Le sondage : caractéristiques, préparation, conseils et exemple

Étudiants ou professionnels, la technique du sondage peut s’avérer utile pour récolter des données dans le cadre d’une étude quantitative.

L’article présente le sondage sous différents aspects : caractéristiques, préparation, conseils, analyse, et exemples.

Le sondage : définition générale

Le sondage permet de mesurer un ensemble de comportements, de dispositions, ou d’avis, d’un échantillon représentatif de la population étudiée.

À partir d’une unique question donnée, cette technique d’étude quantitative met en relief la façon dont les opinions individuelles se répartissent.

Les résultats, sous forme de statistiques, permettent au chercheur de produire une analyse et une conclusion de son enquête, rapidement.

“L’élaboration des sondages d’opinion suppose un certain nombre de choix préliminaires dans l’établissement de l’échantillonnage des personnes à interroger si l’on veut qu’ils répondent à des critères de représentativité et de sérieux.” (Les sondages d’opinion, dans Courrier hebdomadaire du CRISP)

Les caractéristiques du sondage

Le sondage possède des caractéristiques qui distinguent celui-ci des autres techniques d’enquête.

Mesurer les comportements

Le sondage est une technique de recueil de données statistiques qui permet de mesurer différents comportements, avis ou disposition, d’une population ciblée.

Comme pour mesurer par exemple :

  • L’efficacité d’une politique publique.
  • La popularité d’une personnalité politique.
  • La satisfaction ou l’insatisfaction sur un sujet précis.
  • Le point de vue d’un échantillon de personne sur un phénomène donné.
  • La vision de citoyens sur un problème de société.
  • Les ressentis du consommateur sur un produit.
  • Les préoccupations des citoyens.
  • Etc …

Le type de questions

Si le questionnaire (autre technique pour mener une étude quantitative) se compose de plusieurs questions, le sondage ne comporte le plus souvent qu’une seule grande question, souvent fermée ou à choix prédéfinis.

Le sondage peut également prendre la forme d’une affirmation auquel l’individu interrogé devra apporter un jugement. Il pourra juger cette affirmation : de “très favorable” à “très défavorable” ou “satisfait” à “non satisfait”.

Les réponses peuvent donc prendre deux formes :

  • Oui ou Non.
  • Choix multiples.
Exemples

La politique migratoire de la France vous semble-t-elle juste ? Oui Non

La politique migratoire de la France. Favorable  Défavorable Ne se prononce pas

Le sondage : avantages et limites

Dans une étude quantitative, la technique du sondage comporte aussi bien des avantages que des inconvénients. L’intérêt du chercheur est de choisir la technique la plus adéquate selon le type d’informations qu’il souhaite obtenir.

AvantagesLimites
  • Permet de mesurer un avis général sur un phénomène précis.
  • Le sondage est une technique facile pour récolter des données chiffrées.
  • Le sondage est très rapide à mener.
  • Les résultats sont exploitables sous forme de statistiques ou d’un graphique, ce qui facilite là encore l’analyse.
  • Technique de collecte de données peu coûteuse.
            • Si l’échantillon sélectionné n’est pas représentatif, les résultats de l’enquête n’ont pas une grande valeur.
            • Le sondage ne permet pas d’étudier un sujet en profondeur, il mesure seulement un avis sur un aspect précis d’un phénomène.
            • Le sondage ne permet pas à l’enquêteur de poser de nouvelles questions.
                  Saviez-vous…

                  Qu'un mémoire, un rapport de stage ou une thèse sans plagiat est une obligation pour obtenir votre diplôme ? Évitez d’être recalé(e) pour du copier-coller !

                  Faire le test anti-plagiat

                  Préparer un sondage en 6 étapes

                  Pour mener un sondage, il est important de respecter certaines étapes.

                  1. Émettre des hypothèses : avant de vous lancer dans la rédaction de votre sondage, notez plusieurs hypothèses qui expliquent selon vous la problématique de votre sujet.
                  2. Définir un échantillon : tout comme pour le questionnaire, il s’agit de l’étape la plus importante de votre préparation. La crédibilité de la conclusion de votre étude quantitative dépend de la qualité de l’échantillon sélectionné. Celui-ci doit être représentatif de la population : n’interrogez pas seulement vos amis étudiants. Essayez de faire varier les âges, les catégories socioprofessionnelles, le lieu d’habitation, de vos répondants.
                  3. Élaborer un sondage : construire ensuite un ou plusieurs sondages qui vous aideront à répondre aux hypothèses formulées.
                  4. Définir le canal de diffusion : pour mener votre sondage, vous devez à présent choisir la façon dont vous allez le diffuser : par e-mail, par téléphone, par les réseaux sociaux : à vous de choisir le canal qui vous convient le mieux.
                  5. Tester la pertinence du sondage : avant de le diffuser officiellement, vous pouvez tester la formulation du sondage auprès d’un proche. Une question mal posée (non neutre) peut fausser l’ensemble de votre sondage.
                    Exemple de question orientée

                    Après avoir supprimé 5 € d’APL, Emmanuel Macron en fait-il assez pour lutter contre la précarité étudiante ?

                    Exemple de question neutre

                    Emmanuel Macron en fait-il assez pour lutter contre la précarité étudiante ?

                    Attention : si vous diffusez votre sondage sur vos réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, vous ne pouvez pas gérer avec précision la représentativité de l’échantillon des personnes qui y répondent.

                  6. Délimiter le début et la fin du sondage : en fonction de la date à laquelle vous devez rendre votre étude, fixez une date limite pour répondre à votre sondage. Il vous faut garder du temps pour analyser les résultats récoltés (minimum deux semaines pour avoir du temps).

                  Conseils pour mener un sondage

                  Après avoir préparé votre sondage, il est utile de suivre certains conseils pour mener à bien le sondage :

                  • Poser des questions compréhensibles : évitez toutes ambiguïtés dans votre questionnement. Vos questions doivent être simples et comprises par le plus grand nombre. Ne pas employer un vocabulaire issu du jargon professionnel.
                  • Poser des questions générales : un sondage représente une question avec quelques sous-questions, tout au plus. Pour recueillir des informations pertinentes, assurez-vous que vos questions englobent l’ensemble du spectre de votre sujet.
                  • Adopter une attitude neutre : vos questions ne doivent pas influencer la réponse des personnes questionnées.
                  • Relancer le sondage : n’hésitez pas à relancer les personnes qui ont du retard dans leur réponse à votre sondage.
                  • Analyser les données au fur et à mesure : n’attendez pas le dernier moment pour commencer à analyser les informations reçues. Suivre les résultats qui arrivent, chaque jour, vous permet d’anticiper et de repérer certains éléments qui répondent à vos hypothèses de départ.

                  À mi-parcours, vous pouvez déjà calculer certaines statistiques pour étudier les opinions qui se dégagent de votre sondage.

                  Exploiter les données d’un sondage

                  Après avoir récolté les données d’un sondage, le chercheur doit désormais analyser les informations pour conclure son étude quantitative.

                  Les statistiques qu’il a en sa possession doivent permettre de répondre aux hypothèses de départ. Elles permettent d’avancer une explication sur le sujet étudié.

                  Les formes de résultats

                  Les résultats d’une étude quantitative par sondage peuvent prendre deux formes :

                  • Un tableau statistique
                  • Un graphique
                  Tableau statistique
                  Question du sondageRéponse
                  La politique environnementale d’Emmanuel Macron est-elle convaincante ?

                            Oui : 23 %

                            Non : 77 %

                                  Graphique


                                  Si le tableau statistique donne du volume à votre travail de recherche, et apparaît comme un gage de sérieux, le graphique peut lui dynamiser votre enquête écrite.

                                  Sondage : exemple complet

                                  Sujet : L’avenir de la ruralité en France

                                  Problématique : La ruralité en France a-t-elle un avenir ?

                                  Hypothèses :

                                  • Les territoires ruraux vont continuer de se dépeupler.
                                  • Les espaces urbains vont se développer de plus en plus.
                                  • Les services publics seront de moins en moins présents dans les territoires ruraux, ce qui poussera les gens à habiter plus près des grandes villes.
                                  • À l’inverse, les gens fuiront la ville et son agitation pour retrouver le calme de la campagne.
                                  • Les nouvelles technologies permettront aux citoyens de vivre plus facilement à la campagne tout en restant connectés.

                                  Échantillon : Pour essayer de comprendre quelle sera l’évolution du monde rural en France, l’échantillon peut être constitué d’élus, de professionnels, de citoyens lambda.

                                  Définir son sondage : Selon vous, la vie en milieu rural peut-elle subsister ?

                                  Analyser les réponses :

                                  Pour mener une étude quantitative, le sondage permet de récolter des données informatives.

                                  En mesurant l’avis ou le comportement d’un échantillon de personnes, le sondage est un outil utile pour apporter des éléments de réponses aux hypothèses de départ.

                                  En quantifiant seulement des avis, celui-ci ne permet pas de creuser en profondeur les causes, ou l’explication, d’un phénomène.

                                  Cet article est-il utile ?
                                  Gaspard Claude

                                  Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

                                  Laissez un commentaire