Recherche-action : définition et étapes

La recherche-action et ses étapes sont méconnues. Il s’agit pourtant d’une stratégie de recherche de plus en plus utilisée dans le processus de rédaction d’un mémoire ou d’une thèse. Les enseignants et chercheurs l’utilisent beaucoup, mais la pratique se développe au niveau des Masters et Doctorats également.

L’article présente ainsi la méthode recherche-action à travers sa définition, sa méthodologie de travail, et plusieurs exemples concrets.

Qu’est-ce que la recherche-action ?

La recherche-action, également appelée “recherche-expérimentation” ou “recherche-intervention” est une méthode d’analyse souvent utilisée pour collecter des informations lors de travaux de recherche.

C’est une technique de recherche qui vous demande de rester en contact avec le terrain et la réalité. L’objectif de cette démarche est d’apprendre à identifier des besoins ou problèmes, avant d’établir une stratégie pour atteindre des objectifs de changement en réponse aux problèmes observés. Il faut trouver des solutions au problème après avoir fait des recherches concrètes.

La recherche-action est souvent utilisée en relation avec des thèmes liés au changement social, à l’éducation ou la pédagogie. Le but est de trouver des solutions réelles face à un problème social concret.

Cet outil d’analyse en contact direct avec le terrain et la réalité, s’appui sur plusieurs outils ou méthodes d’analyse qualitative (entretiens, observation, focus group, étude de cas) ou quantitative (sondage, questionnaire).

L’intérêt de la recherche-action est de trouver des explications face aux problèmes soulevés en mettant en place une stratégie. Elle se résume en trois grandes étapes de travail :

  1. Identifier un ou plusieurs problèmes issus d’une situation concrète.
  2. Préparer et appliquer un plan d’action.
  3. Analyser les résultats et apporter des réponses en conclusion.

L’utilité de la recherche-action dans un mémoire

Dans la partie empirique d’un mémoire ou d’une thèse, l’étudiant doit comprendre le sujet ou phénomène.

Il faut élaborer une problématique et plusieurs hypothèses de travail auxquelles apporter des réponses au cours de l’enquête.

La recherche-action doit justement permettre de dégager un ou plusieurs problèmes et d’établir une stratégie de recherche.

C’est cette recherche qui permettra de trouver des explications sur le sujet ou le phénomène étudié.

La recherche-action se porte le plus souvent sur des sujets ou sur des phénomènes sociaux. Cette méthode d’analyse permet ainsi d’analyser et de comprendre différents facteurs sociaux grâce au plan d’action mis en place.

Exemple

Exemples de sujets de mémoire avec lequel la méthode recherche-action peut être utile.

– Le phénomène de déscolarisation chez les adolescents en France.
– Le taux d’alphabétisation en France.
– Le phénomène de chômage de masse chez les ouvriers.
– Le manque de moyens dans les hôpitaux publics.
– La maltraitance morale et physique pour les enfants placés en famille d’accueil, un racisme social.

Avez-vous fait du plagiat dans votre document ?

Le taux de plagiat acceptable se situe entre 5 et 25 %.
Vous vous demandez à quoi va ressembler votre rapport ?

Utilisez le logiciel anti-plagiat de Scribbr !

Faire une recherche-action : quelle méthodologie suivre ?

La recherche-action repose sur 5 étapes clés.

1 – Identification du problème.
2 – Établissement d’un plan d’action.
3 – Mise en place de l’action.
4 – Évaluation des effets de l’action.
5 – Partage des conclusions de la recherche.

Recherche action

1 – Identification du problème ou besoin

La première étape de la démarche “recherche-action” est l’identification d’un problème ou d’un besoin. En général, le problème est soulevé après une observation, une conversation, une question ou une lecture.

Après avoir observé un problème, il faut commencer un travail de réflexion. Ce problème doit être quelque chose sur quoi vous avez la capacité d’agir.

Pour répondre à la problématique, il faudra mettre en place une stratégie d’action qui pour collecter des informations.

Exemple

L’étudiant souhaite étudier le manque de personnel en milieu hospitalier dans son mémoire.

Pour ce faire, il constate que parmi l’ensemble des professions hospitalières, ce sont les infirmiers et les infirmières qui manquent le plus de bras. Il décide ainsi d’étudier spécifiquement ce problème.

2 – Établir un plan d’action

Après avoir défini le problème, l’étudiant doit établir un plan d’action précis qui lui permettra de collecter un maximum d’informations.

Le plan d’action doit être conforme à une méthode bien précise de recherche. Il faut également utiliser des outils rigoureux pour collecter des données.

Pour ce qui est des méthodes qualitatives de collecte de données, on peut utiliser :

Conseil
Prenez des notes détaillées dans un journal de bord, rédiger les minutes des réunions…
On vous conseille aussi de diversifier les sources : utilisez au moins trois sources différentes de données.

Les méthodes quantitatives peuvent être :

  • des questionnaires ;
  • des sondages ;
  • une vérification de listes de points clefs ;
  • des feuilles de test ;
  • des fiches bilan.

L’étudiant doit ensuite s’organiser en prévoyant son plan d’action dans le temps, semaine après semaine.

Exemple

Semaine 1 :

  • Formulation précise du sujet : problématique, hypothèses de travail, interrogations en attente de réponse.
  • Lecture, revue de presse, recherche littéraire et recherche documentaire : le but est de s’informer pour en connaître un maximum sur le sujet.
  • Sélectionner les méthodes qualitatives et quantitatives dont il va avoir besoin pour collecter des informations pertinentes.

Semaine 2 :

  • Trouver des interlocuteurs à interroger en entretien, trouver le lieu de l’observation : préparer l’enquête de terrain.
  • Rédiger un guide d’entretien pour préparer d’éventuels entretiens, observations, focus group.
  • Préparer si besoin un sondage ou un questionnaire.
  • Continuer à s’informer sur le sujet à travers diverses lectures.

Semaines 3 à 5 :

  • Réaliser l’enquête de terrain à travers les collectes de données qualitatives ou quantitatives.
  • Regrouper l’ensemble des résultats et commencer à les analyser rapidement.

Semaines 6 et 7 :

  • Analyser les résultats obtenus afin d’obtenir un plan de conclusion.
  • Rédiger la conclusion de la recherche-action.
  • Si certaines hypothèses n’ont pas trouvé de réponses, l’étudiant peut alors élaborer un nouveau plan d’action.

Pour le sujet de recherche portant sur le manque d’infirmiers et d’infirmières en milieu hospitalier, l’étudiant peut mener conjointement des observations dans un hôpital public de province, effectuer plusieurs entretiens semi-directifs et enfin un focus group.

Son plan d’action s’articulera donc autour de ces trois méthodes de recherche. Elles doivent lui permettre de comprendre les difficultés auxquelles sont confrontées quotidiennement les infirmiers et infirmières.

Conseil
Ces trois techniques de collecte de données doivent être réalisées dans un ordre logique. Elles apporteront chacune de nouvelles informations en s’appuyant sur les informations déjà collectées.

Pour l’étude sur le manque de personnel en milieu hospitalier, l’étudiant peut établir la stratégie suivante :

  1. Observation : il observe longuement le quotidien du personnel hospitalier. Il relève ainsi certains faits sur les difficultés du métier.
  2. Entretiens : l’étudiant interroge plusieurs infirmiers ou infirmières à travers des entretiens semi-directifs. Ce style d’entretien permet de poser des questions ouvertes et de relancer la personne interrogée par rapport à certaines de ses réponses. La parole des professionnels peut ainsi apporter de nouvelles informations qui peuvent apporter des explications face à certaines observations faites.
  3. Focus group : l’étudiant termine son enquête en confrontant plusieurs infirmiers et infirmières, afin d’avoir un avis collectif sur la situation. Le focus group peut permettre de débattre autour du sujet des conditions de travail, il peut faire émerger certaines concordances dans les avis, mais aussi certaines divergences.

3 – Mise en place du plan d’action

Désormais, la recherche-action peut concrètement commencer ! Il s’agit là d’une étape de terrain.

Ne vous en faites pas si vous êtes amenés à modifier votre plan d’action. Il faut rester flexible dans la démarche et s’adapter au contexte et à la mise en place.

Au fur et à mesure que vous collectez les informations, des éléments de réponses vont se structurer.

Faites attention de bien respecter les jours et les horaires fixés avec les personnes à interroger et pour les observations à mener.

Conseils
Vous êtes sur le terrain ! Prenez des notes et re-évaluer votre plan d’action si nécessaire. Aussi, n’attendez pas le dernier moment pour commencer à analyser les premiers résultats obtenus. Étudiez-les au fur et à mesure !

Exemple

Pour la recherche sur le manque de moyens humains chez les infirmiers dans les hôpitaux publics en France, l’étudiant applique son plan d’action.

  • Il réalise tout d’abord des observations au sein d’une structure hospitalière.
  • Ces observations lui permettent de retravailler son guide d’entretien, afin de poser des questions plus pertinentes lors d’entretiens individuels.
  • L’ensemble des entretiens amène l’étudiant à préparer les questions qu’il posera lors du focus group qui regroupera dix infirmiers de l’hôpital dans lequel il a fait ses observations. Le focus group permettra de faire apparaître les points d’accords et de désaccords entre les principaux intéressés. Il s’agit d’une méthode de recherche efficace pour faire émerger certains aspects d’un problème.

4 – Évaluation des effets de l’action et analyse des résultats

Après la phase d’action, on arrive à l’évaluation et l’analyse des données récoltées.

Vous devez analyser les données pour obtenir :

  • des réponses par rapport à la problématique de départ ;
  • des explications face aux différentes hypothèses de travail ;
  • une compréhension du problème étudié ;
  • de nouvelles pistes de travail.

Vous devriez vous poser les questions suivantes :

  • Quels changements ai-je observés ?
  • Quels sont les effets ce changement ?
  • Qu’ai-je appris sur mon problème initial ?

C’est à ce moment que vous devriez avoir des réponses et solutions au problème initial.

Exemple

Sur le sujet de recherche à propos du manque de personnel à l’hôpital, l’étudiant doit désormais :

  • analyser l’ensemble de résultats ;
  • faire apparaître d’éventuelles corrélations ;
  • dégager les premiers éléments de réponse.

L’étudiant peut résumer les informations collectées dans un tableau récapitulatif. Ce travail d’analyse permettra par la suite de rédiger une conclusion plus rapidement et avec plus de clarté et d’efficacité.

ObservationsEntretiens individuels semi-directifsFocus group
Informations obtenuesLe personnel de l’hôpital est souvent débordé, notamment au service des urgences.

Le service de néonatalité bénéficie, lui, d’un effectif normal.

Les infirmiers des urgences devraient être 5, or ils ne sont que 3 pour tout le service.

La nuit, il n’y a que deux infirmiers pour tout le service.

Ils manquent de matériel.

Tous font des heures supplémentaires pour lutter contre le manque de personnel.

Le manque d’effectif s’explique par la volonté de l’État de faire des économies dans le secteur public.

On ne remplace pas certains départ en retraite.

Dans certains services, des postes d’infirmiers restent vacants : personne n’a envie de venir travailler dans ces conditions. C’est un cercle vicieux.

Le métier d’infirmier est difficile car il y a un manque d’aides-soignants. Cela ajoute du travail pour les infirmiers.

Certains préfèrent aller travailler dans le privé où les conditions de travail sont plus avantageuses (rythme de travail et salaire).

Beaucoup d’infirmiers ou d’infirmières font des burn out ou des dépressions.

Il faut être passionné par ce métier pour pouvoir l’exercer malgré les difficultés.

L’entraide entre professionnels permet de tenir face aux conditions difficiles du métier.

5 – Conclusion de recherche et partage des résultats

À partir du travail d’analyse sur les données collectées, l’étudiant peut désormais s’atteler à rédiger la conclusion.

Elle doit être rédigée de façon claire et organisée. Le but est de faire apparaître la démarche de recherche de l’étudiant pour comprendre comment il est parvenu à cette conclusion.

Besoin d’aide pour la relecture de votre mémoire une fois terminé ?
Nous nous corrigeons votre mémoire ou thèse pour vous !

Exemple

Pour le sujet de mémoire portant sur le manque d’infirmiers à l’hôpital, l’étudiant peut rédiger sa conclusion de la façon suivante…

  • Description des éléments de réponses obtenues grâce à l’observation (manque d’effectifs).
  • Description des éléments de réponse apportés par les entretiens individuels. Ces entretiens apportent des réponses à certains éléments observés (manque d’effectifs, mais aussi manque de matériel).
  • Description des éléments de réponse apportés par le focus group et qui vient compléter l’observation et les entretiens individuels pour avoir une vision globale du métier (manque d’effectifs qui s’explique un manque de moyens et de matériel). Ces conditions de travail découragent de nouveaux infirmiers à venir travailler dans le public alors que les hôpitaux manquent de personnel : cercle vicieux.
Exemple de conclusion :

Les observations ont permis de constater que le personnel à l’hôpital était très régulièrement débordé, notamment dans certains services comme celui des urgences. Si le service de néonatalité possède des effectifs au complet pour assurer l’ensemble des soins aux nouveaux-nés, les infirmiers des urgences doivent cumuler les heures de garde supplémentaires. Ils sont en effet seulement 3 au lieu de 5 en journée, et seulement 2 pour les gardes de nuit.

Face à ce constat, les entretiens individuels nous ont permis d’en comprendre les causes. Avec une volonté de l’État de réduire le personnel hospitalier pour réaliser des économies, les services se retrouvent rapidement débordés par le travail et en sous-effectif. Cette situation dégrade les conditions de travail des infirmiers. Dès lors, certains ne veulent plus travailler dans le secteur public et certains postes d’infirmiers restent ainsi vacants. Il s’agit là d’un véritable cercle vicieux. D’autant plus que le manque d’aides-soignants ajoute du travail en plus aux équipes d’infirmiers.

Réunis lors d’un groupe de discussion (focus group), les infirmiers et infirmières de l’hôpital expliquent que ce métier doit être réalisé par des passionnés “pour tenir le coup”. Au quotidien, ils manquent de moyens humains, mais également de moyens matériels comme certains médicaments ou des lits pour les patients, ce qui complique là encore la tâche. Ces conditions expliquent pourquoi certains préfèrent aller travailler dans le privé : pour notamment éviter les burnout auxquels beaucoup sont confrontés.

La méthode d’analyse de la recherche-action permet donc de collecter des informations à partir d’un problème ou d’un phénomène ciblé.

Dans un travail de recherche, la recherche-action s’avère utile pour enquêter efficacement à travers un plan d’action et une stratégie de recherche pensés au préalable.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

19 commentaires

Adognibo Sulpice
28 avril 2020 à 01:48

Très bon article, je vous en remercie. J'ai comme sujet de thèse, "Strategies d'amelioration de la satisfaction au travail des infirmières dans un hôpital public du Bénin ": une étude participative. Prière, me donner les éléments devant composer mon protocole de recherche action participative.

Répondre

Caroline
Caroline (Scribbr-team)
28 avril 2020 à 14:07

Bonjour Sulpice,
Malheureusement nous n'avons pas les éléments pour vous fournir un protocole de recherche.
Bon courage !
Cordialement,
Caroline

Répondre

abdel
5 juin 2020 à 17:25

j'avais déja travaillé sur ce sujet, si vous avez besoin de certaines ressources ou outils d'analyse pour votre recherche-action , vous pouvez me contacter par mon email:
bon courage.
crdmt

Répondre

Caroline
Caroline (Scribbr-team)
5 juin 2020 à 18:55

Bonjour Abdel,
Merci pour votre aide.
Malheureusement le site de Scribbr ne peut pas publier de coordonnées personnelles dans ses commentaires.
Bien à vous,
Caroline

Répondre

NIZIGIYIMANA Emmanuel
26 décembre 2019 à 09:53

Bonjour, je voudrais savoir si La méthode recherche action conviendrait dans la rédaction de mon mémoire dont le thème est " Le rôle des interactions verbales en classe de FLE". Ne soyez pas moins impliqué(es) comme l'est mon directeur de mémoire. MERCI

Répondre

Edith
9 octobre 2019 à 17:30

Quelle est la différence entre un mémoire projet et un mémoire en recherche action. Pour moi ils sont identiques.

Répondre

Jean Daniel
9 juillet 2019 à 18:32

Bonjour,

Merci pour ce formidable article tant utile pour la compréhension de la recherche-action.

J'ai deux petites questions si cela ne vous dérange pas.

Vous avez parler de collecter des données au niveau de la "mise en place de l'action". De quelles données s'agit-il ? des données constatant le problème ou des données pour évaluer l'action. Et en quoi consiste l'action plus précisément?

Respectueusement,

Répondre

Capucine Laurent
Capucine Laurent (Scribbr-team)
15 juillet 2019 à 12:24

Bonjour,
L'action c'est le fait de proposer des solutions concrètes à un problème qui émerge à la suite de recherches et de les mettre en application.
La collecte de données a donc lieu lorsque vous mettez en place l'action : vous observez ce qui fonctionne bien, ce qui ne fonctionne pas, comme l'action se met en place, comment les gens réagissent, etc.
Bon courage,
Capucine

Répondre

Chaima ABiDI
9 avril 2019 à 13:04

Bonjour,

Auriez-vous un exemple pour chaque type de recherche et son mode d'investigation.

Répondre

Capucine Laurent
Capucine Laurent (Scribbr-team)
15 avril 2019 à 10:46

Bonjour,

Malheureusement, nous n'en avons pas encore à ce jour.
Bon courage,
Capucine

Répondre

Barin koullla Édouard
6 février 2019 à 06:59

Bonjour je suis promoteur de la presse scolaire et universitaire merci de me contacter car j'ai des publications a soumettre à votre logiciel antiplagiat ainsi que des travaux de recherche a relire

Cordialement

Répondre

L.Boujarfaoui
26 novembre 2018 à 20:11

Je tiens à vous remercier beaucoup de ce travail considérable. J'entame une re cherche action dans le domaine de l'éducation.
Vos conseils et recommandations me réjouiront si vous le permettez.

Répondre

Capucine Laurent
Capucine Laurent (Scribbr-team)
27 novembre 2018 à 15:40

Bonjour,
Nous sommes ravis que nos articles vous soient utiles. Nous vous aiderons avec plaisir lorsque le besoin se présentera.
Cordialement,
Capucine

Répondre

Narcine suzah
24 novembre 2018 à 04:21

Bonjour est ce que vous pouvez me donner une theme de la memoire pour la preparation de mon metrise.merci

Répondre

Capucine Laurent
Capucine Laurent (Scribbr-team)
26 novembre 2018 à 10:44

Bonjour,
Nous ne pouvons malheureusement pas faire cela. Vous pouvez cependant consulter cet article qui vous aidera à déterminer un sujet pertinent :
https://www.scribbr.fr/memoire/choisir-un-sujet-pour-votre-memoire-en-8-etapes/
Cordialement,
Capucine

Répondre

lawin Maxime
11 octobre 2018 à 13:48

bonjour
je voudrais savoir si je peut utiliser la méthode recherche action pour rédiger mon mémoire de licence sur le thème " analyse de la performance financière dans les systèmes financiers décentraliser "

Répondre

Julia
Julia (Scribbr-team)
11 octobre 2018 à 16:09

Bonjour,

Je vous conseille d'en discuter avec votre superviseur.

Bon courage,

Julia

Répondre

Maythe
17 septembre 2018 à 19:02

Bonjour,
Auriez vous un lien vers un exemple de thèse qui utilise la recherche action?

Répondre

Julia
Julia (Scribbr-team)
18 septembre 2018 à 11:32

Bonjour,

Nous n'avons malheureusement pas d'exemple à vous proposer.

Bonne continuation,

Julia

Répondre

Laissez un commentaire

Please click the checkbox on the left to verify that you are a not a bot.