L’imparfait : tout ce que vous devez savoir !

L’imparfait est un temps utilisé à l’indicatif et au subjonctif. Cet article se concentre sur l’imparfait de l’indicatif.

Qu’est-ce que l’imparfait ?

L’imparfait est un temps du passé présentant une action réelle, ou présentée comme telle, et pouvant durer.

Exemples
Jeanne apprenait le piano.
Quand j’étais une enfant, j’adorais la guitare.

Quand emploie-t-on l’imparfait ?

L’imparfait est principalement utilisé pour exprimer une action passée pouvant durer, être habituelle ou répétée. Il peut avoir trait au déroulement d’une action et être également employé pour faire état de descriptions.

Il est en outre possible de recourir à l’imparfait pour des usages plus rares : par exemple, lorsque l’on a recours à l’imaginaire, à une formule d’atténuation ou de politesse, à une condition ou à un discours rapporté.

Exemples
Action qui dure : Matteo apprenait le latin.
Action habituelle : Chaque jeudi, Marius se rendait à son entraînement de judo.
Action répétée : Il consultait ses mails toutes les cinq minutes.
Déroulement de l’action : Sandrine téléphonait pendant que Stéphane cuisinait.
Description : Nicolas rejoignait doucement la place de la fontaine pour retrouver Alice.
Imaginaire : Sans cette signature, le contrat n’était pas valable.
Atténuation/politesse : Je passais pour vous saluer.
Condition : Si j’étais Madonna, j’arrêterais la chirurgie !
Discours rapporté : Il m’a affirmé que tu étais douée pour les couleurs.

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

La conjugaison de l’imparfait

L’imparfait se construit avec le radical du verbe formé à la première personne du pluriel au présent de l’indicatif, en ajoutant les terminaisons de l’imparfait qui sont identiques pour les trois groupes de verbes (tableau ci-dessous).

Exemple
Le radical du verbe aimer conjugué à la première personne du pluriel de l’indicatif est aim- : nous aimons. À ce radical, il faut ajouter les terminaisons de l’imparfait : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.
Personne Verbes du 1er groupe Verbes du 2e groupe Verbes du 3e groupe Verbes du 3e groupe en -ir
Je J’aimais Je finissais Je fendais Je partais
Tu Tu aimais Tu finissais Tu fendais Tu partais
Il, elle, on Il, elle, on aimait Il, elle, on finissait Il, elle, on fendait Il, elle, on partait
Nous Nous aimions Nous finissions Nous fendions Nous partions
Vous Vous aimiez Vous finissiez Vous fendiez Vous partiez
Ils, elles, eux Ils, elles, eux aimaient Ils, elles, eux finissaient Ils, elles, eux fendaient Ils, elles, eux partaient

Les imperfections de l’imparfait !

Nous détaillons ci-dessous les diverses particularités que la construction de l’imparfait peut engendrer.

  • Les verbes se finissant par -ger reprennent à l’imparfait le “e” terminant leur conjugaison à la première personne du pluriel du présent, hormis pour la première et la deuxième personne du pluriel.
Exemples
Songer, nous songeons : je songeais, tu songeais, il songeait, nous songions, vous songiez, ils songeaient.
  • Les verbes se finissant par -cer prennent un ç à la première personne du pluriel du présent. Ils le reprennent à l’imparfait, sauf pour les première et deuxième personnes du pluriel.
Exemples
Glacer, nous glaçons : je glaçais, tu glaçais, il/elle/on glaçait, nous glacions, vous glaciez, ils/elles/eux glaçaient.
  • Les verbes falloir et pleuvoir étant impersonnels, ils se conjuguent uniquement à la troisième personne. Ainsi, la généralité de la forme à la première personne du pluriel du présent ne peut s’appliquer pour ceux-ci.
Exemples
À l’imparfait, falloir et pleuvoir se conjuguent de la sorte : il fallait, il pleuvait.
  • Le verbe être est irrégulier à l’imparfait. Voici en exemple sa conjugaison.
Exemples
J’étais, tu étais, il/elle/on était, nous étions, vous étiez, ils/elles/eux étaient.
  • Certains verbes peuvent doubler leur “i” à l’imparfait ou s’écrire avec un “y” suivi d’un “i”.
Exemples
Trier : nous triions, vous triiez.Payer : nous payions, vous payiez.

“Si vous voulez en savoir plus”

L’imparfait dans les écrits académiques

L’imparfait peut évidemment être utilisé dans les écrits académiques, tant qu’il l’est à bon escient ! Pour ce faire, vous devez garder à l’esprit ses principaux usages. Nous vous proposons ici de vous les rappeler succinctement :

  • action passée pouvant durer ;
  • action habituelle ou répétée ;
  • déroulement d’une action ;
  • description.

Avec l’usage de l’imparfait dans vos écrits académiques, vous pouvez être amené à vous interroger sur les temps à utiliser avec celui-ci pour respecter la concordance des temps. Cet article sur le sujet vous guidera sur ce point souvent générateur d’erreurs !

Mais pourquoi est-il si imparfait ?

Oui, tiens, pourquoi l’imparfait est-il nommé ainsi ?

On l’oublie souvent, mais le mot imparfait peut autant désigner quelque chose d’inachevé que quelque chose n’atteignant pas la perfection.

L’imparfait s’appelle de la sorte en raison de ses racines latines : imperfectus signifie inachevé, incomplet et non comme nous pouvons le concevoir couramment “qui n’est pas parfait”. À l’imparfait, l’action peut durer, être inachevée, contrairement à d’autres temps du passé qui datent précisément une action (passé composé, passé simple…).

Le quiz parfait de l’imparfait !

Dans les phrases suivantes, indiquez s’il faut utiliser l’imparfait ou un autre temps du passé, puis en fonction conjuguez le verbe selon la forme adéquate.

1 – Bertrand – actualiser – sa page toutes les cinq minutes.

2 – Christophe – venir – avec sa compagne hier.

3 – Son grand-père – acheter – tous les jours sa baguette chez le boulanger.

4 – Écrasé par la vague, le surfeur – tomber.

5 – Pierre – regarde – le ciel s’assombrir debout devant sa fenêtre.

Retrouvez la conjugaison des verbes suivants à l’imparfait.

6 – Abriter, première personne du singulier

7 – Casser, première personne du pluriel

8 – Manger, deuxième personne du pluriel

9 – Flirter, troisième personne du pluriel

10 – Tancer, troisième personne du singulier

1 – Bertrand actualisait (imparfait) sa page toutes les cinq minutes.

2 – Christophe est venu (passé composé) avec sa compagne hier.

3 – Son grand-père achetait (imparfait) tous les jours sa baguette chez le boulanger.

4 – Écrasé par la vague, le surfeur tomba (passé simple).

5 – Pierre regardait (imparfait) le ciel s’assombrir debout devant sa fenêtre.

6 – Abriter, première personne du singulier : j’abritais.

7 – Casser, première personne du pluriel : nous cassions.

8 – Manger, deuxième personne du pluriel : vous mangiez.

9 – Flirter, troisième personne du pluriel : ils/elles/eux flirtaient.

10 – Tancer, troisième personne du singulier : il tançait.

Comment reconnaître l’imparfait ?

L’imparfait est principalement le temps de l’inachevé, de l’action qui dure dans le passé. Ses terminaisons sont les suivantes : ais, ais, ait, ions, iez, aient.

Quand utiliser l’imparfait ?

L’imparfait de l’indicatif présente une action réelle qui dure dans le passé. Il peut également exprimer le déroulement d’une action, une habitude, une répétition ou présenter une description.

Quelles sont les terminaisons de l’imparfait ?

Les terminaisons de l’imparfait sont : ais, ais, ait, ions, iez, aient. Elles s’ajoutent au radical du verbe formé à la première personne du pluriel au présent de l’indicatif (nous aimons : j’aimais, tu aimais, etc.).

Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.