Le questionnaire : définition, étapes, conseils et exemples

De nombreux étudiants ont recours à la technique du questionnaire pour mener une étude quantitative.

Avec l’entretien et l’observation, le questionnaire représente la troisième grande méthode pour recueillir des données à utiliser dans vos recherches académiques ou professionnelles. Nous allons vous révéler comment utiliser cette technique !

Le questionnaire : définition

Un questionnaire est une technique de collecte de données quantifiables qui se présente sous la forme d’une série de questions posées dans un ordre bien précis.

Le questionnaire est un outil régulièrement utilisé en sciences sociales (sociologie, psychologie, marketing). Il permet aussi de recueillir un grand nombre de témoignages ou d’avis.

Les informations obtenues peuvent être analysées à travers un tableau statistique ou un graphique.

“Le questionnaire a pour fonction principale de donner à l’enquête une extension plus grande et de vérifier statistiquement jusqu’à quel point sont généralisables les informations et hypothèses préalablement constituées”. (Combessie, 2007).

Les caractéristiques du questionnaire

À l’inverse du sondage, qui ne comporte qu’une seule question, le questionnaire en compte plusieurs.

Alors que l’entretien et l’observation sont des méthodes qui permettent de recueillir des données individuelles ou collectives, le questionnaire est exclusivement collectif. Les résultats ne sont exploitables que si un grand nombre de personnes a été interrogé (la taille minimum de l’échantillon dépend de la population étudiée).

Les réponses des différentes personnes questionnées servent à confirmer ou infirmer des hypothèses émises avant le début de l’étude.

Les questions

Les questions posées dans un questionnaire peuvent être fermées ou ouvertes. Les questions fermées n’invitent pas la personne interrogée à s’épancher sur sa réponse.

Il existe deux types de questions fermées pour mener un questionnaire dans une étude quantitative :

  • Les questions oui/non.
  • Les questions en QCM.
Exemples

La France en fait-elle assez pour le développement durable ? Oui Non

Pour l’écologie, la France doit :
Augmenter le budget alloué  Le laisser comme il est Le diminuer

L’étudiant doit choisir, selon son sujet, ses hypothèses et les réponses qui lui seront utiles, le meilleur type de questions.

Les avantages et les limites du questionnaire

Par rapport aux deux autres principales méthodes de recueil d’informations (l’entretien et l’observation) le questionnaire présente des avantages, mais aussi des limites.

AvantagesLimites
  • Recueillir l’avis d’un grand nombre de personnes rapidement.
  • Réaliser des études statistiques.
  • Étudier plusieurs aspects d’un problème.
  • Plus simple et plus rapide à mener qu’un entretien ou une observation.
  • Les personnes interrogées peuvent répondre quand ils le veulent.
  • Inutile pour l’enquêteur de se déplacer, de préparer du matériel : moins de stress.
  • Peu coûteux.
            • Le questionnaire ne permet pas d’étudier le fond d’un problème.
            • Impossible de poser de nouvelles questions si une nouvelle interrogation apparaît à la vue des premiers résultats.
            • Faible contact avec les personnes interrogés.
            • Récolte des réponses qui reflètent une pensée d’un individu qui n’est pas forcément la réalité.

                  Avez-vous fait du plagiat dans votre document ?

                  Le taux de plagiat acceptable se situe entre 5 et 25 %.
                  Vous vous demandez à quoi va ressembler votre rapport ?

                  Utilisez le logiciel anti-plagiat de Scribbr !

                  Comment préparer son questionnaire en 7 étapes ?

                  Pour mener un questionnaire efficacement, il est recommandé de suivre 7 étapes élémentaires.

                  1. Rédiger des hypothèses : en fonction de votre sujet et de votre problématique, rédigez plusieurs hypothèses. Le questionnaire de votre étude quantitative doit vous aider à répondre à ces hypothèses et illustrer vos arguments.
                  2. Définir l’échantillon : il s’agit de l’étape la plus importante dans la construction de votre questionnaire. Le chercheur doit se demander qui interroger, quel groupe de personnes, spécifiquement, pourrait lui apporter le plus d’informations utiles. Enfin, l’enquêteur doit également se demander avec quel outil il entend mener son étude quantitative : le questionnaire ou le sondage.
                  3. Définir comment diffuser le questionnaire : par e-mail, par téléphone, sur les réseaux sociaux, ou sur support papier, il faut définir la façon dont vous voulez diffuser votre questionnaire.
                  4. Établir les informations personnelles : avant de commencer le questionnaire en lui-même, l’enquêteur doit rédiger une partie servant à connaître certaines informations sur les personnes interrogées (ex : genre, âge, situation sociale). Ces informations seront utiles pour analyser les données récoltées.
                  5. Élaborer le questionnaire : rédigez une série de questions ouvertes ou fermées et vérifiez qu’elles soient simples de compréhension.
                  6. Tester le questionnaire : avant de vous lancer, prenez le temps de tester votre questionnaire auprès d’une ou deux personnes.
                  7. Fixer une date de début et de fin : selon votre avancement et la date de votre rendu, définissez un jour de début et de fin pour votre questionnaire. Laissez-vous assez de temps (minimum deux semaines), entre la fin du questionnaire et le rendu de vos résultats. N’hésitez pas durant cette période à relancer vos interlocuteurs.

                  Conseils pour mener un questionnaire

                  • Éviter les questions complexes : pour récolter plus de réponses, les questions longues et alambiquées sont à proscrire.
                  • Gérer la longueur : évitez les questionnaires trop longs qui pourraient décourager certaines personnes (5 – 10 min). Les entretiens trop courts peuvent, eux, paraître peu sérieux (comptez au minimum une dizaine de questions).
                  • Tester le questionnaire : avant de le présenter officiellement, n’hésitez pas à demander des conseils à vos proches en leur faisant tester la première version de votre questionnaire.
                  • Relancer les personnes : si vous soumettez votre questionnaire par e-mail ou via les réseaux sociaux, profitez-en pour relancer régulièrement votre audience afin d’augmenter le nombre de réponses finales.
                  • Prendre connaissance des réponses : n’attendez pas d’avoir reçu toutes les réponses pour commencer à observer les premiers éléments de réponses. Dès le premier envoi de réponses à votre questionnaire, jetez un coup d’œil dessus. Cela vous permettra de ne pas être débordé et de ne pas passer à côté de certaines informations.
                  • Analyser rapidement les données : entre la fin de la diffusion du questionnaire et le début de l’analyse, il ne doit pas s’écouler trop de temps. La phase de conclusion peut être longue, et il vaut mieux avoir encore en tête certains éléments du questionnaire.

                  Exploiter les données d’un questionnaire

                  L’enquêteur doit analyser les informations récoltées, afin de conclure son étude quantitative.

                  Pour cela, il doit utiliser les statistiques révélées par le questionnaire pour répondre aux hypothèses de départ. Le chercheur peut ainsi donner une explication au phénomène étudié.

                  Les formes de résultats

                  Les résultats d’une étude quantitative par le biais du questionnaire peuvent prendre plusieurs formes :

                  1. Un tableau
                  2. Un graphique

                  Exemples d’un tableau statistique et de graphiques

                  Sujet : La fermeture des maternités en France.

                  Problématique : va-t-on vers une pénurie des maternités dans les territoires ruraux français ?

                  Tableau statistique
                  QuestionsRéponses
                  Avez-vous une maternité à moins d’une demie-heure de chez vous ?Oui : 77 %

                  Non : 23 %

                  Une maternité a-t-elle fermé récemment dans votre département ?Oui : 34 %

                  Non : 66 %

                  Pensez-vous que la France manque de service de maternité ?Absolument : 28 %

                  Plutôt : 32 %

                  Pas forcément : 25 %

                  Absolument pas : 15 %

                  Graphique en question 1 : diagramme circulaire

                  Graphique question 2 : diagramme en bâtons

                  Graphique question 3 : diagramme en bâtons horizontal


                  Le tableau statistique donne du volume à votre travail de recherche, et apparaît comme un gage de sérieux. Le graphique peut lui apporter du dynamisme à votre enquête écrite.

                  Exemple complet d’un questionnaire

                  Sujet : La précarité étudiante en France.

                  Problématique : malgré les aides accordées, comment s’explique la précarité étudiante aujourd’hui en France ?

                  Hypothèses :

                  • Les aides allouées par l’État sont trop faibles.
                  • Il est plus difficile de devenir boursier.
                  • Le CROUS ne possède pas assez de logements étudiants.
                  • Les frais de scolarité de certaines études sont trop élevés.
                  • Si le prix des loyers dans certaines villes a explosé depuis 10 ans, les aides n’ont pas augmenté pour répondre à cette hausse.

                  Échantillon : Pour confirmer ou infirmer ces hypothèses et trouver d’autres explications, vous devez trouver un échantillon qui puisse vous apporter des informations. Dans le cadre de ce travail de recherche, l’enquêteur peut interroger :

                  • Des étudiants.
                  • Des jeunes travailleurs.
                  • Des professeurs.
                  • Des professionnels de la question (politiques, employés du CROUS, associations d’aide pour les étudiants … ).

                  Construire son questionnaire

                  Informations personnelles

                  Vous êtes : Homme Femme
                  Votre âge (ex : 24) :______
                  Votre profession :
                  Cadre et profession intellectuelle supérieure
                  Employé
                  Profession libérale
                  Agriculteur exploitant
                  Artisan, commerçant, chef d’entreprise
                  Ouvrier

                  QuestionsRéponses
                  Les aides accordées par l’État sont-elles adaptées à la réalité de la vie étudiante ?Oui Non  Sans avis
                  Est-il plus difficile de devenir boursier aujourd’hui ?Oui Non  Sans avis
                  Le CROUS répond-il aux attentes des étudiants boursiers ?Oui Non  Sans avis
                  Les frais de scolarité paraissent-ils trop élevés ?Oui Non  Sans avis
                  Les prix des loyers et le coût de la vie ont-ils fortement augmenté ?Oui Non  Sans avis
                  Les aides allouées prennent-elles en compte cette augmentation ?Oui Non  Sans avis
                  Ressentez-vous la précarité étudiante autour de vous ?Oui Non  Sans avis
                  Le gouvernement vous semble-t-il à la hauteur de la situation ?Oui Non  Sans avis
                  Les étudiants français sont-ils plus précaires que dans les autres pays européens ?Oui Non  Sans avis

                  Analyser les réponses

                  À partir des données récoltées (oui / non / sans avis), vous pouvez désormais établir un tableau statistique ou un graphique.

                  Les données doivent permettre de dégager une tendance dans les avis recueillis, expliquant les causes de la précarité étudiante. Vous pouvez ensuite vérifier si vos hypothèses de départ étaient justes.

                  QuestionsRéponses
                  Les aides accordées par l’État sont-elles adaptées à la réalité de la vie étudiante ?Oui : 23 %

                  Non : 75 %

                  Sans avis : 2 %

                  Est-il plus difficile de devenir boursier aujourd’hui ?Oui : 75 %

                  Non : 22 %

                  Sans avis : 3 %

                  Le CROUS répond-il aux attentes des étudiants boursiers ?Oui : 15 %

                  Non : 82 %

                  Sans avis : 3 %

                  Les frais de scolarité paraissent-ils trop élevés ?Oui : 40 %

                  Non : 58 %

                  Sans avis : 2 %

                  Les prix des loyers et le coût de la vie ont-ils fortement augmenté ?Oui : 83 %

                  Non : 11 %

                  Sans avis : 6 %

                  Les aides allouées prennent-elles en compte cette augmentation ?Oui : 79 %

                  Non : 16 %

                  Sans avis : 5 %

                  Ressentez-vous la précarité étudiante autour de vous ?Oui : 75 %

                  Non : 24 %

                  Sans avis : 1 %

                  Le gouvernement vous semble-t-il à la hauteur de la situation ?Oui : 55 %

                  Non : 42 %

                  Sans avis : 3 %

                  Les étudiants français sont-ils plus précaires que dans les autres pays européens ?Oui : 38 %

                  Non : 52 %

                  Sans avis : 10 %

                  À partir du tableau statistique ou des graphiques réalisées, il est possible de rédiger une conclusion écrite qui retrace votre travail et les résultats obtenus.

                  Exemple

                  D’après les chiffres, les individus semblent pointer du doigt l’efficacité du CROUS ou l’augmentation des loyers, plus que les frais de scolarité, pour expliquer la précarité étudiante.

                  L’étude quantitative permet de chiffrer la pensée d’un échantillon de personnes sur des questions données.

                  À l’inverse de l’entretien ou de l’observation, le questionnaire ne permet pas d’étudier en profondeur les causes d’un phénomène. Il permet seulement de chiffrer une réalité à travers l’interrogation d’individus concernés ou proches du phénomène étudié.

                  Cet article est-il utile ?
                  Gaspard Claude

                  Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

                  Laissez un commentaire