Méthodes inductives et déductives : définition, méthodologie et exemples

L’article présente la méthode inductive et la méthode déductive dans le cadre d’un travail de recherche.

Pour les étudiants qui rédigent une thèse ou un mémoire, ces méthodes de travail permettent de structurer une enquête.

Méthode inductive et déductive : définition générale

1. Démarche inductive

La démarche inductive, aussi appelée approche empirico-inductive, est une méthode de travail qui part de faits, de données brutes réelles et observables, pour aller vers l’explication de celles-ci.

À partir des phénomènes particuliers observés sur le terrain, le chercheur peut comprendre un phénomène général. On va du particulier au général.

2. Démarche déductive

La démarche déductive, aussi appelée approche hypothético-déductive, est une technique qui part d’une ou plusieurs hypothèses de travail vers l’explication de ces hypothèses.

À partir d’hypothèses générales, cette méthode permet à l’étudiant de comprendre des éléments particuliers (du général au spécifique).

« Le mode inductif « consiste à aborder concrètement le sujet d’intérêt et à laisser les faits suggérer les variables importantes, les lois, et, éventuellement, les théories unificatrices » (Beaugrand, 1988, p. 8) (…) Au contraire dans le mode déductif, le chercheur formule d’abord une hypothèse plus ou moins spécifique et infère logiquement à partir de cette dernière des implications matérielles pour ensuite colliger des données et ainsi éprouver la valeur des hypothèses. » (Balslev et Saada-Robert, 2002).

Différences entre méthode inductive et déductive

Il existe plusieurs caractéristiques qui permettent de distinguer la méthode inductive de la méthode déductive.

  • La méthode inductive est une explication issue d’un fait. Pour cela, l’étudiant part de données brutes, matérielles, observables, que celui-ci doit comprendre.
  • La méthode déductive est une explication issue d’une cause. L’étudiant part dans ce cas-là, d’une ou plusieurs hypothèses de travail à valider ou invalider.

Tableau récapitulatif des caractéristiques des méthodes inductives et déductives

Chacune des deux méthodes possède des caractéristiques propres, résumées dans ce tableau, et qui leur permettent de se différencier l’une de l’autre.

Méthode inductiveMéthode déductive
Explication issue d’un faitExplication causale
On part d’un fait, de données brutes, matériels, observables, à comprendre.On part d’une hypothèse à valider ou invalider.

Combien de fautes dans votre document ?

Nos correcteurs corrigent en moyenne 150 fautes pour 1 000 mots. Vous vous demandez ce qui sera corrigé exactement ? Déplacez le curseur de gauche à droite !

Faites corriger votre document

Quand utiliser la méthode inductive et déductive dans vos recherches ?

Au début d’un travail d’enquête l’étudiant peut avoir recours à la méthode inductive ou déductive pour étudier un fait ou un phénomène. L’étudiant peut alors se demander quelle méthode serait la plus efficace par rapport au sujet étudié.

Pour répondre à cette question, le chercheur doit dans un premier temps bien définir son sujet et cadrer son domaine de recherche. Cette étape de travail lui permettra de comprendre quelles réponses il doit obtenir, et comment.

En fonction de ces éléments, l’étudiant pourra se diriger vers la méthode inductive ou déductive.

  • Si son sujet d’études porte sur un fait précis, connu, réel et observable, il pourra employer la méthode inductive.
Exemple

Pour un sujet de recherche sociologique portant les inégalités sociales selon le territoire, le sociologue Nicolas Jounin a mené une enquête d’envergure à travers la méthode inductive.Partant d’un phénomène connu : les inégalités sociales et rappels sociaux selon les territoires, le chercheur et professeur de sociologie est parti sur le terrain avec ses étudiants pour constater et observer ce phénomène.

En envoyant ses élèves de l’Université de Saint-Denis dans les beaux quartiers de Paris, celui-ci a pu constater, et faire constater à ses élèves, comment leur statut social pouvait leur être rappelé à l’ordre lorsqu’ils se trouvaient dans les quartiers chics, à seulement 30 minutes de chez eux.

Cette démarche de travail a permis au chercheur de mieux comprendre le phénomène déjà connu.

  • Si son sujet d’études porte sur un sujet plus abstrait s’appuyant sur une ou plusieurs hypothèses, il pourra se tourner vers la méthode déductive.
Exemple

Pour un sujet portant sur l’analyse des causes de la radicalisation en France, le chercheur Hugo Micheron est partie d’un phénomène : les attentats djihadistes en France.À partir de cette cause, Hugo Micheron a essayé, à travers la méthode déductive, de comprendre les causes de ce phénomène. Pour cela, le chercheur Français a établi plusieurs hypothèses de travail afin d’expliquer le phénomène étudié. Ce dernier a ensuite cherché à vérifier ses hypothèses à travers son enquête.

La méthode déductive lui a donc permis de confirmer ou d’infirmer ses hypothèses afin d’avoir une explication sur le phénomène qu’il étudiait.

Les méthodes inductives et déductives permettent à l’étudiant de structurer ses recherches lors d’un travail d’enquête.

En guidant le chercheur dans ses recherches, ces méthodes s’avèrent utiles pour collecter des informations pertinentes.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

Laissez un commentaire