Le déterminant

Le déterminant permet de présenter le nom. Il le précède et compose avec lui le groupe nominal. Un adjectif ou un autre déterminant peuvent néanmoins se placer entre le déterminant et le nom. L’usage du déterminant est dans presque tous les cas obligatoire devant un nom commun.

Exemples : Déterminantnom
Le bateau est parti avant d’avoir largué les amarres.
La plage est assez calme ce matin.
Des événements particuliers se sont produits cette année.
Mes deux amis sont partis pêcher.
Ce beau garçon ne va pas rentrer seul.

Les déterminants : quels sont-ils ?

Les articles Les articles indéfinis Un, une, des
Les articles définis Le, l’, la, les
Les articles définis contractés Au, du, à la, de la, aux, des
Les articles partitifs Du, de l’, de la, des
Les déterminants/adjectifs non qualificatifs Les déterminants démonstratifs Ce, cet, cette, ces
Les déterminants possessifs Mon, ton, son, ma, ta, sa, mes, tes, ses, notre, votre, leur, nos, vos, leurs
Les déterminants exclamatifs et interrogatifs Quel, quelle, quels, quelles
Les déterminants numéraux Un, deux, trois, quatre…

Premier, deuxième troisième, quatrième…

Les déterminants relatifs Lequel, laquelle, lesquels, lesquelles, duquel, de laquelle, desquels, desquelles, auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles
Les déterminants indéfinis Certain, quelque, aucun, nul, chaque, différent, plusieurs…

Les déterminants, les adjectifs, les articles…

Les déterminants et les adjectifs sont des mots ayant des natures assez proches, étant donné qu’ils sont étroitement liés au nom. Par le passé, on entendait par le terme d’adjectif les adjectifs qualificatifs et les adjectifs non qualificatifs. C’est dans cette dernière catégorie qu’un changement s’est opéré : les adjectifs non qualificatifs qui comprenaient notamment les adjectifs démonstratifs, possessifs, etc. sont devenus des déterminants démonstratifs, possessifs…

Actuellement, il est considéré que les adjectifs sont uniquement les adjectifs qualificatifs et que les adjectifs non qualificatifs sont des déterminants. Cette évolution est principalement due au fait que les adjectifs non qualificatifs ont des caractéristiques plus proches des articles : ils sont positionnés devant le nom, dans la grande majorité il n’est pas possible de les supprimer, etc.

Pour ces raisons, les adjectifs non qualificatifs seront ici nommés des déterminants. Les articles sont bien évidemment compris dans cette grande catégorie des déterminants, comme le montre le tableau du point précédent.

Les articles : liste

Les articles Les articles indéfinis Un, une, des
Les articles définis Le, l’, la, les
Les articles définis contractés Au, du, à la, de la, aux, des
Les articles partitifs Du, de l’, de la, des

Les articles indéfinis

Les articles indéfinis sont : un, une, des.

Les articles indéfinis présentent une personne, un animal, une chose ou un objet qui n’est pas encore défini, qui reste vague ou qui n’est pas précisément déterminé.

Exemples
Un chat a joué avec un papier.
Dans un documentaire, des animaux surgissent derrière une  rivière.

Les articles définis

Les articles définis sont : le, l’, la, les.

Les articles définis sont utilisés pour indiquer une personne, un objet, etc. qui est déjà identifié ou qui peut l’être facilement, ainsi qu’une catégorie d’êtres ou d’objets.

Exemples
L’été va bientôt ensoleiller les journées.
J’aime beaucoup le poisson.
La prose de Bernard n’est pas celle de Victor Hugo…

Les articles définis contractés

Les articles définis contractés sont : au, du, à la, de la, aux, des.

Un article défini contracté est un article qui se forme avec une préposition (à, de) et un article défini (le, l’, la, les):

  • à et le forment au,
  • à et les forment aux,
  • de et le forment du,
  • de et les forment des.

Pour le féminin singulier, les termes restent à l’identique : à la, de la.

Exemples
Durant le confinement, les élèves ne mangeront pas à la cantine.
Ils ne pourront pas se rendre au collège.
L’été est la saison des festivals parisiens.

Les articles partitifs

Les articles partitifs sont : du, de, d’, de l’, de la, des.

Les articles partitifs servent à évoquer une quantité qui n’est pas dénombrable ou une chose abstraite.

À la forme négative, l’article partitif prend la forme “de” : sa tante mange de la viande/sa tante ne mange pas de viande.

Exemples
Alban met de la confiture sur sa crêpe.
Simone lui exprime de la compassion.
Pierre a mangé des carottes.

Les déterminants/adjectifs non qualificatifs : liste

Les déterminants/adjectifs non qualificatifs Les déterminants démonstratifs Ce, cet, cette, ces
Les déterminants possessifs Mon, ton, son, ma, ta, sa, mes, tes, ses, notre, votre, leur, nos, vos, leurs
Les déterminants exclamatifs et interrogatifs Quel, quelle, quels, quelles
Les déterminants numéraux Un, deux, trois, quatre…

Premier, deuxième troisième, quatrième…

Les déterminants relatifs Lequel, laquelle, lesquels, lesquelles, duquel, de laquelle, desquels, desquelles, auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles
Les déterminants indéfinis Certain, quelque, aucun, nul, chaque, différent, plusieurs…

Les déterminants démonstratifs

Les déterminants démonstratifs sont : ce, cet, cette, ces.

Ils servent à montrer ou désigner une personne, un animal, une notion, un objet, etc. qui est évoqué par le locuteur (celui qui parle).

Exemples
Cette radio ne diffuse quasiment pas de publicités.
Ce masque que tu portes me fait penser à cet humoriste anglais…
Ces arbres sont déjà en train de fleurir.

Les déterminants possessifs

Les déterminants possessifs sont : mon, ton, son, ma, ta, sa, mes, tes, ses, notre, votre, leur, nos, vos, leurs.

Les déterminants possessifs expriment une idée d’appartenance de la personne, de la notion, de l’objet, etc. qui est précisé par le locuteur.

Exemples
Raphaël est notre ami.
Cette réponse représente mon sentiment face à ta situation.
Même si son comportement ne répond pas à tes attentes, rappelle-toi que tu ne connais pas ses problèmes.

Les déterminants exclamatifs et interrogatifs

Les déterminants exclamatifs et interrogatifs sont : quel, quelle, quels, quelles.

Selon leur emploi, ils expriment l’exclamation ou l’interrogation.

Exemples
Quel incroyable livre tu m’as offert !
Quelles sont les leçons fondamentales que doivent réviser les étudiants ?
Ta fille, quelle merveille !

Les déterminants numéraux

Les déterminants numéraux sont : un, deux, trois, quatre, premier, deuxième troisième, quatrième…

Les déterminants numéraux englobent les déterminants numéraux cardinaux qui précisent un nombre de personnes, d’animaux ou d’objets (un, trois, douze, vingt-cinq…), et les déterminants numéraux ordinaux qui indiquent une notion d’ordre, de classement, de rang (premier, sixième, huitième…).

Exemples
C’est le premier album que tu m’as acheté.
Marion a trois chats.
La première liste de courses indiquait quatre packs d’eau.

Les déterminants relatifs

Les déterminants relatifs sont : lequel, laquelle, lesquels, lesquelles, duquel, de laquelle, desquels, desquelles, auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles.

Les déterminants relatifs ont une situation particulière dans notre langue, en raison de son évolution. Par le passé, ils étaient plus fréquemment employés. Ils ont ainsi subsisté dans les textes littéraires et juridiques, mais ne s’emploient plus dans la langue parlée quotidiennement. Attention, ils ne doivent pas être confondus avec les pronoms relatifs qui leur sont identiques, mais dont le rôle est différent : les pronoms remplacent un mot ou un groupe de mots.

Exemples
Ce décret verra son application reportée, laquelle application interviendra d’ici la fin de l’année.
Ce dispositif s’appliquera à l’ensemble des habitants de la ville, lesquels habitants seront invités à s’y conformer.

Les déterminants indéfinis

Les déterminants indéfinis sont : certain, quelque, aucun, nul, chaque, différent, plusieurs, n’importe quel, tel, pareil, semblable, la plupart de…

Ils expriment une notion de quantité qui est plus ou moins précise. Ils peuvent être formés d’un seul mot (forme simple : certain, quelque…) ou de plusieurs (forme composée : n’importe quel, je ne sais quel, peu de, la plupart de…).

Les déterminants indéfinis “nul, divers, semblable, certain, différent, tel, pareil” peuvent également être utilisés sous la forme d’adjectifs qualificatifs. C’est le cas lorsqu’ils s’ajoutent à un déterminant précédant déjà le nom ou lorsqu’ils sont attributs du sujet. Par exemple : les différentes options sont acceptables (“les” : déterminant – “différentes” : adjectif qualificatif – “options” : nom) ; cette option n’est pas différente des précédentes (“différente” est ici attribut du sujet).

Exemples
Simon a exprimé quelques regrets.
Julie n’a apporté aucun cadeau cette fois-ci.
Semblable situation n’est jamais advenue dans ce pays.

“Si vous voulez en savoir plus”

Le cas particulier de “des” : article partitif, article défini contracté ou article indéfini ?

“Des” a beau être un déterminant, sa nature n’est pas toujours identique selon ses usages. Il peut avoir la valeur d’un :
Article indéfini : il indique une personne, un objet, etc. qui n’est pas encore défini ou qui reste imprécis.
Article défini contracté : il remplace la contraction formée par “de les”.
Article partitif : il expose une quantité qui n’est pas dénombrable ou une notion abstraite.

Exemples
Des collégiens demandent leur chemin pour se restaurer.
Ici, “des” a valeur d’article indéfini, les collégiens ne sont pas connus.
Rick vient des États-Unis.
Dans cette phrase, “des” est un article défini contracté (il vient de – les États-Unis).
Thomas a acheté des confits !
“Des” est dans ce cas un article partitif, car il présente une quantité qui n’est pas dénombrable.

Les déterminants dans les écrits académiques

Dans vos écrits académiques, vous devez vous référer aux faits, construire des phrases simples et aisées à comprendre et rester précis de manière constante. Les déterminants doivent être des mots vous apportant cette précision supplémentaire et vous permettant d’éviter les répétitions. Ils ne doivent pas produire l’effet inverse, raison pour laquelle nous vous conseillons de limiter dès que possible l’usage des articles indéfinis (un, une, des). En effet, il sera par exemple plus précis d’écrire “le responsable de la logistique a décidé…” que la formule “un responsable a décidé…”.

L’utilisation des déterminants indéfinis (quelque, certain, n’importe quel) peut s’avérer bénéfique si leur emploi vient à-propos. Ils permettent ainsi de diversifier le vocabulaire employé sans ajouter de complications au texte. Vous devez néanmoins veiller à les éviter lorsque vous connaissez précisément une quantité. Pour illustrer ces spécificités, la phrase “aucun achat n’a été effectué depuis le 19 août” permet d’éviter d’écrire “il n’y a aucun achat qui a été effectué…”, la locution verbale “il y a” ajoutant une certaine lourdeur au texte.

Les corrections de documents académiques réalisées par Scribbr révèlent qu’une erreur récurrente dans les documents est issue de la confusion entre le déterminant démonstratif “ces” et le déterminant possessif “ses”. Restez bien attentif à cet aspect !

Enfin, nous vous conseillons évidemment l’emploi des déterminants numéraux (ordinaux et cardinaux : un, deux… le premier, le deuxième…) pour que votre texte gagne en efficacité.

 

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

Exercices sur le déterminant – quiz

Complétez ces phrases avec le déterminant démonstratif “ces” ou le déterminant possessif “ses”.

1- Gilles a perdu ces/ses chaussures.
2 – Regardez ces/ses voitures devant vous !
3 – Parmi ces/ses séries, laquelle préférez-vous ?

Retrouvez dans cette citation de Khalil Gibran l’intégralité des déterminants.

« Il ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit, sans appauvrir celui qui le donne. Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois immortel. Un sourire, c’est du repos pour l’être fatigué, du courage pour l’âme abattue, de la consolation pour le cœur endeuillé. C’est un véritable antidote que la nature tient en réserve pour toutes les peines. Et si l’on refuse le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez le vôtre. »

Les réponses dépendent évidemment du contexte global dans lequel s’inscrivent ces phrases, mais sans connaître celui-ci il est plus vraisemblable qu’elles soient les suivantes :

1 – Gilles a perdu ses chaussures.
2 – Regardez ces voitures devant vous !
3 – Parmi ces séries, laquelle préférez-vous ?

« Il ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit, sans appauvrir celui qui le donne. Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois immortel. Un sourire, c’est du repos pour l’être fatigué, du courage pour l’âme abattue, de la consolation pour le cœur endeuillé. C’est un véritable antidote que la nature tient en réserve pour toutes les peines. Et si l’on refuse le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez le vôtre. »

Attention à ne pas confondre “le” lorsqu’il est un pronom (par exemple “celui qui le donne”) et quand il prend la forme d’un déterminant (“le sourire”).

Qu’est-ce qu’un déterminant ?

Un déterminant précède (directement ou non) un nom et forme avec celui-ci le groupe nominal.

Quels sont les différents types de déterminants ?
Les articles Les articles indéfinis Un, une, des
Les articles définis Le, l’, la, les
Les articles définis contractés Au, du, à la, de la, aux, des
Les articles partitifs Du, de l’, de la, des
Les déterminants/adjectifs non qualificatifs Les déterminants démonstratifs Ce, cet, cette, ces
Les déterminants possessifs Mon, ton, son, ma, ta, sa, mes, tes, ses, notre, votre, leur, nos, vos, leurs
Les déterminants exclamatifs et interrogatifs Quel, quelle, quels, quelles
Les déterminants numéraux Un, deux, trois, quatre…

Premier, deuxième troisième, quatrième…

Les déterminants relatifs Lequel, laquelle, lesquels, lesquelles, duquel, de laquelle, desquels, desquelles, auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles
Les déterminants indéfinis Certain, quelque, aucun, nul, chaque, différent, plusieurs…
Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.

Un commentaire

Agathe Costes
Agathe Costes (Scribbr Team)
24 mars 2020 à 10:25

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions :).

Laissez un commentaire

Please click the checkbox on the left to verify that you are a not a bot.