Analyse de discours : définition générale, méthodologie et exemple

Dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse, de nombreux étudiants ont recours à l’analyse de discours.

Cette méthode permet de collecter des données informatives utiles dans un travail d’enquête.

Analyse de discours : définition générale

L’analyse de discours est une approche multidisciplinaire qualitative et quantitative qui permet d’étudier un discours de façon précise.

À travers l’analyse du contenu d’un discours écrit ou oral, et de son contexte, l’étudiant peut collecter des informations utiles pour ses recherches.

Cette analyse doit permettre de faire émerger les éléments clés d’un discours, ou de révéler des points de comparaison ou de divergences entre plusieurs discours ou entretiens réalisés par l’étudiant.

“Selon Adam, Bourdieu, Ducrot, Ghiglione, Kerbrat-Orecchioni, un discours ne se contente pas de décrire un réel qui lui préexiste mais construit la représentation du réel que le locuteur souhaite faire partager par son allocutaire. Il en résulte que pour la plupart des spécialistes du langage, énoncer un discours, c’est vouloir agir sur autrui. Le discours a ainsi un objectif performatif : c’est un acte volontariste d’influence. La plupart des discours, notamment politiques, publicitaires et managériaux, sont alors considérés comme appartenant à la classe des énoncés argumentatifs, dont la finalité réside dans la recherche d’adhésion du destinataire”. (Seignour, 2011)

Utilité et objectifs de l’analyse de discours

Dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse, l’analyse de discours peut être utile, afin de collecter des données informatives. L’étudiant peut analyser un discours à travers deux approches successives.

  1. L’approche descriptive : permet de décrire un discours pour comprendre son fonctionnement et la logique de la parole du locuteur.
  2. L’approche critique : a pour but d’établir une critique du discours pour révéler ses contraintes et limites.

Grâce à ces deux approches, l’étudiant peut analyser un discours de façon efficace.

Exemple avec l’approche descriptive

Dans le cadre d’un discours, l’approche descriptive et l’approche critique servent toutes les deux à faire émerger de nouveaux éléments qui permettent de collecter des informations. Il peut donc être intéressant d’utiliser les deux approches pour analyser un même discours.

Discours d’Emmanuel Macron lors de ses vœux aux Français pour l’année 2020

L’approche descriptive nous permet de comprendre la structure du discours et la stratégie de la parole portée. Le but est ici de décrire le discours à travers les principaux éléments développés.

Le discours de 18 minutes était ainsi divisé en plusieurs sous-parties portants chacune sur un thème bien précis.

1. La réforme des retraites qui doit être menée à son terme

Emmanuel Macron souhaite faire passer sa réforme coûte que coûte, en promettant d’améliorer la situation des femmes, des commerçants, des artisans, et des agriculteurs, à la retraite. Le président n’entend pas changer l’âge pivot de 64 ans.

2. L’appel à l’apaisement

Dans un second temps, le chef d’État a appelé à l’apaisement, expliquant qu’il avait entendu beaucoup de mensonges et de manipulations autour de cette réforme des retraites. Face à cela, Macron entend que le gouvernement d’Édouard Philippe trouve la voie pour apaiser la situation.

3. 2020 : L’unité retrouvée de la nation

Emmanuel Macron dit être conscient du trop grand nombre de divisions à l’heure actuelle. C’est pourquoi il a tenu à remercier les maires de France qu’il désigne comme étant les piliers de la République et des territoires. Après s’être adressé aux maires, Macron s’est adressé directement aux Français en expliquant que ceux-ci assuraient l’unité de la Nation. Il a également décrit le peuple Français comme un peuple de solides bâtisseurs, des qualités nécessaires pour affronter les temps qui viennent.

4. Un nouveau modèle écologique à déployer

Le Président a ensuite entamé une longue tirade au sujet des objectifs de l’année 2020 en matière de climat. Il souhaite porter un nouveau modèle écologique et a déclaré beaucoup attendre des 150 propositions de la convention citoyenne. Il a déclaré que de nouveaux choix concernant la réduction de gaz à effet de serre et la protection de la biodiversité, seront décidés au printemps. Le domaine de l’écologie doit selon lui être lié au domaine de l’économie : ce nouveau modèle écologique doit être source de création d’emplois.

À travers ces 4 grandes parties, Emmanuel Macron a souhaité faire le bilan de l’année 2019, tout en se tournant vers les objectifs de l’année 2020.

L’approche descriptive a permis de faire apparaître la structure du discours, et la stratégie adoptée par le président pour énoncer ses vœux.

Exemple avec l’approche critique

À partir de ce même discours, il est possible d’avoir recours à l’approche critique pour analyser le discours. Au-delà des paroles du Président, l’étudiant peut ici apporter une critique personnelle vis-à-vis de l’allocution. Il est possible grâce à cette approche, de constater que le président a voulu apparaître comme fort sur la réforme des retraites, tout en tendant la main aux Français pour apaiser la situation du pays.

Se voulant réformateur sur la réforme des retraites (idée populaire auprès des électeurs de droite), le président de la République a également accordé une large partie de ses vœux à la transition écologique (populaire auprès des électeurs de gauche).

Cette prise de parole présidentielle apparaît donc comme un jeu d’équilibre pour satisfaire un grand nombre d’électeurs. Tant du côté de l’électorat de droite que de l’électorat de gauche. Si le président n’en a pas parlé ouvertement, les élections municipales de mars prochain peuvent expliquer un tel jeu d’équilibre.

En somme, Emmanuel Macron a continué son jeu du “en même temps”. S’il veut être perçu comme un Président réformateur au sujet de retraites (ce qu’aucun n’a réussi jusqu’ici), il veut également avoir l’image d’un Président vert (une stratégie potentiellement payante par rapport aux résultats des verts aux dernières élections européennes).

Saviez-vous…

Que vous pouvez vérifier si votre thèse ou mémoire contient du plagiat en tout juste 10 minutes ? C'est sûr et fiable !

Faire le test anti-plagiat

Les méthodes de l’analyse de discours

Pour analyser un discours, il existe deux méthodes.

  1. La méthode synthétique
  2. La méthode analytique

La méthode synthétique

La méthode synthétique consiste à comprendre un ou plusieurs discours à travers l’élaboration d’un résumé. Cette méthode s’avère utile pour comprendre l’unité d’un discours.

Exemples

Discours de Greta Thumberg à la tribune de l’ONU en septembre 2019

Résumé synthétique avec l’approche descriptive :

Greta Thumberg a prononcé son discours devant un parterre de chefs d’État du monde entier. La jeune activiste suédoise a commencé par faire un bilan de la situation actuelle. Elle a ainsi donné plusieurs chiffres pour décrire l’urgence de la situation au niveau mondial. Son discours avait pour but d’alerter les chefs d’État présents.

À la suite de la description du contexte, Greta Thumberg a alors accusé certains pays de ne pas en faire assez pour la lutte contre le réchauffement climatique. Elle a annoncé avoir porté plainte contre des pays comme la France, pour non-respect de ses engagements.

Greta Thumberg a ensuite détaillé des mesures qui pourrait être prise pour lutter plus efficacement contre le phénomène de réchauffement climatique auquel, dit-elle, « nous sommes tous confrontés et responsables ».

Résumé synthétique avec l’approche critique :

Greta Thumberg a prononcé son discours devant un parterre de chefs d’État du monde entier. Peu d’entre eux étaient là pour écouter la jeune activiste suédoise. Elle a ainsi donné plusieurs chiffres pour décrire l’urgence de la situation au niveau mondial. Son discours avait pour but d’alerter les chefs d’État présents.

Pourtant, face à son énervement, beaucoup d’observateurs ont retenu la forme du discours, plutôt que le fond. La forme du discours a été critiquée, et Greta Thumberg est apparue pour certains, comme une marionnette aux mains d’activistes.

Elle a alors accusé certains pays de ne pas en faire assez pour la lutte contre le réchauffement climatique et a annoncé avoir porté plainte contre des pays comme la France, pour non-respect de ses engagements. Une attitude qui est apparue comme provocante.

Greta Thumberg a ensuite détaillé des mesures qui pourrait être prise pour lutter plus efficacement contre le phénomène de réchauffement climatique auquel, dit-elle, nous sommes tous confrontés et responsables. Problème : l’ensemble du public aura plus retenu l’attitude engagée de la jeune militante, plutôt que ces paroles.

La méthode analytique

La méthode analytique est intéressante pour comparer plusieurs discours grâce à la synthèse de ces discours.

Exemples

Comparaison du discours de Greta Thumberg à l’ONU en 2019 avec celui de Léonardo DiCaprio, tenu également à l’ONU en septembre 2016

Résumé analytique avec l’approche descriptive :

Lors de son discours à la tribune de l’ONU, Greta Thumberg et Léonardo DiCaprio ont prononcé leur discours devant un parterre de chefs d’État du monde entier.

La jeune activiste suédoise a commencé par faire un bilan de la situation actuelle. Elle a ainsi donné plusieurs chiffres pour décrire l’urgence de la situation au niveau mondial. Son discours avait pour but d’alerter les chefs d’État présents.

De son côté, l’acteur américain avait lui fait le choix de sensibiliser l’ensemble des participants en faisant comprendre que chacun d’entre nous pouvait agir pour lutter contre ce phénomène.

Greta Thumberg a prononcé un discours plus offensif que Léonardo DiCaprio, annonçant porter plainte contre certains pays pollueurs et en leur demandant sur un ton très sévère de rendre des comptes. Tout au long de son discours, DiCaprio est lui resté calme, tentant de convaincre ses auditeurs par la raison, et non pas par l’action comme la jeune suédoise.

Greta Thumberg et Léonardo DiCaprio ont ensuite tous deux détaillé des mesures qui pourraient être prises pour lutter plus efficacement contre le phénomène de réchauffement climatique, pour lequel nous sommes tous responsables.

Résumé analytique avec l’approche critique :

Léonardo DiCaprio et Greta Thumberg ont eu à travers leur discours, une attitude différente avec un but pourtant commun : convaincre leurs auditeurs composés de puissants chefs d’État.

Si Léonardo DiCaprio s’est concentré sur le fond du discours, sans vouloir faire de vague (au risque de proposer un discours plat passant inaperçu), Greta Thumberg a elle fait le choix de tout miser sur la mise en scène.

Avec un discours offensif (trop pour certains), les paroles de la militante sont devenues inaudibles : l’ensemble des commentateurs ont évoqué pendant plusieurs jours son attitude provocante, plutôt que la cause pour laquelle elle avait eu cette attitude.

De son côté, Léonardo Dicaprio a réussi à séduire son auditoire, sans pour autant avoir la même retombée médiatique que sa comparse, 3 ans plus tard.

Avantages et défauts des deux méthodes

AvantagesLimites
Méthode synthétique
  • Cette méthode conserve l’unicité de chaque discours.
  • La logique individuelle de chaque discours est mise en valeur.
  • Cette méthode oblige l’étudiant à se focaliser sur l’analyse d’un seul discours.
  • Il est difficile de comparer un résumé général, avec le résumé d’autres discours.
  • Avec cette méthode, l’étudiant peut se laisser aller à des généralisations pouvant être inexactes.
Méthode analytique
  • Cette méthode permet de confronter différents points de vue sur un thème commun.
  • L’étudiant peut mettre en lien les différentes réponses afin d’éviter les généralisations erronées.
  • Cette technique fait perdre de l’authenticité au discours qui se retrouve haché en plusieurs sous-parties à comparer.
  • Cette méthode abîme la logique des enchaînements des réponses de l’étudiant et peut casser le fil conducteur d’un discours.
  • L’étudiant peut passer à côté de certaines informations.

Comment réaliser une analyse de discours ?

Pour réaliser une analyse de discours, l’étudiant peut se servir d’un tableau à double entrée.
Cet outil peut lui permettre de réaliser une double lecture de l’analyse des discours étudiés.

Selon la lecture horizontale ou verticale des informations du tableau, l’étudiant peut effectuer une analyse synthétique ou analytique.

Pour réaliser une analyse de discours complète, l’étudiant doit suivre 4 étapes.

1. Dresser un tableau qui résume le discours des personnes interrogées selon les grands thèmes abordés

Thème du mémoire : La digitalisation du secteur bancaire.

Trois personnes ont fait un discours.

Définition de digitalisation des banquesExplication du phénomèneAvenir du secteur bancaireLimites de la digitalisation
Discours 1La digitalisation représente le fait que des services, avant gérés par des humains, sont maintenant gérés par des ordinateurs.La digitalisation des banques s’est faite progressivement. Petit à petit, de nombreux services se sont informatisés. Les employés gèrent moins de petites tâches.Le secteur bancaire doit, comme de nombreux secteurs, digitaliser son activité. C’est-à-dire se servir de la technologie pour proposer des services utiles.La digitalisation du secteur éloigne le banquier de ses clients. Il faut faire attention à cela.
Discours 2La digitalisation se définit par l’arrivée massive des données informatiques dans un secteur d’activité.La digitalisation des banques suit un grand mouvement mondial de la digitalisation des activités et des métiers humains. La digitalisation rend particulièrement service aux banques.La digitalisation presque totale du secteur bancaire est une chance : les clients peuvent désormais consulter leurs comptes, leurs relevés, et télécharger des attestations, à toute heure. C’est un véritable progrès.Ce phénomène de digitalisation est utile pour les plus jeunes, seulement il est compliqué à comprendre pour les personnes plus âgées (télécharger l’application d’une banque, consulter sur internet ses comptes, …)
Discours 3Les banques se digitalisent : c’est-à-dire qu’elles sont de plus en plus autonomes grâce à l’intelligence artificielle.La digitalisation des banques s’est accélérée durant les 10 dernières années. Les innovations permettent de proposer de meilleurs services.La digitalisation du secteur bancaire est un progrès, mais attention, il faut garder une part humaine pour continuer à bien conseiller les clients. Les banques ne pourront jamais se passer de ce rapport humain.À vouloir trop digitaliser un secteur, on risque de perdre un lien humain utile dans ce secteur d’activité. Il s’agit pour les banquiers de ne pas négliger la part de conseils qu’il doit apporter à leur client, et ce, en face-à-face.

2. Effectuer une lecture en ligne pour réaliser un résumé de chaque discours (méthode synthétique)

Pour effectuer un résumé de chaque discours de manière individuelle, il suffit pour l’étudiant de lire les informations du tableau ligne par ligne.

Définition de digitalisation des banquesExplication du phénomèneAvenir du secteur bancaireLimites de la digitalisation
Discours 1La digitalisation représente le fait que des services, avant gérés par des humains, sont maintenant gérés par des ordinateurs.

La digitalisation des banques s’est faite progressivement. Petit à petit, de nombreux services se sont informatisés. Les employés gèrent moins de petites tâches.

Le secteur bancaire doit, comme de nombreux secteurs, digitaliser son activité. C’est-à-dire se servir de la technologie pour proposer des services utiles.

La digitalisation du secteur éloigne le banquier de ses clients. Il faut faire attention à cela.

Discours 2La digitalisation se définit par l’arrivée massive des données informatiques dans un secteur d’activité

La digitalisation des banques suit un grand mouvement mondial de la digitalisation des activités et des métiers humains. La digitalisation rend particulièrement service aux banques.

La digitalisation presque totale du secteur bancaire est une chance : les clients peuvent désormais consulter leurs comptes, leurs relevés, et télécharger des attestations, à toute heure. C’est un véritable progrès.

Ce phénomène de digitalisation est utile pour les plus jeunes, seulement il est compliqué à comprendre pour les personnes plus vieilles (télécharger l’application d’une banque, consulter sur internet ses comptes, …)

Discours 3Les banques se digitalisent : c’est-à-dire qu’elles sont de plus en plus autonomes grâce à des intelligences artificielles. ➡La digitalisation des banques s’est accélérée durant les 10 dernières années. Les innovations permettent de proposer de meilleurs services.

La digitalisation du secteur bancaire est un progrès, mais attention, il faut garder une part humaine pour continuer à bien conseiller les clients. Les banques ne pourront jamais se passer de ce rapport humain.

À vouloir trop digitaliser un secteur, on risque de perdre un lien humain utile dans ce secteur d’activité. Il s’agit pour les banquiers de ne pas négliger la part de conseils qu’il doit apporter à leur client, et ce, en face-à-face.

3. Réaliser une lecture en colonne pour comparer les différentes réponses sur un thème bien précis (méthode analytique)

Pour réaliser une analyse des différentes réponses des trois personnes, il suffit pour l’étudiant de lire les informations du tableau en colonne.

Définition de digitalisation des banquesExplication du phénomèneAvenir du secteur bancaireLimites de la digitalisation
Discours 1La digitalisation représente le fait que des services, avant gérés par des humains, sont maintenant gérés par des ordinateurs.

La digitalisation des banques s’est faite progressivement. Petit à petit, de nombreux services se sont informatisés. Les employés gèrent moins de petites tâches.

Le secteur bancaire doit, comme de nombreux secteurs, digitaliser son activité. C’est-à-dire se servir de la technologie pour proposer des services utiles.

La digitalisation du secteur éloigne le banquier de ses clients. Il faut faire attention à cela.

Discours 2La digitalisation se définit par l’arrivée massive des données informatiques dans un secteur d’activité.

La digitalisation des banques suit un grand mouvement mondial de la digitalisation des activités et des métiers humains. La digitalisation rend particulièrement service aux banques.

La digitalisation presque totale du secteur bancaire est une chance : les clients peuvent désormais consulter leurs comptes, leurs relevés, et télécharger des attestations, à toute heure. C’est un véritable progrès.

Ce phénomène de digitalisation est utile pour les plus jeunes, seulement il est compliqué à comprendre pour les personnes plus vieilles (télécharger l’application d’une banque, consulter sur internet ses comptes, …)

Discours 3 Les banques se digitalisent : c’est-à-dire qu’elles sont de plus en plus autonomes grâce à des intelligences artificielles.La digitalisation des banques s’est accélérée durant les 10 dernières années. Les innovations permettent de proposer de meilleurs services.La digitalisation du secteur bancaire est un progrès, mais attention, il faut garder une part humaine pour continuer à bien conseiller les clients. Les banques ne pourront jamais se passer de ce rapport humain.À vouloir trop digitaliser un secteur, on risque de perdre un lien humain utile dans ce secteur d’activité. Il s’agit pour les banquiers de ne pas négliger la part de conseils qu’il doit apporter à leur client, et ce, en face-à-face.

4. Rédiger un commentaire du tableau

Après avoir réalisé la lecture horizontale et verticale de votre tableau, l’étudiant doit réaliser une conclusion du tableau.

La synthèse des discours ne doit pas comporter l’avis ou le jugement de l’étudiant sur la question. Il s’agit de résumer la pensée des différentes personnes en révélant les points de convergence et de divergence.

Exemple

Ces trois discours donnent une définition générale du phénomène de digitalisation dans le secteur bancaire. En déléguant certaines activités humaines aux ordinateurs, ce secteur se digitalise pour proposer de plus en plus de services en ligne.

Ce phénomène possède de nombreux avantages : plus de liberté pour les clients pour consulter leurs données et plus de flexibilité pour les banquiers.

Pourtant, l’avis sur la question divise : les personnes des discours 2 et 3 semblent diverger. Si pour le second le phénomène de digitalisation représente une réelle opportunité pour ce secteur d’activité, le troisième rappelle la nécessité de faire perdurer la relation humaine dans un secteur d’activité qui demande de nombreux conseils entre le professionnel et le client.

Si tous sont d’accord pour voir l’opportunité du phénomène, ils ont tous les trois consciences des limites de la digitalisation des banques : les ordinateurs et l’intelligence artificielle ne pourront jamais remplacer le contact avec un conseiller bancaire.

L’analyse de discours permet à l’étudiant de collecter des données informatives supplémentaires. Cette technique est utile pour comparer différents discours sur un même sujet, afin de trouver des réponses précises à ces hypothèses de départ, et pour développer de nouvelles hypothèses de travail.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

Un commentaire

Gaspard Claude
Gaspard Claude (Scribbr-team)
8 janvier 2020 à 11:59

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions :).

Laissez un commentaire

Please click the checkbox on the left to verify that you are a not a bot.