Utiliser la méthode déductive dans un travail de recherche : définition, méthodologie, et exemple

Chercheur ou étudiant en thèse ou en mémoire : nombreux sont ceux qui peuvent avoir recours à la méthode déductive pour mener un travail d’enquête.

L’article présente dans toute sa largeur, la méthode déductive : de sa définition à son utilité dans un travail de recherche, en passant par sa méthodologie et de nombreux exemples.

Méthode déductive : définition générale

La méthode déductive, aussi appelée “déduction logique” ou “approche hypothético-déductive”, est une méthode de travail scientifique. Elle a pour but d’expliquer un phénomène en partant d’un sujet ou d’une hypothèse sur un phénomène. On ne part donc pas de faits observables (méthode inductive).

Les recherches entamées pour répondre à cette hypothèse permettent aussi au chercheur de développer d’autres hypothèses.

La confirmation ou la non-confirmation des hypothèses de travail doit permettre de trouver une explication au sujet ou au phénomène sur lequel se porte la recherche.

“La déduction sert aux économistes comme elle sert aux astronomes, aux physiciens, etc. D’un certain principe A, on déduit les conséquences B, C, D etc. ; celles-ci se trouvent vérifiées par l’observation ou par l’expérience, et c’est cette vérification qui rend probable A ; ce n’est pas le moins du monde A qui prouve B, C, D”. (Vilfred, 1984).

Tableau récapitulatif des caractéristiques de la méthode inductive
Méthode déductive
La méthode déductive se base sur des hypothèses de travail à valider ou invalider. Elles permettent de trouver des réponses sur le sujet ou phénomène étudié.
Le phénomène ou le sujet étudié (A) se formule sous forme de question ou d’hypothèse.De nouvelles hypothèses de travail (B, C, D) doivent venir apporter des réponses  au sujet général A.

La méthode déductive : quelle utilité dans un document académique ?

Pour mener une recherche ou une enquête, la méthode déductive est utile en plusieurs points.

  • Elle permet au chercheur de tester plusieurs hypothèses de travail.
  • Elle développe le sens critique du chercheur et son esprit scientifique.
  • Les observations et l’enquête sur le terrain permettent de faire émerger de nouveaux éléments susceptibles d’approfondir le sujet.
  • Les hypothèses, validées ou invalidées, permettent d’expliquer scientifiquement le sujet ou le phénomène étudié.
  • La conclusion amène des éclaircissements sur la cause du phénomène ou du sujet étudié.
Saviez-vous…

Qu'un mémoire, un rapport de stage ou une thèse sans plagiat est une obligation pour obtenir votre diplôme ? Évitez d’être recalé(e) pour du copier-coller !

Faire le test anti-plagiat

Mener une démarche inductive en 5 étapes

La méthodologie de la démarche inductive se décompose en 5 étapes :

1.Définir son sujet d’études

La première étape consiste à bien cerner son sujet d’études, afin de s’assurer que celui-ci peut être utilisé avec la méthode déductive.

Pour y parvenir, le chercheur doit se poser plusieurs questions :

  • Mon sujet se fonde-t-il sur une interrogation ?
  • Est-ce que je connais les réponses expliquant le phénomène que j’étudie ?
  • Est-ce qu’il existe plusieurs hypothèses qui pourrait expliquer le phénomène étudié ?
Exemple
Sujet : la consommation éco-responsable en France, perspectives et avenir
Ce sujet porte sur un phénomène aux nombreuses interrogations avant d’avoir effectué ses recherches. Le sujet peut être formulé sous forme d’une problématique :

Quelles sont les perspectives du phénomène de la consommation éco-responsable en France ?

La méthode déductive doit ainsi permettre d’expliquer certains éléments inconnu en début d’enquête.

2. Établir des hypothèses de travail

A partir du sujet, l’étudiant chercheur doit dégager de grandes hypothèses de travail. Elles le guideront et l’aideront à comprendre le phénomène ou le fait qu’il étudie.

Exemple
Sujet : la consommation éco-responsable en France, perspectives et avenir
Problématique : quelles sont les perspectives du phénomène de la consommation éco-responsable en France ? (A)

Cette interrogation nommée A, amène l’étudiant chercheur à déduire plusieurs hypothèses nommées B, C, D :

  • La consommation éco-responsable va s’étendre largement dans les années à venir. (B)
  • Ce type de consommation va se démocratiser, se généraliser, pour devenir disponible au plus grand nombre. (C)
  • La consommation éco-responsable n’est qu’à ses prémices. (D)

Comme l’explique le chercheur Vilfredo Pareto dans sa définition de la méthode déductive, les hypothèses B, C, D, doivent “rendre probable” A, après avoir été validée ou invalidée.

3. Mener son enquête

Afin de trouver des réponses aux hypothèses formulées, le chercheur peut décider d’aller sur le terrain pour mener des interrogations, ou effectuer des observations.

Ce travail de terrain lui permettra de collecter des informations qui valideront ou invalideront les hypothèses de départ.

Exemple
Sujet : la consommation éco-responsable en France, perspectives et avenir.

4. Analyser les informations collectées

Après avoir mené son enquête sur le terrain, le chercheur doit dresser des éléments de réponse grâce aux informations collectées.

Ces éléments de réponse qui viennent valider ou invalider les hypothèses de travail, permettront d’apporter des explications face au phénomène ou au fait étudié.

Exemple
Sujet : la consommation éco-responsable en France, perspectives et avenir.

Informations collectées :

  • Évolution de la consommation éco-responsable en France : augmentation des achats bio selon un sondage auprès de la population française.
  • En parallèle, le nombre d’exploitants, et de producteurs de produits éco-responsables augmente fortement pour répondre à la demande.
  • Selon la même étude menée par le ministère de la transition écologique, cette démarche des Français d’acheter bio, est de plus en plus fréquente.
  • À travers les achats éco-responsables, les Français font de plus en plus attention aux notions de gaspillage.
  • Le prix semble néanmoins bloqué l’évolution et l’augmentation rapide pour ce nouveau type de consommation.

5. Rédiger une conclusion

A partir des informations collectées, l’étudiant chercheur peut désormais rédiger une conclusion qui apportera, à travers la réponse aux hypothèses de travail (B, C, D), une réponse et une explication au sens large, du phénomène ou du fait étudié (A).

Exemple
Sujet : la consommation éco-responsable en France, perspectives et avenir.

La consommation éco-responsable en France se développe progressivement grâce à deux facteurs principaux formant un cercle vertueux.
D’une part, la demande de produits éco-responsables a fortement augmenté en France : de plus en plus de Français passent par exemple à la consommation bio. Le marché français de produits alimentaires bio a ainsi augmenté de plus de 15 % entre 2017 et 2018, soit une augmentation de 1,4 milliard d’euros.

Pour répondre à cette demande en hausse, l’offre augmente elle aussi de façon exponentielle : les surfaces agricoles bio sont en perpétuelle augmentation. Elles représentaient plus de 2 millions d’hectares en France en 2018.

Pourtant, si la consommation éco-responsable connaît une forte popularité auprès des Français, son évolution semble freinée par son prix jugé encore trop cher par une catégorie de Français. À l’échelle nationale, les terres bio représentent seulement 6,5% des terres agricoles cultivées : un rendement encore faible qui peut expliquer le prix encore haut qui vient freiner cette nouvelle consommation.

À l’avenir, la consommation éco-responsable doit encore se renforcer et se développer pour satisfaire un plus grand nombre de foyers français. Celle-ci doit néanmoins continuer à se démocratiser si elle veut à l’avenir, satisfaire toujours plus de citoyens.

La méthode déductive permet au chercheur de développer des hypothèses de travail à partir d’un phénomène aux caractéristiques inconnues.

Ces hypothèses de travail que l’enquêteur cherche à vérifier à travers un travail de terrain, apportent des informations sur le phénomène en question.

Il est ainsi possible d’apporter des explications scientifiques au sujet étudié.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

Laissez un commentaire