant sur :

  • Le style académique
  • Les fautes de français
  • La structure de votre texte
  • La clarté et logique de vos propos

Voir un exemple

3. Ne pas avoir peur de se rendre à la bibliothèque

Il va falloir que vous compreniez également que la bibliothèque sera votre meilleur allié dans la préparation et la collecte de données de votre mémoire.

N’oubliez pas de vous y rendre, afin de consulter des ouvrages sur votre sujet et de vous imprégner de la mentalité studieuse qui y règne.

La bibliothèque est aussi le lieu idéal où vous pourrez rédiger votre mémoire, car vous éviterez les distractions.

Conseil : une super application mobile, Affluences, vous aide désormais à vérifier la disponibilité des bibliothèques partenaires dans votre ville. Personne ne veut se rendre à la bibliothèque et s’apercevoir que toutes les places sont prises !

4. Choisissez le bon directeur de mémoire et n’ayez pas peur de lui demander conseil

Premier conseil sur ce point : choisissez le bon directeur de mémoire. Tout enseignant a une réputation, et il est facile de savoir quels professeurs prêtent attention aux mémoires de leurs étudiants (et lesquels ne le font pas).

Choisissez également un professeur qui a des connaissances sur le sujet de votre mémoire et qui pourrait vous aider avec son réseau lorsque vous devrez faire des recherches.

N’ayez pas peur de contacter votre directeur de mémoire. Avoir des doutes est tout à fait normal, mais n’oubliez pas que votre directeur de mémoire est là pour vous aider et vous guider.

Par exemple, demandez-lui conseil lors du choix de votre problématique et sur les méthodes de recherche à utiliser pour y répondre. Votre directeur de recherche est également là pour vous aider à valider votre plan de mémoire.

5. Élaborez un plan de recherche faisable

La recherche est une partie centrale de la conception et de la pertinence scientifique de votre mémoire.

Le but d’un mémoire est d’apporter une nouvelle vision ou de nouvelles connaissances sur un sujet, en utilisant les méthodes de recherche adéquates.

Ne soyez toutefois pas trop ambitieux dans votre démarche de recherche sur le sujet de votre mémoire. Il faut penser aux éléments suivants :

La faisabilité de la recherche

Vos ambitions de recherche sont-elles faisables ? Par exemple, vous ne pouvez pas prouver que la planète Mars est habitée ou que la bière permet de soigner la chute de cheveux.

Le temps de la recherche

Les recherches peuvent se faire tout au long de la conception du mémoire, en fonction du type de recherche et de la disponibilité des intervenants. Prévoyez tout de même le temps nécessaire à la collecte et s’il vous faut faire passer des entretiens, faire de la retranscription ou une analyse des données.

Le matériel nécessaire

Pensez aux éléments dont vous allez avoir besoin : camera, dictaphone, laboratoire de recherche, …

Le coût de la recherche

Il vous faudra aussi évaluer le coût de la recherche : devez-vous acheter du matériel, assister à des conférences, vous déplacer…

Les contacts nécessaires

Pour vos recherches, vous devez parfois interroger des personnes qui ont une fonction spécifique : avez-vous les contacts ? Votre directeur de mémoire peut-il vous aider ?

Le temps d’analyse de la recherche

Prenez garde au temps d’analyse de vos recherches (retranscription, codage…) et à leur intégration dans le corps du mémoire.

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

Laissez un commentaire