Ma question centrale de recherche est-elle bonne ?

La formulation d’une question centrale de recherche est une tâche difficile (qui doit être effectuée avant la formulation des sous-questions). Comment savoir si votre question centrale est bonne ?

Dans l’ensemble, votre question centrale devrait contribuer à résoudre le problème défini dans votre problématique. Elle doit également répondre à un certain nombre de critères dans trois grands domaines :

  1. La recherchabilité.
  2. La possibilité de réalisation et la spécificité.
  3. La pertinence et l’originalité.

Les listes ci-dessous vont vous aider à savoir si votre question centrale est correcte.

1er critère : recherchable

Ce qu’il faut vérifierPourquoi ?Ce qu’il faut faire
1.Que la question centrale ne contient ni « et » ni « ou ».« Et » et « ou » laissent à penser que vous posez en fait deux questions, ce qui est interdit.Reformulez la question centrale ; n’en posez qu’une.
2.Qu’on ne peut pas répondre à la question centrale par « oui » ou « non ».Les questions oui/non ne laissent pas assez de place à l’enquête pour pouvoir servir de question centrale de mémoire.Reformulez la question centrale ; choisissez un autre mot interrogatif

(Comment, pourquoi, qu’est-ce que) et ajoutez des hypothèses.

3.Que la question centrale ne requiert pas l’émission d’une opinion ou d’un jugement de valeur.Il est difficile d’émettre un jugement ou une opinion en restant objectif (un prérequis pour toute bonne recherche). Une question évaluative permet de donner son point de vue.Reformulez la question centrale ; évitez de demander un point de vue.
4.Que la question centrale est mesurable avec des données observables.Si votre étude n’inclue pas une mesure à l’aide d’une méthodologie de recherche, il vous faut reconsidérer l’intérêt de votre recherche. Dans certains cas, vous pouvez vous contenter de passer en revue la littérature sans rien mesurer, mais c’est rarement la norme.Reformulez la question centrale ; consultez si besoin votre directeur pour être certain des exigences liées à votre mémoire.
5.Que plusieurs sous-questions (correspondant à différents types de questions de recherche) sont nécessaires pour répondre à la question centrale.Si la question centrale de recherche ne vous permet pas d’identifier au moins quelques sous-questions, elle est probablement trop simple ou trop limitée.Reformulez la question centrale.
6.Que des connaissances théoriques sur le sujet existent.Si les informations pertinentes sont inexistantes, la est probablement trop simple ou trop limitée. Cela peut aussi provenir d’une mauvaise formulation de votre problématique.Reformulez la question centrale et si besoin la problématique.
7.Qu’on peut répondre succinctement à la question..Si non, la question n’est pas assez précise.Reformulez la question.
8.Que la question ne contient pas de propos de type “Si….alors…”.Les conclusions de recherche contenant « si…alors » dépendent de situation particulières. De plus, la recherche est alors évaluative et prédictive ; vous prenez le risque d’avoir une situation trop spéculative (voir l’exemple).Reformulez la question centrale et si besoin la problématique.

2ème critère : réalisable et spécifique

Ce qu’il faut vérifierPourquoi ?Ce qu’il faut faire
1.Que vos choix sont clairs et en lien avec ce sur quoi vous allez enquêter.Si vous voulez examiner tout car tout vous semble intéressant et interdépendant, vous courez le risque de ne récolter que des informations superficielles.

Votre recherche manquera de rigueur et de perspicacité.

Reformulez la question centrale ; approfondir un sujet particulier s’avère souvent plus intéressant
2.Que la recherche peut être conduite dans un cadre temporel précis.Assurez-vous que votre étude ne dépassera pas le temps imparti, en raison de l’indisponibilité des personnes interviewées par exemple.Reformulez la question centrale de manière à pouvoir conduire votre recherche dans un cadre temporel précis.
3.Que la question centrale ne commence pas par « pourquoi ».On peut répondre à ces questions (par nature explicatives) en empruntant bon nombre de directions. Elles ne sont en conséquent pas assez précises.Revenez à la problématique approfondissez le problème. Essayez de trouver un lien ou une relation causale.
4.Que les concepts présents dans la question centrale sont clairs.Les termes obscurs engendrent des confusions, qui se ressentiront tout au long de votre recherche.Retravaillez les concepts dans votre problématique et reposez la question centrale.
5.Que les concepts auxquels vous faites référence dans la question centrale sont assez précis.Si les concepts sont trop vastes, votre recherche sera inutilement complexe.Retravaillez les concepts dans votre problématique et reposez la question centrale.
6.Que la question centrale n’aboutit pas à un jugement de valeur ou à la suggestion d’une politique à suivre.Faire une recommandation ou suggérer une politique dépasse souvent le cadre fixé par l’école ou l’institution pour votre mémoire.Formulez une sous-question de conseil appropriée ; si besoin, fournissez un rapport de conseil.

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

3ème critère : pertinence et originalité

Ce qu’il faut vérifierPourquoi ?Ce qu’il faut faire
1.Que la réponse à votre question centrale correspond aux attentes du client (le cas échéant).Si vous pensez que la recherche ne fournira pas assez de résultats pour répondre à la question, il est possible que la question centrale ne soit pas pertinente pour ce problème.Reformulez la question centrale ; assurez-vous que la réponse permettra de résoudre le problème identifié.
2.Que la question centrale ne reflète pas uniquement une partie du problème / thème central.Vous courez alors le risque que votre enquête ne soi pas liée à la problématique et que rien par conséquent ne « se mette en marche ».Reformulez la question centrale ; assurez-vous que sa réponse permettra de résoudre le problème identifié.
3.Que la société peut tirer profit de la réponse à votre question centrale.Si la société n’a rien à en tirer, les résultats de votre étude risquent de n’être utiles qu’à une entité particulière

(votre client s’il y a lieu). Vous risquez également de ne pas satisfaire aux exigences de votre programme en lien avec la pertinence sociale.

Vérifiez soigneusement les directives de votre programme de recherche ; si la pertinence sociale fait partie des exigences, revisitez votre problématique et approfondissez le problème, ou choisissez une direction socialement plus pertinente pour votre mémoire.
4.Que le sujet est d’actualité.Si le sujet n’est pas actuel, il est possible qu’il ait déjà été minutieusement examiné – et que vos résultats puissent manquer d’innovation.Retravaillez votre problématique (en consultant votre client le cas échéant). Vous n’avez peut-être simplement pas trouvé le « meilleur » problème.
5.Que la question centrale vous est propre (que votre sujet n’a pas été étudié avant par exemple)..Si vous travaillez sur un sujet qui a déjà été étudié, l’enquête n’aboutira pas à de nouvelles connaissances.Retravaillez votre problématique (en consultant votre client le cas échéant) et consultez à nouveau la littérature. Vous n’avez peut-être simplement pas trouvé le « meilleur » problème.
Cet article est-il utile ?
Rayan Hasnaoui

Rayan est le responsable du marché français pour Scribbr. Il était étudiant il y a peu et il est donc au courant des attentes des établissements universitaires. Il tente d'aider au mieux les étudiants en écrivant des articles constructifs afin de partager ses connaissances.

3 commentaires

IDRISSOU Erchade
14 mai 2018 à 03:16

Salut Rayan. Merci pour vos documents d'éclairement. J'ai un problème concernant mon thème de mémoire. Aidez moi à reformer la question centrale et les questions de recherche sur ce thème :** La fonction du journaliste investigateur au Bénin. Merci d'avance

Répondre

Justine Debret
Justine Debret (Scribbr-team)
14 mai 2018 à 11:20

Bonjour,
Merci pour votre commentaire.
Je vous conseille de consulter votre directeur de mémoire, afin que vous reformuliez votre problématique en fonction de ses attentes.
Bonne continuation,
Justine

Répondre

Eboua Serge
8 août 2017 à 15:01

Bonjour Rayan, moi pas grande chose a dire a part de dire merci. Merci pour ce regard large que vous jeter sur les travaux de vos concitoyens. Cependant, j'ai un petit soucis sur mon thème de mémoire j'arrive pas à poser une question de recherch pertinente. ‹‹Politique de Planification de developpement dans la commune de Bouaké››. Aidez moi svp, j'y arrive vraiment pas. Merci de me repondre a très bientôt

Répondre

Laissez un commentaire