La démarche inductive pour les étudiants : définition, méthodologie et exemple

La démarche inductive (tout comme la démarche déductive) peut être utile pour les chercheurs ou pour les étudiants qui réalisent un travail de recherche pour un mémoire, une thèse ou un article scientifique.

L’article présente la démarche inductive à travers sa définition, sa méthodologie et divers exemples.

Démarche inductive : définition générale

La méthode inductive, aussi appelée “approche empirico-inductive” ou “inductivisme”, est une méthode de travail scientifique qui part d’un fait (avec des données brutes, réelles, et observables) pour expliquer un phénomène.

Pour le chercheur, l’intérêt de cette méthode est de trouver des explications grâce à des observations concrètes.

« Le mode inductif « consiste à aborder concrètement le sujet d’intérêt et à laisser les faits suggérer les variables importantes, les lois, et, éventuellement, les théories unificatrices » (Beaugrand, 1988, p. 8). Partant de l’observation particulière, le mode inductif en reconstruit la cohérence interprétative de l’intérieur.” (Balslev et Saada-Robert, 2002).

Tableau récapitulatif des caractéristiques de la méthode inductive
Méthode inductive
La méthode inductive se base sur un fait connu. Cette méthode de travail cherche à comprendre les causes d’un phénomène à travers ses effets.
Le phénomène ou le fait étudié est connu grâce à : 

  •  Des données chiffrées.
  •  Des données brutes ou matérielles.
  • Des faits observables.

Quelle est l’utilité de la démarche inductive dans un document académique ?

La démarche inductive est utile lorsque vous étudiez un sujet ou un phénomène connu. La démarche inductive permet aussi de :

  • cerner son sujet de recherche ;
  • définir les attentes de son enquête ;
  • trouver les causes du phénomène étudié ;
  • donner une explication à des effets observés ;
  • établir une conclusion apportant des explications scientifiques sur le sujet ou sur le phénomène étudié.
Saviez-vous...

Que la qualité de votre texte et sa compréhension sont fortement liées à l'absence d'erreurs grammaticales et de fautes d’orthographe.

Ne soyez pas recalé(e) pour quelques fautes, faites relire et corriger votre texte !

Découvrez notre service de correction

Mener une démarche inductive en 4 étapes

La méthodologie de la démarche inductive se décompose en 4 étapes.

1. Analyser son sujet de travail

Avant de se lancer dans un travail inductif, il est important de bien analyser le sujet ou le phénomène étudié.

Cette étape doit permettre à l’étudiant de vérifier que son sujet peut se prêter à la démarche inductive.

Pour cela il doit se poser plusieurs questions :

  • Le sujet ou le phénomène que j’étudie est-il observable ?
  • Comporte-t-il des données chiffrées, brutes et/ou matériels ?
  • Le phénomène est-il connu, réel ?
Exemple

Sujet : la baisse de la mortalité sur les routes en France.

Données chiffrées : 254 décès en novembre 2019 contre 268 en 2018.

Données brutes : recul du taux de mortalité de 5,2 %.

Faits observables : baisse du nombre de morts sur les routes françaises pour le troisième mois consécutif.

À partir de ce phénomène connu (la baisse de la mortalité sur les routes françaises) l’étudiant cherchera à en comprendre les causes.

2. L’observation et l’enregistrement des faits

Après avoir vérifié que le sujet de l’étude peut bien coller avec la démarche inductive, l’étudiant peut se lancer dans ses recherches.

L’intérêt est de comprendre les causes du phénomène ou du fait qu’il étudie.

Pour parvenir à obtenir des réponses, l’étudiant doit se rendre sur le terrain mener des observations, se documenter, et rencontrer des acteurs susceptibles de lui apporter des réponses (avec des entretiens par exemple).

Exemple

Sujet : la baisse de la mortalité sur les routes en France.

– Étudier les chiffres de la mortalité routière en France depuis le début des années 2000.
– Interroger un membre de la sécurité routière.
– Lire des rapports au sujet de la mortalité sur les routes en France.
– Étudier d’éventuelles corrélations : variation de la consommation d’alcool et de drogue en France.
– Se rendre à une conférence de presse sur ce sujet.

3. Analyser des informations collectées

Après être allé sur le terrain pour récolter des informations, l’étudiant peut désormais analyser les informations collectées.

Cette analyse doit lui permettre de faire émerger les causes du fait ou du phénomène qu’il étudie.

Exemple

Sujet : la baisse de la mortalité sur les routes en France.

À partir des informations et des faits relevés sur le terrain, deux éléments semblent être la cause expliquant le phénomène de la baisse de la mortalité sur les routes en France.

La sécurité renforcée dans les voitures : grâce à de nouveaux modèles de voitures, les technologies embarquées pour lutter contre les accidents et mieux protéger en cas d’accidents se sont fortement améliorées.

Les politiques publiques en termes de sécurité routière augmentent et s’intensifient depuis 10 ans (pose de nouveau radar, limitation de vitesse supplémentaire sur certains axes, passage aux 80 km/h sur les routes départementales, augmentation des contrôles routiers, augmentation des amendes).

4. La conclusion

La conclusion doit servir à l’étudiant de reprendre les arguments avancés afin d’expliquer les causes du phénomène ou du sujet étudié.

Il doit prouver avec des chiffres et des arguments fournis, les éléments qu’il avance.

Exemple

Sujet : la baisse de la mortalité sur les routes en France.

Le phénomène de baisse de la mortalité en France s’explique principalement par deux causes reliées l’une à l’autre par un facteur commun.

Tout d’abord, les politiques publiques menées en France depuis les années 90 ont permis de lutter efficacement contre la mortalité routière : la hausse des amendes, l’augmentation des limitations de vitesse, l’augmentation des contrôles routiers, et surtout, l’arrivée de la technologie des contrôles radars fixes sur les routes de France. Avec 4 700 appareils en activité, l’État français est parvenu à faire chuter le nombre de morts sur les routes de France. Avec près d’un milliard d’euros récoltés par an, l’État réinvesti 80 % de cette somme dans l’entretien des routes, ce qui permet d’éviter de nouveaux accidents causés par des infrastructures de mauvaise qualité.

La deuxième cause s’inscrit elle aussi sous la coupe de la technologie. Avec des véhicules intelligents qui embarquent des technologies toujours plus sophistiquées (nombre et performance des airbags, contrôle du dépassement des lignes blanches, contrôle des angles morts, système de freinage à distance, système ABS, appel d’urgence en cas de choc violent), le nombre de morts a fortement diminué.

Si le nombre de morts est passé de plus de 10 000 personnes en 1990 à environ 3 200 en 2018, cela s’explique en partie par la volonté de l’État de mettre en place d’avantages de mesures restrictives, bien aidés par le progrès de certaines technologies sur le bord des routes ou directement embarquées dans les voitures.

La démarche déductive s’avère utile pour mener un travail de recherche ou une enquête.

Les observations et les recherches faites à partir du phénomène ou du sujet connu, réel et observable, permettent au chercheur de comprendre les causes de celui-ci.

Après ses recherches, le chercheur peut donc présenter une conclusion qui met en relief les causes qui justifie ou explique le phénomène ou le fait qu’il étudie.

Cet article est-il utile ?
Gaspard Claude

Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

4 commentaires

fadila
5 mars 2020 à 19:41

c'est que ce que je cherche de puis longtemps, bon courage l'équipe.

Répondre

Caroline
Caroline (Scribbr-team)
5 mars 2020 à 20:43

Parfait !
Merci beaucoup Fadila.
À vous également !

Répondre

Borgolova Maria
18 mars 2020 à 07:45

Vous êtes génial ! Merci !
L'article est bien fait, structuré et avec des exemples.

Répondre

Caroline
Caroline (Scribbr-team)
18 mars 2020 à 14:06

Merci beaucoup Maria !
C'est très gentil. Nous sommes très heureux que cela puisse vous aider.
Très bonne journée,
Caroline

Répondre

Laissez un commentaire

Please click the checkbox on the left to verify that you are a not a bot.