L’entretien de recherche : définition, utilisation, types et exemples

La vie étudiante, c’est souvent un passage obligé par l’entretien de recherche.

L’entretien de recherche est une des méthodes les plus utilisées pour mener une étude qualitative dans un mémoire ou une thèse.

Entretien de recherche : définition générale

Pour mener une étude qualitative, la méthode de l’entretien de recherche est souvent plébiscitée.

« L’entretien est une des méthodes qualitatives les plus utilisées dans les recherches en gestion. Un entretien de recherche n’a rien de commun avec une discussion dans laquelle on se laisse porter par l’inspiration du moment. » (Romelaer, 2005)

L’entretien de recherche est une technique de collecte de données informatives. Cette méthode permet de récolter et d’analyser plusieurs éléments : l’avis, l’attitude, les sentiments, les représentations de la personne interrogée.

À l’inverse du questionnaire, l’entretien de recherche établit une relation particulière entre le chercheur et l’individu interrogé. Il sert à vérifier des hypothèses et à en faire émerger de nouvelles.

Les statuts de l’entretien de recherche

L’entretien de recherche se décline en trois types d’utilisation en fonction de votre phase de recherche :

  1. L’entretien exploratoire.
  2. L’entretien principal.
  3. L’entretien de contrôle.
L’entretien exploratoireL’entretien principalL’entretien de contrôle
En début de recherche, il permet de prendre ses marques. Comme un entretien informel, il prépare pour un entretien plus approfondi.Avec un questionnement plus poussé, cet entretien sert à confirmer ou infirmer des hypothèses de départ. Il est utile pour faire naître de nouvelles hypothèses.   À la fin d’un travail de recherche, l’entretien de contrôle permet de vérifier de façon systématique, les hypothèses et les analyses réalisées.
  • Cette entretien sert de test : comme pour repérer les questions pertinentes.
  • Apprendre à structurer un futur entretien plus officiel.
  • Récolter des premières données réutilisables plus tard.
  • Établir avec plus de précision l’objet de l’étude.
  • Entretien assez long : chercher la preuve de ce que l’on souhaite avancer.
  • Récolter un maximum d’informations à analyser.
  • Utile pour approfondir sa problématique, confirmer et faire émerger de nouvelles hypothèses.
  • Vérifier les hypothèses initiales.
  • Confirmer les nouvelles hypothèses émises pendant le travail de recherche.
  • Renforcer la conclusion de l’étude qualitative.

Les 3 types d’entretien de recherche

Il existe trois types d’entretiens de recherche : l’entretien directif, l’entretien semi-directif et l’entretien non directif (ou libre). Le degré de liberté du chercheur varie d’un type d’entretien à l’autre.

1. L’entretien directif

Ce premier type d’entretien, aussi appelé “entrevue normalisée”, a une structure bien définie et plutôt stricte par rapport aux autres types.

Il vous faut respecter :

  • L’ordre des questions.
  • La formulation des questions.
  • La durée de l’entretien.

Cette rigueur scientifique permet de garantir que tous les individus interrogés sur le plan de l’entretien, le seront dans les mêmes circonstances. Les résultats seront donc facilement comparables.

Les questions de l’entretien directif sont souvent spécifiques et fermées :

  • Réponses avec “oui” ou “non”
  • QCM

Également utilisé pour des études quantitatives, ce type d’entretien permet de réaliser une analyse statistique des réponses obtenues.

Avantages et limites
  • L’entretien directif est rassurant pour l’étudiant : celui-ci arrive en entretien avec ces questions écrites au préalable, sans besoin d’engager la conversation durant l’échange.
  • Le chercheur est pieds et poings liés : il ne peut pas approfondir un sujet avec une nouvelle question. Il est aussi impossible pour lui de rebondir pour en savoir plus sur un élément entendu ou bien de créer un vrai lien de confiance à travers une discussion.
Exemple

Pour un mémoire portant sur l’impact du changement climatique en France depuis le début du siècle, un étudiant pourrait choisir l’entretien directif pour poser des questions précises à plusieurs scientifiques lors d’un entretien de 30 minutes.

Question : Les données que l’on possède indiquent-elles une hausse des températures en France depuis l’an 2000 ?
Réponse : oui ou non.

2. L’entretien semi-directif

Ce second type d’entretien, aussi appelé “entretien qualitatif ou approfondi”, se base sur des interrogations assez généralement formulées et ouvertes. Il est possible de poser de nouvelles questions si la personne interviewée soulève un aspect encore inconnu.

Pour réaliser ce type d’entretien vous devez :

  • Préparer en amont vos questions.
  • Les classer dans un ordre logique et par thème.
  • Poser de nouvelles questions pendant l’entretien.
Avantages et limites
  • Pouvoir poser des questions plus ouvertes et de pouvoir relancer la personne interrogée. Une vraie discussion peut avoir lieu ici.
  • Les comparaisons entre les divers entretiens seront plus difficiles à faire. Une étude statistique ne peut être réalisée. De plus, l’interviewé ne peut pas s’étendre de longues minutes sur un seul sujet, il doit répondre à plusieurs questions dans un temps défini.
Exemple

Sur le mémoire portant sur le réchauffement climatique, l’étudiant peut interroger plusieurs chercheurs pour avoir leur point de vue sur la question. L’étudiant ne s’impose pas de temps limite pour les conversations. Il pourra établir la structure désirée de l’entretien pour aborder différentes thématiques, mais pourra modifier le cheminement en fonction de son interlocuteur.
Ce type d’entretien permet de laisser entrevoir l’avis personnel de chaque chercheur.

3. L’entretien non directif (libre)

Ce dernier type d’entretien, aussi appelé « entretien libre », ne comporte pas de questions pré-écrites ou de structure. L’étudiant propose un thème général et n’intervient que pour relancer la conversation et encourager la personne interrogée à aller plus loin dans l’explication de sa pensée.

L’enquêteur adopte une attitude d’écoute, de compréhension et de neutralité.

Avantages et limites
  • Laisser libre cours à la personne interrogée pour connaître son point de vue fondamental sur la question. Il permet d’aller au bout d’un raisonnement. Il est possible de développer d’autres hypothèses pendant l’échange.
  • Cet entretien peut dévier de sa route initiale. Il existe en effet un risque que la personne interrogée propose un développement qui ne réponde pas à la problématique initiale de l’étudiant. Celui-ci doit donc redoubler de vigilance pour recadrer si besoin, le sujet de discussion. Ce type d’entretien peut donc ajouter un stress pour le chercheur.
Exemple

Dans le cadre d’un mémoire sur le réchauffement climatique, l’étudiant pourrait interroger une personnalité scientifique reconnue. Il serait alors intéressant de réaliser avec elle un entretien libre, afin de recueillir son avis personnel sur ce sujet dans sa globalité.

Tableau récapitulatif

Le tableau suivant résume les différences entre les trois types d’entretiens à travers : leurs éléments clés, leurs avantages et leurs inconvénients.

Entretien directifEntretien semi-directifEntretien non directif (libre)
Eléments clésStructure bien définie.

Poser les mêmes questions aux interlocuteurs, respecter leur ordre et la durée de l’entretien.

Interroger les individus dans les mêmes circonstances.

Questions/thèmes à aborder connus au préalable.

La personne interrogée peut poser de nouvelles questions pendant l’entretien.

Possibilité de rebondir pour obtenir de nouveaux éléments d’information.

Aucune question pré-écrite.

Donner un thème général sur lequel la personne interrogée donne son avis.

Ne pas intervenir dans l’explication, sauf pour le relancer et inviter la personne à aller plus loin.

AvantagesPermet de réaliser une analyse statistique.

Facile d’établir des comparaisons entre plusieurs entretiens directifs.

Si l’entretien est bien préparé en amont, celui-ci est simple à mener.

Il permet d’approfondir un sujet si besoin.

Il rend possible un vrai échange entre le chercheur et son interlocuteur.

Peut faire naître de nouvelles hypothèses.

Efficace pour connaître l’avis complet d’une personne sur un sujet.

La personne interrogée a le temps d’expliquer son raisonnement.

Faire émerger de nouvelles hypothèses.

InconvénientsLe chercheur ne peut pas poser d’autres questions ou rebondir.

Discussion de fond impossible.

Ne permet pas de connaître un point de vue complet et nuancé d’une personne sur une question.

Comparaison entre les entretiens plus difficile à établir.

Analyse statistique difficile à mettre en place.

L’individu interrogé ne peut pas s’étendre longuement sur un sujet précis.

Risque de perdre le fil de l’entretien si l’individu interrogé sort du sujet principal : il faut être capable de recadrer le sujet, ce qui peut ajouter un stress supplémentaire.

L’établissement de comparaisons entre plusieurs entretiens libres est plus difficile à réaliser.

Plus difficile à retranscrire.

Comment préparer un entretien de recherche ?

Pour réaliser un entretien de recherche, plusieurs règles méthodologiques doivent être respectées.
Vous devez vous assurer que l’entretien que vous vous apprêtez à mener apporte une plus-value à votre recherche.

Définir le statut et le type d’entretien à mener

Pour réaliser un entretien de manière professionnelle, vous devez répondre à l’avance à plusieurs questions structurantes :

  • Quel est le but de mon entretien ?
  • Combien de temps ai-je à ma disposition ?
  • Quelles informations dois-je obtenir ?
  • Quel comportement dois-je adopter ?
  • Quel type d’étude utiliser ? L’étude qualitative ou quantitative ?
  • Quel est le statut de mon entretien ? Entretien exploratoire, principal ou de contrôle ?
  • Vers quel type d’entretien est-ce que je veux me tourner ? Entretien directif, semi-directif ou libre ?
  • Qui vais-je interroger ? Pourquoi ?

Définir un guide d’entretien

Avant de passer à l’entretien, vous devez préparer un guide d’entretien, c’est-à-dire préparer une liste de questions/thèmes sur une feuille à emmener le jour de l’entretien. Les questions peuvent être hiérarchisées selon les thèmes abordés.

Le but est d’avoir un mémento afin de mener au mieux l’entretien, en limitant le stress. Le guide d’entretien est votre filet de sécurité.

Dans un entretien de recherche, il est important de respecter une méthodologie de travail découpée en plusieurs étapes.

Exemple de guide d’entretien

Une méthodologie en 4 temps pour trouver vos interlocuteurs

  • Sachez avec qui prendre contact

Définissez quelles personnes/entreprises/entités seraient à même de vous fournir les meilleures informations pour répondre à vos interrogations.

Cette étape est primordiale pour s’assurer d’obtenir une conclusion de votre étude qualitative de qualité.

  • Étudiez comment prendre contact

Analysez les différentes façons dont vous pourriez prendre contact avec votre cible désormais définie : e-mail, téléphone, réseaux sociaux, cercle de connaissance, …

De nombreuses techniques peuvent s’avérer utiles pour parvenir à vos fins. N’hésitez pas à relancer votre cible si celle-ci ne répond pas immédiatement.

  • Justifiez votre travail

Une fois qu’une personne a accepté votre demande d’entretien, vous devez lui présenter plus généralement votre travail de recherche.

Sans le noyer sous une masse d’informations, présentez le contexte de votre travail de recherche de façon concise et claire. Veillez à ce que la personne interrogée comprenne en quoi elle va pouvoir apporter quelque chose à votre travail.

  • Négociez les conditions de l’entretien

Définissez un lieu, une date, une heure et assurez-vous que le format de l’entretien convienne à la personne interrogée.

S’il n’est pas conseillé d’envoyer les questions à l’avance, il s’agit de prévenir votre interlocuteur quant au type de l’entretien : directif, semi-directif ou libre. Vérifiez que le format ne le dérange pas et qu’il n’y ait pas de surprise venant gêner l’efficacité de votre entretien le jour J.

Exemple général

Dans le cadre d’un mémoire sur le réchauffement climatique, un étudiant décide de contacter un météorologue, afin de lui poser des questions sur la rapidité du réchauffement climatique.

Il se trouve que le professionnel tient un blog à ce sujet. L’étudiant peut ainsi avoir accès à son e-mail pour le contacter. Il présente brièvement son travail à travers sa demande d’entretien, afin de donner envie à la personne de lui répondre.

Le scientifique accepte l’entretien. C’est l’occasion d’en dire plus sur le projet, la problématique et de préciser son avis (non arrêtée) sur le sujet.

Il est maintenant temps de s’accorder : fixer une date et un horaire de rendez-vous. Prenez le temps de décrire la forme de l’entretien, pour ne pas perturber votre interlocuteur. Si vous comptez enregistrer l’entretien, il faut alors le mentionner.

Préparer le matériel nécessaire

Afin de rendre votre entretien de recherche le plus efficace possible, vous devez préparer votre matériel pour le jour J.

Il faudra amener :

  • Votre guide d’entretien (liste de questions/thèmes).
  • Un carnet pour prendre des notes.
  • Des stylos dont un surligneur.
  • Un microphone (sur votre smartphone) ou une caméra, si la personne interrogée l’autorise.
  • Une tenue appropriée.

Conduire un entretien de recherche le jour J

Le jour de l’entretien, il est utile de respecter un processus spécifique. Après avoir préparé l’entrevue en amont, l’étudiant peut se lancer dans le vif du sujet.

  • Présenter et rappeler rapidement votre travail de recherche et l’intérêt porté à la personne interrogée.
  • Débuter le questionnement hiérarchisé (souvent de la question la plus générale à la plus précise).
  • Prendre des notes. Si l’entretien est enregistré, ne pas hésiter à prendre des notes en y indiquant la minute à laquelle la note écrite correspond. Cela vous fera gagner un temps précieux.
  • S’appuyer sur le guide d’entretien pour préparer la prochaine question.
  • Ne pas hésiter à rebondir dans le cadre d’un entretien semi-directif. Dans un entretien libre, recadrer la personne interrogée si nécessaire. Dans un entretien directif, prêter attention à la durée de l’entretien.
  • Une fois l’entretien achevé, ne pas laisser passer trop de temps avant de le retranscrire.

Exploiter les données d’un entretien de recherche

Lorsque l’entretien est terminé, il s’agit d’exploiter les données récoltées pour les utiliser dans votre travail de recherche.

Pour y parvenir, il est essentiel de respecter plusieurs étapes.

  1. Relire les notes prises lors de l’entretien.
  2. Si le temps vous le permet, réécouter l’entretien (ou les entretiens) d’une seule traite. Vous pouvez prendre de nouvelles notes si vous repérez un élément important.
  3. Retranscrire l’entretien.
  4. Grâce à la retranscription, aux notes et éventuellement à l’enregistrement, commencez à définir les grandes lignes des apports.
  5. Dans le cas où vous souhaitez faire émerger des points de comparaison et de divergence entre plusieurs entretiens, ne pas hésitez à créer un tableau récapitulatif. Chaque colonne indique ce qu’une personne a répondu à une question (voir ci-dessous). À noter qu’il sera plus simple de comparer les réponses d’un entretien directif (les mêmes questions pour tous les entretiens) que pour les autres types d’entretien.
  6. À partir des grandes lignes de votre entretien, ou du tableau comparatif des différents entretiens menés, rédigez votre conclusion.
Exemple

L’étudiant qui a réalisé un mémoire sur le réchauffement climatique souhaite établir un tableau comparatif des entretiens directifs menés.
Il pourra à partir de ce celui-ci, créer une analyse statistique de laquelle découlera sa conclusion.

QuestionsY-a-t-il eu une augmentation des températures pendant les dix dernières années ?Le réchauffement climatique est-il quantifiable ?Cette catastrophe est-elle visible au quotidien ?Existe-t-il des solutions pour lutter contre ce phénomène ?Est-ce applicable à la réalité ?
Réponses entretien 1Oui/NonOui/NonOui/NonOui/NonOui/Non
Réponses entretien 2Oui/NonOui/NonOui/NonOui/NonOui/Non
Réponses entretien 3Oui/NonOui/NonOui/NonOui/NonOui/Non
Réponses entretien 4Oui/NonOui/NonOui/NonOui/NonOui/Non

* Pour réaliser une analyse statistique, l’étudiant devra récolter un maximum de réponses à travers un grand nombre d’entretiens, afin de donner une légitimité à ses résultats statistiques.

La conclusion marque le point final de l’étude menée par le biais de l’entretien de recherche. Elle peut désormais être présentée dans un mémoire ou une thèse, afin de donner des explications sur un phénomène ou un sujet étudié.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

15 commentaires

Tidiane
7 novembre 2019 à 01:12

Vraiment selon les intervenants je trouve que vous êtes courageux et compétent en matière de formation des jeunes étudiants. Merci

Répondre

Falalou Cheifou
2 septembre 2019 à 18:56

Bonjour a tous merci pour votre aide a l'endroit des jeunes Etudiants En effet j;ai besoin d'un exemple d'un guide d'entretien Directif conforme a ce thème si après :
"L'analyse du processus de planification et de mise en oeuvre des micro-projets"

Répondre

Chrislain
22 août 2019 à 15:36

Merci beaucoup pour cet article très très riche en termes d'information s. Je m'en suis vraiment instruit.
Cependant, je veux juste savoir, dans quel genre d'étude concrètement peut-on mettre en avant les entretiens non-directifs?
Merci.

Répondre

DEHI ANGE GEDEON
24 juillet 2019 à 19:43

Bonsoir merci beaucoup pour tout ce que vous avez faite pour nous les les jeunes etudiants d'aujourd'hui grace a vous nous avez su comprendre la différence entre guide entretien et entretien je vous suis reconnaissant svp continue dans ce sens en fin que nous pussions apprendre au pret de vous

Répondre

ndiouma sarr
23 juin 2019 à 05:29

cet article est utile car en le consultant j'ai beaucoup appris merci !

Répondre

Alexandra
4 mars 2019 à 21:30

Merci pour cet article et tous les autres, ils m'aident beaucoup !
Seulement : Pourriez-vous dire quels auteurs ont été cités ici ? (C'est Justine Debret qui a très bien rassembl´´e les informations à propos des formes d'interviews, mais ils doivent bien venir de certains livres...)

Répondre

Alexandra
2 mars 2019 à 20:57

Bonjour,
Merci pour cet article et ce site en général, il m'est très utile !
Cependant, qui sont les auteurs de cet article (en ce qui concerne le contenu) ?
Je vois que Justine Debrez l'a rédigé, mais je suppose qu'elle a bien dû se servir de certaines publications existant sur le sujet.

Répondre

Capucine Laurent
Capucine Laurent (Scribbr-team)
6 mars 2019 à 12:51

Bonjour,
Justine a utilisé les connaissances acquises durant ses cours de sociologie à Sciences Po Toulouse et a résumé les techniques utilisées. Il est difficile de donner des auteurs, puisqu'il s'agit de techniques de base de sociologie.
Cordialement,
Capucine

Répondre

Maryam
14 janvier 2019 à 20:29

Bsr j'aimerais savoir les avantages et inconvénients des entretiens a questions préformé svp

Répondre

Tounkara
18 septembre 2018 à 14:47

J’aimerais savoir pourquoi il existe plusieurs types d’entretiens dans la recherche d’emploi ?

Répondre

Julia
Julia (Scribbr-team)
18 septembre 2018 à 17:35

Bonjour,

Cet article concerne les différents types d'entretiens dans le cadre d'un mémoire ou d'une thèse. L'entretien lors d'une recherche d'emploi est un autre sujet. Il varie en fonction de l'entreprise.
Je vous invite à lire ces articles sur les entretiens dans le cadre d'une recherche d'emploi :
https://www.scribbr.fr/astuces/4-conseils-pour-preparer-un-entretien-ou-interview/
https://www.scribbr.fr/astuces/entretien-embauche/

Bonne chance,

Julia

Répondre

YAO Gobby Nicole
28 août 2018 à 21:09

Salut merci pour l'aide que vous apportez aux jeunes etudiants que nous sommes. Jaimerais avoir des exemples de termes pour elaborer un guide d'entretien sur la fidelisation des clients dans le cas d'une radio. Cest pour les soumettre à mes responsables pour qu'ils puissent les developper.

Répondre

Julia
Julia (Scribbr-team)
29 août 2018 à 17:15

Bonjour,

Merci pour votre message.
Malheureusement, nous ne pouvons pas vous aider sur un sujet en particulier.

Bonne continuation,

Julia

Répondre

YAO Gobby Nicole
28 août 2018 à 20:49

Merci pour l'aide que vous apportez aux jeunes etudiants que nous sommes. Svp j'aimerais avoir des exemples de themes pour un guide d'entretien sur la fidelisation des clients d'une radio. Merci

Répondre

YAO Gobby Nicole
28 août 2018 à 20:24

Salut merci pour tout ce que vous pour nous jeunes etudiants, pour ces differents informations concernant le guide d'entretien. Jaimerais avoir un exemple de theme pour elaborer un guide d'entretien sur la fidelisation des clients d'une radio

Répondre

Laissez un commentaire