La méthode de l’observation pour vos recherches : définition, types et exemple

Dans de nombreuses études, il peut être utile de prêter attention au comportement et à la gestuelle des individus étudiés. Il est intéressant de voir comment les gens réagissent dans certaines situations, quel comportement ils ont et quelles interactions ont lieu.

Que l’on soit un étudiant ou un professionnel, l’observation est une méthode utilisée pour recueillir des informations dans le cadre d’une enquête qualitative.

Observation : définition générale

L’observation est une technique fréquemment utilisée pour mener une étude qualitative. Elle permet de recueillir des données verbales et surtout non verbales.

Cette technique propose à l’enquêteur de se focaliser sur le comportement d’une personne, plutôt que sur ses déclarations. Vous observez simplement ce que les gens font et ce qu’ils disent, sans intervenir.

La technique de l’observation permet d’expliquer un phénomène à travers la description de comportements, de situations et de faits. Pour y parvenir scientifiquement, la description de l’observation doit être fidèle à la situation réelle et il est important de faire des rapports systématiques.

“L’observation n’est pas réservée a priori au sociologue : d’autres professionnels (journalistes, documentaristes, médecins) observent, prennent des notes. L’observation n’exige aucun autre instrument que le chercheur lui-même, ni mise en œuvre de techniques sophistiquées de traitement de données”. (Arborio , 2007)

Cela ne signifie pas que les observations sont faciles et informelles. L’observation ne devient une méthode de recherche que si vous la combinez avec le reportage, la description, l’analyse et l’interprétation.

Les types d’observations

Il existe différents types d’observations. Par exemple, en tant qu’observateur, vous pouvez participer plus ou moins à la situation observée et l’observation peut se faire de manière plus ou moins structurée.

Il existe quatre types d’observations :

  1. L’observation participante
  2. L’observation non participante
  3. L’observation structurée
  4. L’observation non structurée

1. L’observation participante

L’observation participante consiste, pour l’enquêteur, à faire partie du contexte dans lequel le comportement d’un individu est étudié. Il est aussi possible d’interagir avec la ou les personnes observées pour poser des questions.

Dans l’observation participante, une distinction peut être faite entre : l’observation où les personnes observées savent que l’observateur les observe ou l’observation où les personnes ne le savent pas.

  • L’avantage de ce type d’observations est de pouvoir apporter un questionnement qui peut délivrer des informations supplémentaires.
  • En revanche, en intervenant, ou en étant visible, l’observateur peut modifier le comportement de la personne observée.

L’observation participative est principalement utilisée lorsque vous voulez obtenir des informations détaillées sur une culture particulière, un groupe de personnes ou sur le comportement des individus.

Exemple

Pour répondre à la question “comment expliquer le mal-être des policiers au travail ?”, l’observation participante visera à observer les conditions de travail de policiers. Vous pourriez alors poser des questions sur certains aspects rencontrés lors de votre observation dans un commissariat.

2. L’observation non participante

L’observation non participante exclut l’enquêteur du cadre social étudié. Il n’est pas vu par le/les individu(s) observé(s) et peut avoir recours à des images vidéo.

Ce type d’observation permet de ne pas influencer la situation observée : elle reste fidèle à la réalité du phénomène étudié ce qui augmente la fiabilité des résultats.

  • Cette technique d’observation est utile pour définir un sujet de recherche, afin de constituer la base d’une recherche. L’observation non participante peut être suivie par la suite d’autres méthodes de recherche.
  • Cependant, elle ne permet pas à l’enquêteur d’intervenir. Il est possible de passer à côté de certaines informations.

L’observation non participante est une méthode que vous pouvez utiliser pour dessiner l’image initiale d’une situation. Beaucoup de recherches sur certains sujets n’ont pas encore été faites, donc un premier aperçu peut être très utile. Cela vous permet de définir le sujet de recherche et constitue la base de toute recherche de suivi avec d’autres méthodes de recherche.

Exemple

Dans le cadre du mémoire sur le mal-être des policiers au travail, le travail de recherche peut commencer par une observation non participante d’un commissariat. Celle-ci peut faire émerger des interrogations qu’un entretien oral ultérieur pourra résoudre.

3. L’observation structurée (ou systématique)

L’observation structurée (aussi appelée observation “systématique”), comporte des règles clairement définies et formulées en amont pour mener l’observation.

Comme un guide d’entretien pour mener un entretien directif, les règles sont précisées dans un schéma d’observation.

Le schéma d’observation vous permet de placer les observations dans certaines catégories que vous avez déterminées avant la collecte des données. Celui-ci est utile pour ne pas perdre le fil de votre observation. Comme un pense-bête, cet outil résume le cadre de l’observation : durée, observation à réaliser, informations à obtenir ou vérifier.

Une observation structurée est utilisée lorsqu’il faut formuler un problème de façon précise. Cette observation sert à vérifier certaines hypothèses.

  • Les règles de l’observation que vous menez vous permettent de vous faciliter la tâche. Par exemple en déterminant un horaire fixe, vous pourrez comparer et catégoriser les observations faites. Ce qui est plus facile pour établir une conclusion.
  • Chaque observation doit être effectuée exactement de la même manière. Cela peut parfois être difficile, surtout s’il y a plusieurs observateurs. Si les observations ne sont pas réalisées de la même manière, cela peut avoir des conséquences importantes sur les conclusions.
Exemple

Sur le sujet “comment sont accueillis les personnes réfugiées en France ?”, le schéma d’observation peut vous permettre d’organiser votre observation dans un centre d’accueil.

4. L’observation non structurée

L’observation non structurée permet d’observer avec précision le comportement d’un individu.

À travers cette technique d’observation, l’enquêteur recueille autant d’informations possibles sans schéma d’observation. L’intérêt de cette observation est de réaliser un rapport narratif du comportement observé.

  • L’observation non structurée permet d’avoir une vue d’ensemble de la situation ou du comportement à étudier.
  • Il existe cependant un risque de faire des interprétations erronées et non scientifiques.
Exemple

Pour un mémoire sur l’accueil des réfugiés en France, l’observation non structurée vise à prendre un maximum de notes, à partir de situations ou dialogues entendus, par exemple, dans un centre d’accueil.

Types d’observations : tableau récapitulatif

CaractéristiquesAvantagesLimites
Observation participante L’observateur fait partie du contexte dans lequel le comportement des personnes est étudié. Il peut faire connaître son action et peut poser des questions.Les questions permettent d’approfondir une observation faite.

Technique d’observation utile pour comprendre un phénomène au-delà d’une simple observation.

En faisant connaître son rôle d’observateur l’enquêteur risque de modifier la réalité de la scène.

Il risque d’orienter le comportement des personnes observées.

Observation non participanteL’observateur ne fait pas partie du cadre social observé. Il n’est pas vu pas le/les individu(s) observé(s).En n’étant pas vu, l’enquêteur peut analyser un fait ou un phénomène dans toute son authenticité sans le modifier.

Avec le recul, l’observateur peut analyser l’ensemble d’une situation.

En ne pouvant pas poser de questions l’enquêteur peut passer à côté de certains éléments d’informations utiles.

Les interprétations de l’enquêteur peuvent l’emmener vers une mauvaise piste d’observation.

Observation structuréeL’observation structurée doit son nom aux règles qui la structurent : elles sont inscrites dans un schéma d’intervention.Les règles écrites au préalable structurent l’entretien.

Il est plus facile de comparer et de catégoriser les observations faites.

La conclusion est plus simple à rédiger.

L’ensemble des observations doit être réalisé de la même manière.

Si cette règle n’est pas suivie, la conclusion peut être de mauvaise qualité.

Observation non structuréeDans l’observation non structurée le comportement des personnes est observé de façon très détaillée sans schéma d’observation rédigé à l’avance.Permet de réaliser un rapport narratif du comportement de l’individu observé.

Recueil un maximum d’informations.

Donne une vue d’ensemble de la situation à étudier.

Observation qui peut être difficile à mener car ne comporte pas de ligne directrice.

L’enquêteur peut produire des interprétations erronées.

Risque d’étudier un seul aspect en délaissant un autre aspect important.

Saviez-vous…

Que vous pouvez vérifier si votre thèse ou mémoire contient du plagiat en tout juste 10 minutes ? C'est sûr et fiable !

Faire le test anti-plagiat

Quand utiliser la recherche par observation ?

1. Lorsque la question de recherche débute par “comment ?”

L’observation est une technique utile et très efficace quand il s’agit d’expliquer un phénomène sur lequel on s’interroge, notamment sur le fonctionnement de celui-ci.

Exemple

Comment les réfugiés sont-ils pris en charge à leur arrivée sur le sol français ?

2. Lorsque l’on veut étudier un phénomène dans son cadre naturel

Exemple

Pour la recherche sur “comment les réfugiés sont-ils pris en charge à leur arrivée sur le sol français ?”, il peut être plus intéressant d’avoir des éléments de réponse par sa propre observation. Plutôt qu’à travers des entretiens indirects.

3. Lorsque l’on connaît peu un sujet

L’observation peut vous en apprendre bien plus qu’un entretien mené sur un sujet que vous connaissez trop peu.

Exemple

Pour une étude sur le comportement des consommateurs dans un supermarché, l’observation pourrait être une première partie de votre travail de recherche avant un éventuel entretien. Sur ce sujet de recherche, l’auteure Annie Ernaux a pris le temps de scruter pendant de longs mois, le comportement des individus dans un supermarché grâce à la technique de l’observation. Cela a donné lieu à un livre très instructif pour qui voudrait utiliser la technique de l’observation (“Regarde les lumières mon amour”).

 4. Lorsque l’on veut avoir accès à la vérité sur une situation

La conclusion d’une étude qualitative peut se baser sur les paroles recueillies lors d’un ou plusieurs entretiens, mais les réponses obtenues décrivent-elles avec exactitude la réalité ? L’observation permet de le vérifier.

Lorsque, par exemple, des sujets plus sensibles sont discutés, les gens peuvent consciemment ou inconsciemment donner une réponse différente de la vérité. Un exemple de ceci est lorsqu’on lui demande combien de cigarettes les personnes fument en un jour : peut-être que les gens ne savent pas avec certitude combien ils fument ou disent qu’ils fument moins qu’ils ne le font réellement.

Exemple

Pour un sujet d’étude sur la qualité de l’accueil des réfugiés en France, les paroles de bénévoles ou de réfugiés peuvent involontairement différer légèrement de la réalité. L’observation permet d’effacer ce léger décalage pour mieux comprendre le sujet ou le phénomène étudié.

Préparer une observation

Pour préparer une observation, il est utile de suivre plusieurs étapes de préparation.

  1. Définir la cible à observer : si vous avez choisi l’observation comme technique de recherche, il faut déterminer la cible que vous souhaitez observer, et dans quel contexte.
  2. Déterminer le type d’observation : entre les quatre techniques d’observations, définissez laquelle sera la plus efficace pour récolter des informations pertinentes pour votre recherche.
  3. Préparer les formalités de l’observation : étudiez le terrain sur lequel vous allez mener votre observation. Selon le type d’observation choisi, renseignez-vous sur les horaires du lieu où vous souhaitez mener votre observation. Contactez éventuellement des personnes pour organiser votre observation (ex : dans un commissariat de police).
  4. Aller en repérage : n’hésitez pas, avant votre observation, à aller en repérage sur le lieu de l’observation. Étudiez la taille du lieu, où vous placer, comment vous organiser pour observer au mieux avec discrétion…
  5. Rédiger un schéma d’observation : si besoin, réaliser un schéma d’observation pour préparer votre observation. Cet outil est obligatoire si vous menez une observation structurée (observation systématique).
  6. Préparer le matériel : stylos, carnet, smartphone, schéma d’observation… préparez le matériel qui vous sera utile pour mener votre observation.

Mener une observation : quelques conseils

Le jour de l’observation, quelques règles et conseils peuvent être suivis.

  1. Observation participante, se présenter rapidement : il s’agit pour vous de vous présenter, d’expliquer en quelques mots votre présence ici. Attention, n’en dévoilez pas trop sur votre travail de recherche. Cela pourrait influencer le comportement des personnes observées.
  2. Se faire oublier : lors d’une observation participante, non participante, structurée ou non structurée, l’intérêt de l’enquêteur est de se faire le plus discret possible pour observer la réalité d’une scène, comme s’il n’était pas là.
  3. Adopter une attitude neutre : que vous fassiez partie ou non du cadre de l’observation, votre attitude doit être absolument neutre pour ne pas influencer les paroles, faits et gestes, des individus observés.
  4. Utiliser si possible votre smartphone : alors qu’une prise de notes sur un carnet pourrait dévoiler votre statut d’observateur, ou du moins interroger sur votre attitude, la prise de notes par smartphone vous garantit une totale discrétion.
  5. En fin d’observation, préparer l’analyse : dès la fin de l’observation, reprenez vos notes, soulignez les éléments marquants, rédigez les grandes idées qui se sont dégagées de votre observation. Ce travail vous aidera par la suite à rédiger une conclusion plus rapidement.

Exemple complet d’une observation

Pour mener une observation structurée, il faut réaliser en amont un schéma d’observation. Il permet de catégoriser les observations faites, et prédéterminés au préalable.

Exemple de schéma d’observation

Dans le cadre d’un mémoire sur la qualité de l’accueil des réfugiés en France, l’observation structurée pourrait être effectuée au sein d’un centre d’accueil.

ThèmesObservations
Nombre de bénévoles présentsLe centre d’accueil comporte 4 bénévoles présents à temps complet (7 heures par jour), ceux-ci sont rapidement débordés…
Attitude des bénévolesLes bénévoles s’activent au mieux pour apporter de l’aide, guider les réfugiés présents…
Disponibilités des bénévolesEn sous-effectif, ils n’ont que quelques minutes pour chaque personne…
Présence de professionnels de santéIl y a dans le centre un médecin, une infirmière, une psychologue et une aide-soignante. Ils essaient d’apporter de l’aide aux personnes présentes…
Disponibilité des professionnels de santéLe médecin n’est présent que 3 jours par semaine, l’infirmière et l’aide-soignante, que par demi-journée. La psychologue 1 fois par semaine…
Rapidité des soinsLes soins sont effectués assez rapidement lorsque les professionnels de santé sont là…
Qualité des soinsBonne qualité de soins malgré le manque de moyens pour le matériel médical…
Présence d’autres professionnels (social, administratif)Présence d’une assistante sociale et d’un assistant pour les démarches administratives…
Rapidité des tâches administrativesLes deux professionnels ne sont présents qu’à mi-temps. Les réfugiés ont beaucoup de questions, il faut du temps et de la patiente pour obtenir un rendez-vous…

Exemple d’une prise de notes d’une observation non-participante

Sujet : Le mouvement des gilets jaunes

Le but à travers ce sujet est d’observer sans être vu, un cortège de personnes dites “gilet jaune”. Cette observation peut aider l’enquêteur à définir un sujet de recherche plus précis.

Pour ne pas être remarqué, l’enquêteur se situe à une trentaine de mètres de la manifestation, à la terrasse d’un café

Observations réalisées :

  • Une centaine d’individus présents.
  • Calmes, souriants, bonne ambiance.
  • Des revendications sur le pouvoir d’achat et le référendum d’initiative populaire.
  • Emmanuel Macron et Christophe Castaner sont les principales cibles des manifestants.
  • Les manifestants ont une moyenne d’âge autour de 45 ans.
  • Des banderoles sont déployées pour exprimer des revendications.
  • À hauteur d’un rond-point, les gilets jaunes arrêtent les automobilistes pour distribuer des tracts. La plupart des voitures ouvrent leur fenêtre et prennent le prospectus.
  • Certains gilets jaunes parlent entre eux, et expliquent qu’ils ne croient pas en la réussite du mouvement malgré leur abnégation.
  • D’autres, contredisent ces premiers en disant qu’il y aura un avant et un après “mouvement des gilets jaunes”.
  • Le rassemblement prend fin après 3 heures de mobilisation et de tractage.

Exemple d’une analyse et d’une conclusion d’observation

Suite aux diverses observations réalisées, l’enquêteur constate que le mouvement des gilets jaunes, du moins celui observé, est porté par dans une ambiance bon enfant. La plupart des personnes qui ont croisé leur chemin semble être réceptives à la cause que ceux-ci portent.
L’observation a permis de comprendre que certains gilets jaunes ne croient plus dans la suite du mouvement.

Dès lors, il est possible de se demander si ce mouvement initial des gilets jaunes peut, à l’avenir, provoquer de nouvelles tensions sociales. Ce mouvement initial peut-il se fédérer à d’autres causes pour former une sorte de lutte commune contre le gouvernement actuel ? Ces questions peuvent faire l’objet d’un sujet de recherche spécifique.

La technique de l’observation peut être utile pour réaliser des recherches lors d’une étude qualitative.

Si la question de votre sujet de recherche tente de comprendre et d’expliquer un phénomène mal connu, l’observation sera une des techniques les plus efficaces pour avancer construire des explications autour de votre analyse de chercheur.

Quel genre d’observation convient à votre recherche pour votre mémoire ?

Pour déterminer quelle méthode d’observation est la meilleure pour votre recherche, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

Mon problème de recherche et mon objectif sont-ils déjà clairement formulés ?

Si c’est le cas, il est préférable d’opter pour une méthode d’observation structurée (ou systématique). Si, cependant, vous voulez déterminer le problème de recherche en faisant une observation, alors une méthode d’observation non-structurée est recommandée.

Est-ce que je veux avoir une image plus large du problème de recherche ou une image plus précise ?

Si vous souhaitez obtenir une vue d’ensemble du sujet à étudier, il est préférable d’opter pour une méthode d’observation participante. Si vous cherchez une image plus précise de la situation, alors une méthode d’observation non-participante est recommandée.

Votre recherche est-elle éthique ?

Considérez dans quelle mesure vos observations sont éthiquement justifiées. Lorsque vous observez des gens qui ne sont pas conscients de cela, cela peut être considéré comme contraire à l’éthique.

Combien de temps avez-vous pour votre recherche ?

Par exemple, si vous voulez « infiltrer » une société pour faire des recherches sur ses actions, cela prend plus de temps que lorsque vous observez un cours dans une école primaire. Une observation non-participante prend moins de temps qu’une observation participante.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

13 commentaires

Muhindo Nzingene Jean-Marie
1 juin 2020 à 16:19

Propos bien détaillés et clairs. Les auteurs qui ont écrit sur l'observation comme technique de recherche qui sont-ils?.

Répondre

Victor Durand Katchon
28 avril 2020 à 22:52

Je tiens à témoigner aussi que votre travail m'a beaucoup aidé à comprendre le processus d'une observation. Merci

Répondre

Jamel Hajji
12 avril 2020 à 21:10

je vous remercie pour ces précieuses informations. une présentation méthodique et académique et une référence remarquable pour tous les chercheurs dans ce domaine. encore une fois je vous remercie.
cordialement

Répondre

Caroline
Caroline (Scribbr-team)
12 avril 2020 à 21:27

Merci beaucoup Jamel !
Nous sommes très heureux que cela puisse vous être utile.
Excellent soirée,
Caroline

Répondre

Alia Labbouz
14 janvier 2020 à 11:10

ouiiiii ,le contenu est bien clair,ça va m'orienter efficacement .

Répondre

Gaspard CLAUDE
10 février 2020 à 14:06

Super nouvelle, bon courage pour la suite.

Gaspard

Répondre

OUALLE
8 janvier 2020 à 20:40

merci bien pour votre article, il m'a permis de faire la distinction entre les différents types d'observations et leurs avantages

Répondre

Gaspard CLAUDE
10 février 2020 à 14:06

Bonjour,

Heureux de savoir que cet article a pu vous venir en aide.

Gaspard

Répondre

Fatima zahra
18 novembre 2019 à 22:51

Cet article est très intéressante ? et bien structurée merci ça m'a beaucoup aidé et j'ai maintenant bien compris l'observation dans une enquête ???

Répondre

Gaspard CLAUDE
12 décembre 2019 à 14:49

Bonjour Fatima, c'est un plaisir si cet article a pu vous venir en aide, bonne continuation

Répondre

Hornela Ebolo
11 novembre 2019 à 22:24

Bonsoir,un grand merci pour votre article que vous avez mis à ma disposition.Il m'a beaucoup édifié .

Répondre

Synthia
27 juillet 2019 à 16:44

Bonjour,
Document tres interessant.
Puis je avoir les reference de cet document sur la methode de l'observation sil vous plait.

Merci.

Répondre

Aliou Akambi
8 novembre 2018 à 20:18

Votre commentaire: Merci pour l'article. Ça m'a beaucoup orienté et maintenant je sais quoi faire.

Répondre

Laissez un commentaire

Please click the checkbox on the left to verify that you are a not a bot.