L’entretien semi-directif : définition, caractéristiques et étapes

De nombreux étudiants ou professionnels choisissent l’entretien semi-directif pour mener une étude qualitative.

Face aux différents types d’entretiens (directif, semi-directif ou libre), il s’agit de choisir le plus efficace pour son objet d’étude.

L’article suivant propose une présentation complète de l’entretien semi-directif :

  • La définition et les caractéristiques.
  • Les avantages et limites.
  • Les étapes à suivre.
  • L’analyse des résultats obtenus.
  • Un exemple complet.

L’entretien semi-directif : définition générale

L’entretien semi-directif, aussi appelé entretien qualitatif ou approfondi, est une méthode d’étude qualitative. Son but est de récolter des informations qui apportent des explications ou des éléments de preuves à un travail de recherche.

« L’entretien semi-directif est une technique de collecte de données qui contribue au développement de connaissances favorisant des approches qualitatives et interprétatives relevant en particulier des paradigmes constructiviste. » (Lincoln, 1995)

Pour obtenir ces données, l’entretien semi-directif se compose d’une série d’interrogations ouvertes. Elles sont préparées en amont par le chercheur et les données recueillies devront être interprétées, afin que vous puissiez rédiger une conclusion argumentée.

Les deux formes de l’entretien semi-directif

L’entretien semi-directif se décline sous deux formes :

  1. Les entretiens à réponses libres.
  2. Les entretiens centrés/ciblés.

1. L’entretien semi-directif à réponses libres

Dans ce cas de figure, le chercheur possède un guide d’entretien et des hypothèses préparées à l’avance. Il est libre dans sa façon de poser des questions, avec des thématiques larges, prédéfinies.

Des interrogations peuvent être rajoutées pendant l’entretien et la discussion porte sur un aspect général du sujet étudié.

Exemple

Dans le cadre d’un mémoire sur l’impact de la pollution plastique, un entretien semi-directif à réponses libres reviendrait à interroger une personne sur l’impact général de cette pollution. Le but est de comprendre, de manière globale, l’ensemble du phénomène.

On pourrait par exemple poser la question suivante : que pensez-vous de la pollution liée au plastique ?

2. L’entretien semi-directif centré (ou ciblé)

Ce type d’entretien semi-directif se concentre sur une expérience précise (une étude de cas par exemple). Le chercheur pose des questions ouvertes sur une situation ou un événement en particulier.

Exemple

Pour un même mémoire sur la pollution plastique, un entretien semi-directif centré/ciblé pourrait être un entretien avec un scientifique, afin de comprendre l’évolution de la pollution plastique dans la mer Méditerranée. Le but est ici de comprendre, à travers une étude de cas précise, un phénomène plus général.

On pourrait par exemple poser la question suivante : quels sont les impacts de la pollution plastique dans la mer Méditerranée ?

Tableau récapitulatif

Le tableau suivant résume les différences entre les deux types d’entretiens semi-directifs.

Entretien semi-directif à réponses libresEntretien semi-directif centré/ciblé
Entretien portant sur un phénomène général. Le but est de comprendre, de manière globale, le sujet étudié.Entretien spécifiquement centré sur un aspect d’un phénomène. Les questions de l’entretien sont ciblées sur ce fait précis.
  • Questions générales portant sur le sujet étudié au sens large.
  • Questions, thèmes, et hypothèses, préparés en amont.
  • Poser de nouvelles questions, afin de faire émerger de nouvelles hypothèses.
  • Interrogations sur un aspect spécifique du phénomène étudié.
  • Poser des questions courtes, directes et ciblées.
  • Se focaliser sur la compréhension d’un phénomène précis, sans divaguer sur d’autres faits du même sujet.

Les caractéristiques de l’entretien semi-directif

L’entretien semi-directif est le type d’entretien de recherche le plus fréquemment utilisé. À mi-chemin entre l’entretien directif et l’entretien libre, il se caractérise par plusieurs spécificités.

  • Il étudie un phénomène dans son ensemble (entretien à réponses libres) ou un fait spécifique (entretien à réponses centrées/ciblées).
  • Il collecte des données informatives à travers des interrogations générales et ouvertes.
  • Il permet à la personne interrogée de répondre librement et d’exprimer un point de vue précis sur une question donnée.
  • Il autorise le chercheur à relancer la personne qui est questionnée.
  • Il fait émerger de nouvelles hypothèses de travail.

Avantages et limites

Certaines caractéristiques de l’entretien semi-directif apparaissent comme des avantages et certaines comme des limites.

  • Ce type d’entretien permet d’effectuer une collecte d’informations, sur le même principe que l’entretien directif. A l’inverse de ce dernier, l’entretien semi-directif permet d’approfondir un sujet en posant de nouvelles questions.
  • Face à l’entretien libre, l’entretien semi-directif a l’avantage de pouvoir cadrer le sujet de recherche à travers des questions générales structurant l’entretien (ce que l’entretien libre ne permet pas).
Tableau récapitulatif
AvantagesLimites
  • L’entretien est structuré grâce à des questions générales préparées à l’avance.
  • Interactivité entre le chercheur et la personne interrogée possible.
  • Permet d’approfondir un sujet précis en permettant au chercheur de relancer son interlocuteur.
  • Fait émerger de nouvelles hypothèses.
  • Récolte un grand nombre d’informations utiles pour la compréhension d’un phénomène.
  • Sur un thème donné, la personne interrogée a moins de temps et de liberté pour donner son avis que pendant un entretien libre.
  • Difficile de réaliser une étude statistique entre plusieurs entretiens semi-directifs (plus efficace avec l’entretien directif).

Comment préparer un entretien semi-directif ?

Pour être mené avec efficacité, l’entretien semi-directif doit être préparé de manière consciencieuse.

  • Préparez en amont vos questions à l’aide d’un guide d’entretien.
  • Dans ce guide d’entretien, classez vos interrogations dans un ordre logique et par thème. Vous êtes libre, le jour de l’entretien, de poser les questions de chaque thème, dans l’ordre que vous souhaitez.
  • Préparez-vous à poser de nouvelles questions pendant l’entretien, en fonction des propos de votre interlocuteur.
  • Réalisez, si besoin, des entretiens exploratoires pour être prêt le jour de l’entretien principal.

Qu’est-ce qu’un entretien exploratoire ?

Avant de mener l’entretien semi-directif « officiel », il est possible de réaliser des entretiens exploratoires. Ceux-ci ont pour but de vous préparer à l’entretien principal.

Comme des entraînements, les entretiens exploratoires vous permettent de tester et d’affiner vos interrogations.

Exemple

Dans le cadre d’un mémoire sur l’impact des déchets plastiques, vous avez décroché un entretien avec un chercheur d’une grande institution. Pour préparer cet entretien décisif, vous décidez de mener au préalable, des entretiens exploratoires. Vous décidez donc d’aller interroger votre ancien professeur de SVT du lycée, un proche à vous qui possède des connaissances dans ce domaine, un ami à vos parents écologistes, …

Ces entretiens exploratoires vous permettront de travailler la pertinence de vos interrogations pour le jour de l’entretien principal. Ce travail préparatif pourra également faire baisser votre stress et augmenter l’efficacité pour votre entretien futur.

Le guide d’entretien

Avant de vous présenter à l’entretien, vous devez rédiger un guide d’entretien.

Il s’agit d’écrire sur une fiche (de préférence de petite taille pour la discrétion, mais lisible) une liste de questions. Celles-ci doivent être hiérarchisées : de la question la plus générale à la plus précise. Classées selon leur thème.

Chaque question ou thématique représente un objectif pour obtenir une information.

Le guide d’entretien structure votre pensée pour augmenter l’efficacité de votre entretien. Ce mémento doit aussi être un outil pour vous rassurer en cas de blanc lors de l’entretien.

Le but sera néanmoins de l’utiliser avec parcimonie, afin d’être attentif lors de l’entretien et de prendre des notes.

Préparer son matériel

L’entretien semi-directif a l’avantage de demander peu de matériel. Voici les éléments dont vous aurez besoin :

  • Un guide d’entretien soigneusement rédigé.
  • Des stylos pour prendre des notes et un surligneur.
  • Un microphone ou une caméra (demandez en amont s’il est possible d’enregistrer ou de filmer, vérifier le niveau de batterie et le niveau de stockage de votre appareil).

Mener un entretien semi-directif en 5 étapes

Après avoir préparé votre entretien semi-directif, vous voilà prêt pour vous lancer dans les meilleures conditions, le jour J.

Pour cela il vous faudra respecter 5 étapes clés :

  1. Préparation et installation du matériel : il vous faut arriver en avance. Assurez-vous de pouvoir prendre des notes de façon confortable. Mettez en marche votre caméra ou votre microphone et effectuez des réglages si nécessaire.
  2. Présentation rapide de votre travail : après avoir salué votre interlocuteur, commencez l’entretien en rappelant brièvement le sujet général de votre recherche. Cela permettra à la personne interrogée de comprendre le but de vos questions et d’être plus précise dans ses réponses.
  3. Commencer l’entretien : à l’aide de votre guide d’entretien, débutez l’entretien. Vous devez vous détacher de ce guide pour poser de nouvelles questions en fonction des réponses de votre interlocuteur. N’hésitez pas à prendre des notes lorsqu’un élément discuté vous semble particulièrement pertinent.
  4. Conclure l’entretien : remerciez la personne en face de vous. Rappelez les dates de fin de votre travail de recherche (s’il s’agit d’un mémoire ou d’une thèse, vous pouvez proposer de faire lire le travail final). L’entretien terminé et la pression retombée, n’hésitez pas à continuer la discussion de façon informelle : cela peut vous apporter des informations supplémentaires.
  5. Retranscrire l’entretien : il est important de reprendre vos notes et retranscrire l’entretien enregistré rapidement après. Les grandes lignes de l’entretien seront plus faciles à percevoir.

Quelle attitude adopter ?

Lors d’un entretien semi-directif, l’étudiant peut adopter la même attitude que pour un entretien libre.

  • Ne pas être directif et apparaître plutôt neutre : laisser la personne interrogée s’exprimer librement.
  • Faire preuve d’empathie : lors de l’entretien, soyez à l’écoute, essayez de comprendre ce que la personne pense et ressent.
  • Être attentif : le but de ce type d’entretien est de comprendre ce que la personne raconte. Même si l’entretien est enregistré, vous devez veiller aux paroles de la personne et à ses émotions. Ne pas regarder uniquement les notes de son guide d’entretien.
  • Oser intervenir : votre entretien de recherche sera une réussite si vous osez poser de nouvelles questions. Comme un enquêteur, vous devez encourager la personne à aller plus loin dans ses réponses. N’hésitez pas à demander de reformuler une réponse si ce n’est pas clair.

Exploiter les données d’un entretien semi-directif

Il s’agit désormais d’exploiter et d’analyser les données récoltées lors de l’entretien semi-directif pour rédiger la conclusion de votre étude qualitative.

  1. Relire les notes prises et réécouter le(s) entretien(s) : cette étape permet de se remémorer et de repérer de nouveaux éléments informatifs.
  2. Retranscrire le(s) entretien(s) : cette phase de travail doit vous permettre de faire émerger les grandes lignes de chaque entretien.
  3. Noter les observations faites : après avoir retranscrit l’entretien, vous pouvez surligner, résumer ou entrer les éléments-clés dans un tableau récapitulatif.
  4. Analyser les éléments retenus : ces éléments représentent vos données informatives à analyser pour construire des réponses aux questions initiales.
  5. Établir une conclusion : après l’analyse des données informatives, construisez votre conclusion écrite à partir d’un plan de rédaction.

Exemple complet d’entretien semi-directif

Voici des exemples de guide d’entretien, d’une retranscription et d’une analyse de données. Ces éléments vont vous donner une idée concrète de ce qui est attendu.

Le guide d’entretien

Avant de réaliser l’entretien semi-directif, vous devez élaborer votre guide d’entretien.

Pour un mémoire sur l’impact de la pollution plastique au XXI e siècle, voici à quoi pourrait ressembler le guide d’entretien.

ThèmesExemples de questions
L’évolution de la pollution plastique
  • Que peut-on dire de l’évolution de la pollution plastique au cours des dix dernières années ?
  • Quels chiffres permettent de quantifier cette évolution ?
  • Quel horizon pour la fin de notre siècle ?
Les causes de la pollution
  • Quel est le principal facteur de cette pollution ?
  • Quels sont les pays les plus pollueurs en terme de plastique ?
  • Quelle(s) industrie(s) est/sont particulièrement polluante(s) en termes de déchets plastiques ?
La composition
  • De quoi est composé le plastique ?
  • Dans la matière plastique, quels éléments provoquent cette pollution ?
  • Existe-t-il des types de plastique, qui polluent plus que d’autres ? Quels sont-ils ?
Les conséquences
  • Quelles sont les conséquences directes de cette pollution ?
  • Y a-t-il des conséquences indirectes ? Quelles sont-elles ?
  • Quel rôle joue la pollution plastique dans le phénomène de réchauffement climatique ?
Les maladies liées à ce type de pollution
  • À quel niveau cette pollution favorise-t-elle le développement de certaines maladies pour l’homme ?
  • Au-delà de l’être humain, en quoi cette pollution contamine-t-elle tout notre écosystème ?
La durée de pollution
  • Pendant combien de temps la pollution plastique émise en 2019 continuera-t-elle de polluer l’environnement ?
  • Si l’on arrêtait totalement le plastique aujourd’hui, nos arrières petits-enfants pourraient-ils ressentir les effets de cette pollution ? En quoi ?
Les solutions
  • Selon vous, peut-on (encore) endiguer durablement cette pollution ?
  • Comment faire concrètement ?
  • Existe-t-il des matériaux aussi utiles que le plastique, pour le remplacer ?
  • Où en est la recherche dans ce domaine ?

La retranscription

La phase de retranscription doit vous servir à faire ressortir les données utiles à analyser pour établir votre conclusion. Pour y parvenir, vous pouvez surligner les éléments importants dans votre retranscription.

La retranscription consiste à mettre sur papier votre entretien oral : vous allez devoir rédiger tout ce qui a été dit. Vous pouvez choisir de retranscrire les onomatopées et hésitations (crac, eh, ah, bah, haha, …) ou non.

Pour plus de clarté et d’efficacité, vous pouvez établir un tableau récapitulatif. Il s’agit d’ajouter une colonne à votre guide d’entretien, en indiquant les réponses aux questions (ne pas oublier d’ajouter les réponses aux nouvelles interrogations posées lors de l’entretien).

ThèmesExemples de questionsRéponses
L’évolution de la pollution plastique
  • Que peut-on dire de l’évolution de la pollution plastique au cours des dix dernières années ?
  • Avez-vous des chiffres pour quantifier cette évolution ? Quels-sont-ils ?
  • Quel horizon pour la fin de notre siècle ?
La composition de cette pollution
  • Quel est le principal facteur de cette pollution ?
  • Peut-on pointer du doigt certains pays plus pollueurs que d’autres ? Qui sont-ils ?
  • Y a-t-il une industrie particulièrement polluante en termes de déchets plastiques ? Laquelle ?
Les causes de la pollution plastique
  • De quoi est composé le plastique ?
  • Dans la matière plastique, quels éléments provoquent cette pollution ?
  • Existe-t-il des types de plastique, qui polluent plus que d’autres ?
Les conséquences
  • Quelles sont les conséquences directes de cette pollution ?
  • Y a-t-il des conséquences indirectes ?
  • La pollution plastique joue-t-elle un rôle dans le phénomène de réchauffement climatique ?
Les maladies liées à ce type de pollution
  • À quel niveau cette pollution favorise-t-elle le développement de certaines maladies pour l’homme ?
  • Au-delà de l’être humain, en quoi cette pollution contamine-t-elle tout notre écosystème ?
La durée de la pollution
  • Une pollution plastique émise en 2019, continuera de polluer son environnement pendant combien de décennies ?
  • Si l’on arrêtait totalement le plastique aujourd’hui, nos arrières petits-enfants pourraient-ils ressentir les effets de cette pollution ?
Les solutions
  • Selon vous, peut-on (encore) endiguer durablement cette pollution ?
  • Comment faire concrètement ?
  • Existe-t-il des matériaux aussi utiles que le plastique, pour le remplacer ?
  • Où en est la recherche dans ce domaine ?

L’analyse des données

Pour rédiger votre conclusion, vous devez analyser les données récoltées. Il s’agit d’établir un plan pour votre conclusion. Celui-ci reprend les thèmes abordés et inscrits dans votre guide d’entretien : ils forment le squelette de votre conclusion.

Les réponses aux questions pour chacun des thèmes, ainsi que les nouvelles questions posées lors de l’entretien, représentent la chair de votre conclusion.

Dans le cadre du mémoire sur l’impact de la pollution plastique, il est possible de regrouper certains thèmes abordés ensemble. À partir des réponses reçues, établir un plan de conclusion cohérent.

Grandes parties regroupant des thèmesDéveloppement
I – Evolution et composition de cette pollutionGrâce aux réponses obtenues auprès du chercheur, il a été démontré que l’évolution de la pollution était une réalité quantifiable [donner les chiffres].

Le plastique peut-être qualifiée de “polluant”, car il contient des produits comme … . [expliquer en quoi ces produits polluent l’environnement d’après les informations obtenues].

II – Causes et conséquencesLes causes de cette pollution sont multiples [citer les causes émises par le chercheur].

Celles-ci ont alors de nombreuses conséquences visibles [expliquer les conséquences décrites par la personne interrogée].

III – Durée de la pollution et solutionsLes conséquences sont telles, que cette pollution va impacter notre écosystème sur plusieurs siècles [donner les estimations du chercheur sur la durée de cette pollution].

Face à ce fléau réel et quantifiable, existe-il des solutions efficaces ? [décrire l’avis du chercheur]

En résumé, l’efficacité de l’entretien semi-directif repose sur la construction de trois éléments principaux :

  1. La préparation de son entretien (guide d’entretien, entretiens exploratoires).
  2. Le bon déroulé de l’entretien (bonne attitude, rebondir avec de nouvelles interrogations).
  3. Une conclusion bien structurée (retranscription, tableau récapitulant les données récoltées, analyse et élaboration d’un plan de conclusion).
Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

Laissez un commentaire