Étude quantitative : définition, techniques, étapes et analyse

L’étude quantitative peut être utilisée par des professionnels, ou bien des étudiants dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse de doctorat.

L’article suivant propose une présentation générale de l’étude quantitative, ainsi que des explications pour vous aider à l’utiliser. Il présente les différentes techniques de l’étude quantitative et explique comment préparer, mener, et analyser les résultats.

Étude quantitative : définition générale

L’étude quantitative est une technique de collecte de données qui permet au chercheur d’analyser des comportements, des opinions, ou même des attentes en quantité. L’objectif est souvent d’en déduire des conclusions mesurables statistiquement, contrairement à une étude qualitative.

Dans un travail de recherche, l’étude quantitative permet de prouver ou démontrer des faits en quantifiant un phénomène. Cette technique d’étude utilise le questionnaire ou le sondage auprès d’un panel pour récolter des données à analyser.

Les résultats, exprimés en chiffres, prennent la forme de données statistiques que l’on peut représenter dans des graphiques ou tableaux.

“La recherche quantitative permet de mieux tester des théories ou des hypothèses. La recherche quantitative est appropriée lorsqu’il existe un cadre théorique déjà bien reconnu. L’étude quantitative ne converge que très rarement sur un seul cadre, elle en propose souvent plusieurs. Il faut alors les comparer et les combiner”. (Giordano et Jolibert, 2016).

Les techniques de l’étude quantitative

Pour mener une étude quantitative, l’enquêteur doit sélectionner avec précision un échantillon représentatif de la population étudiée. Cette représentativité permet aux résultats d’être pertinents.

Pour mener une étude quantitative, l’enquêteur dispose de deux outils :

Le chercheur doit choisir quel outil sera le plus adapté pour lui apporter des informations pertinentes sur son sujet de recherche. Pour un sondage ou un questionnaire, les questions sont fermées et prennent la forme :

  • De réponses oui/non.
  • De choix multiples (pour les QCM).

L’échantillonnage

Avant de commencer une étude quantitative, l’enquêteur doit faire remplir une partie sur les informations personnelles de la personne interrogée.

Cette partie est utile pour connaître le sexe, l’âge, et la situation sociale des individus interrogés, et ainsi contrôler la représentativité de l’échantillon (ex : en France 51 % de femmes et 49 % d’hommes).

Exemple

Vous êtes : Homme Femme
Votre âge (ex : 24) :______
Votre profession :
Cadre et profession intellectuelle supérieure
Employé
Profession libérale
Agriculteur exploitant
Artisan, commerçant, chef d’entreprise
Ouvrier

Le sondage

Le sondage permet d’obtenir une réponse précise sur une question donnée. Cette question est posée à un échantillon représentatif d’individus, c’est-à-dire que les personnes interrogées doivent représenter la population étudiée en théorie.

Comme pour le questionnaire, le sondage donne la possibilité au chercheur d’établir des données statistiques. L’analyse de celles-ci permettra à l’enquêteur de construire sa conclusion.

Le sondage ne permet pas d’échanger longuement avec les personnes interrogées.

Exemple

Dans le cadre d’un mémoire sur l’efficacité du réseau ferroviaire français, le sondage permet de savoir quel est le taux de satisfaction des usagers.

Question : Le service proposé par la SNCF à l’année est-il à la hauteur de vos attentes ?
Oui Non

Résultat : Oui à 13 % et Non à 83 %.

Le questionnaire

Le questionnaire permet de poser plusieurs questions à un échantillon représentatif de la population étudiée.

Il fournit des réponses statistiques sur des sujets précis. L’analyse et la comparaison entre les réponses sont alors simples à réaliser.

Les questions, souvent courtes, peuvent être ouvertes ou fermées.

Exemple

Pour un mémoire sur l’efficacité du réseau ferroviaire français, le questionnaire pourrait permettre de connaître la satisfaction ou l’insatisfaction des usagers sur divers aspects de l’entreprise SNCF.

Question : Comment jugez-vous l’efficacité des services de la SNCF ?
Très efficace Efficace Pas efficace Pas du tout efficace

Réponse : Très efficace : 4 % – Efficace 9 % – Pas efficace : 31 % – Pas du tout efficace : 52 %

À travers le questionnaire, l’enquêteur peut étudier l’avis d’individus, sans pour autant connaître le fond de leur pensée.

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

Les 3 phases de l’étude quantitative

Phase 1Phase 2Phase 3
Recueillir l’information

De la qualité de cette étape dépend l’efficacité de votre étude. À partir de la pertinence des questions posées, votre conclusion apportera à votre étude un intérêt particulier.

Traiter l’information

Lors de cette étape, les informations récoltées doivent être mises en forme pour pouvoir être analysées.

Analyser l’information

À partir des informations récoltées et recoupées sous forme d’un tableau statistique ou d’un graphique, vous pouvez analyser ces résultats et rédiger votre conclusion sous forme de texte.

    • Tableaux statistiques.
    • Graphique.
      • Analyse des données statistiques.
      • Conclusion.

        Réaliser une étude quantitative en 6 étapes

        Pour mener une étude quantitative efficacement, il est utile de respecter un processus spécifique organisé.

        1. Délimiter la question de recherche : établissez une problématique autour du phénomène que vous étudiez. Le but de votre étude quantitative est d’apporter une réponse à cette problématique grâce à l’interprétation de données statistiques récoltées.
        2. Choisir une méthode adaptée : le questionnaire ou le sondage. Effectuer ce choix selon les réponses que vous cherchez à obtenir :
          – Établir un constat précis sur une question précise : le sondage.
          – Questionner plusieurs individus sur plusieurs aspects d’une problématique : le questionnaire.
        3. Définir l’échantillon : la qualité de votre étude dépend de la qualité de votre échantillon. Selon le sujet, tentez de trouver un échantillon pertinent grâce à votre famille, vos proches, vos collègues ou les réseaux sociaux.
        4. Préparer l’enquête : avant de rédiger votre enquête, assurez-vous de maîtriser un minimum le sujet. Cela vous permettra de savoir quelles informations vous souhaitez obtenir, et ainsi poser des questions plus pertinentes.
        5. Réaliser l’enquête : récoltez les réponses de votre échantillon à votre étude quantitative. Il est possible de les récolter de différentes manières : en ligne, dans la rue, auprès de votre entourage, sur des sites spécialisés…
        6. Analyser les résultats obtenus : après avoir mené votre enquête, reprenez les résultats. Dans une étude quantitative, vous pouvez les mettre en forme grâce à un tableau ou un graphique. Cette mise en page des résultats obtenus vous aidera à réaliser une analyse pertinente, et une conclusion efficace.
        7. Présentation dans un travail de recherche : les données collectées, analysées, et expliquées sous forme de conclusion de l’enquête, peuvent être présentées dans un document académique (thèse, mémoire, article scientifique).

        Étude quantitative et analyse des données

        Dès lors que vous avez collecté les données, il s’agit de les analyser. Selon votre objectif de recherche, il existe plusieurs approches possibles. Le but est de mettre en valeur vos résultats pour en tirer un maximum d’informations.

        Pour cela, vous pouvez les illustrer sous forme :

        1. De tableau statistique.
        2. De graphique.

        Cela doit vous permettre de :

        • Mettre en relief des régularités dans les réponses obtenues.
        • Donner une explication au phénomène étudié.
        • Soulever de nouvelles interrogations.
        • Comprendre d’autres dimensions du phénomène étudié.

        Afin d’analyser les données récoltées après avec mener un questionnaire ou un sondage, il peut être utile de suivre quelques étapes importantes :

        1. Reprenez les résultats obtenus et retranscrivez-les dans un tableau statistique ou un graphique.
        2. Analyser le tableau ou le graphique pour noter vos premières constatations.
        3. Réaliser si nécessaire des comparaisons entre les différents résultats. Par exemple pour un questionnaire, étudiez les réponses selon les âges, les professions, la catégorie sociale … cela peut vous apporter des informations supplémentaires.
        4. Les résultats chiffrés de votre étude quantitative peuvent être accompagnés d’une conclusion écrite qui évoque ce que révèlent ces chiffres.

        Étude quantitative : exemple complet

        Une étude quantitative se décompose en plusieurs phases de travail détaillées ici :

        SujetL’efficacité d’une entreprise publique française mise à mal : la SNCF
        ProblématiqueComment s’explique la mauvaise image de marque de la SNCF ?
        Hypothèses
        • L’utilisation quotidienne des usagers n’est pas bonne.
        • Les prix sont trop élevés.
        • Les grèves renforcent le mécontentement des usagers.
        • Être contre la SNCF, c’est une habitude et une pratique devenues presque culturelles.
        • Les spots publicitaires et la communication de l’entreprise sont inaudibles.
        Méthodes utiliséesPour récolter des informations utiles sur ce phénomène à travers une étude quantitative, l’étudiant a le choix entre :

        • Le questionnaire : cela pourrait lui permettre de questionner un échantillon représentatif d’individus (des utilisateurs) sur plusieurs aspects afin d’expliquer le mécontentement de ceux-ci (retard, grève, horaires, prix)
        • Le sondage : cette méthode permet de mettre en relief un élément précis du mécontentement des usagers. Exemple : Les prix de la SNCF vous semblent-ils cohérents par rapport au service fourni ? Réponse : oui/non (83 % des personnes sondées estiment que les prix de la SNCF ne sont pas cohérents par rapport au service fourni).

        L’étudiant doit choisir la méthode la plus utile pour apporter des informations à son travail de recherche. Il doit choisir la méthode qui lui correspond le mieux.

        PréparationsDans le cas où l’étudiant choisi le questionnaire comme méthode de recherche de son étude quantitative, celui-ci doit désormais préparer son enquête.

        Il doit alors se poser les bonnes questions :

        • Quelles questions poser ?
        • À qui dois-je poser les questions ?
        • Sous quel angle ?

        Questions relatives au statut de l’échantillon :

        • Vous êtes : Homme Femme
        • Votre âge (ex : 24) :______
        • Votre profession :
          Cadre et profession intellectuelle supérieure
          Employé
          Profession libérale
          Agriculteur exploitant
          Artisan, commerçant, chef d’entreprises
          Ouvriers
        • Êtes-vous un utilisateur régulier de la SNCF ?
          Oui Non

        Exemple de questionnaire :

        • À quelle fréquence avez-vous recours au service de la SNCF ?
          Tous les jours 1 fois par semaine  1 fois par mois 1 fois par trimestre 1 fois par an
        • Êtes-vous satisfait de la ponctualité des trains ?
          Très satisfait Satisfait  Peu satisfait Pas du tout satisfait
        • Êtes-vous satisfait des agents de la SNCF ?
          Très satisfait Satisfait  Peu satisfait Pas du tout satisfait
        • Êtes-vous satisfait des tarifs de la SNCF ?
          Très satisfait Satisfait  Peu satisfait Pas du tout satisfait
        • Au niveau de l’état des trains, êtes-vous satisfait du confort ?
          Très satisfait Satisfait  Peu satisfait Pas du tout satisfait
        • Concernant les horaires et le nombre de trains, êtes-vous satisfait ?
          Très satisfait Satisfait  Peu satisfait Pas du tout satisfait
        • Utilisez-vous d’autres moyens de transport pour éviter de prendre le train ?
          Oui souvent Oui parfois  Rarement Jamais
        Collecte des donnéesL’étudiant peut effectuer son questionnaire en face-à-face, par téléphone, par e-mail, ou encore via les réseaux sociaux.

        Dans le questionnaire, l’étudiant doit :

        • Faire attention à son orthographe.
        • Veiller à l’ordre des questions.
        • Essayer d’être le plus neutre possible : attention, la formulation d’une question peut donner des indications sur la réponse que vous attendez, c’est un piège à éviter.
        • Rassembler et étudier au fur et à mesure les questionnaires reçus.
        Analyses et conclusionUne fois que les questionnaires ont été récupérés, l’étudiant doit comparer ces résultats pour en tirer des conclusions.

        Il doit reprendre les différentes interrogations posées et calculer dans un tableau, les statistiques de chaque réponse (que ce soit un questionnaire sous forme de QCM ou en réponse oui/non).

        Ainsi, aux questions “les prix de la SNCF vous semblent-ils juste ?” “Êtes-vous satisfait de la ponctualité des trains ?” ou encore “Les grèves à la SNCF sont-elles légitimes ?” : l’étudiant peut par exemple donner le pourcentage de personnes qui ont répondu “oui” ou “non”.

        Ces réponses doivent éclairer l’étudiant chercheur dans l’explication du sujet étudié.

        L’étudiant peut également représenter ces données statistiques sous forme de graphique, dans son mémoire.

        QuestionsRéponses
        • Êtes-vous un utilisateur régulier de la SNCF ?
        • Oui : 67 %
        • Non : 43 %
        • À quelle fréquence avez-vous recours au service de la SNCF ?
        • Chaque jour : 9 %
        • 1 fois par semaine : 22 %
        • 1 fois par mois : 36 %
        • 1 fois par trimestre : 21 %
        • 1 fois par an : 22 %
        • Êtes-vous satisfait de la ponctualité des trains ?
        • Très satisfait : 7 %
        • Satisfait : 9 %
        • Peu satisfait : 34 %
        • Pas du tout satisfait : 50 %
        • Êtes-vous satisfait des tarifs de la SNCF ?
        • Très satisfait : 2 %
        • Satisfait : 8 %
        • Peu satisfait : 49 %
        • Pas du tout satisfait : 41 %
        • Au niveau de l’état des trains, êtes-vous satisfait du confort ?
        • Très satisfait : 17 %
        • Satisfait : 39 %
        • Peu satisfait : 31 %
        • Pas du tout satisfait : 13 %
        • Concernant les horaires et le nombre de trains, êtes-vous satisfait ?
        • Très satisfait : 8 %
        • Satisfait : 17 %
        • Peu satisfait : 45 %
        • Pas du tout satisfait : 20 %
        • Utilisez-vous d’autres moyens de transport pour éviter de prendre le train ?
        • Oui souvent : 12 %
        • Oui parfois : 44 %
        • Rarement : 21 %
        • Jamais : 23 %

        L’étudiant peut désormais étudier les réponses d’une question précise selon certains critères comme l’âge, la situation professionnelle ou sociale, des personnes interrogées.

        L’étude quantitative doit permettre au chercheur de trouver des réponses sur son sujet de recherche. Ce type d’étude donne la possibilité de quantifier un fait, un élément, ou un comportement.

        Si l’étude quantitative permet de présenter une analyse statistique, elle ne permet pas de récolter des réponses approfondies et argumentées.

        Cet article est-il utile ?
        Gaspard Claude

        Gaspard est rédacteur pour la partie "méthodologie et recherche" de Scribbr. Il était étudiant en journalisme, puis en Sciences Politiques il y a peu. Il tente d’aider au mieux les étudiants à travers des articles pédagogiques utiles et clairs.

        Laissez un commentaire