Le style académique : comment le respecter ?

Lorsque nous parlons de style académique, nous envisageons le plus souvent le domaine de l’écrit et de la rédaction universitaire. Nous nous concentrerons d’ailleurs sur cet aspect dans cet article. Néanmoins, d’autres domaines sont concernés par ce qui répond aux exigences académiques. Le style académique touche aussi les arts tels que la peinture et la sculpture.

Exemple
Le sculpteur Auguste Bartholdi, qui a conçu avec Gustave Eiffel et Eugène Viollet-le-Duc la Statue de la Liberté, est considéré comme un artiste académique.

Qu’est-ce que le style académique ?

Pour la question nous intéressant, la définition la plus appropriée du mot style est celle provenant du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNTRL) : “Ensemble des moyens d’expression (vocabulaire, images, tours de phrase, rythme) qui traduisent de façon originale les pensées, les sentiments, toute la personnalité d’un auteur.”

Le style académique est ainsi celui qui se conforme aux normes préconisées par les académies.

Exemple
Les termes familiers ne correspondent pas au style académique. Dans un écrit académique, il sera nécessaire d’employer le terme “professeur” et non celui de “prof”.

Définition du style académique

Proposer une définition unique et globale du style académique est impossible. Selon que le domaine touche les arts, les études et la recherche universitaire, ou la littérature (l’Académie française), les usages sont extrêmement variés. De surcroît, dans le seul milieu universitaire, les disciplines enseignées sont nombreuses et possèdent également leurs propres cultures et histoires respectives (langues, littérature, sociologie, biologie, mathématiques, etc.).

Exemple
Les préconisations portant sur l’emploi de la première personne (je, nous) ne sont pas identiques en fonction des disciplines et parfois même des universités.

Proposition de définition du style académique universitaire

Le style académique universitaire correspond à un langage soutenu visant la clarté, la précision, la concision, la neutralité et la cohérence.

Il est nécessaire de rendre vos écrits clairs et accessibles, et ce même si le contenu présenté s’avère complexe.

Exemple
Plus globalement, le document de présentation va permettre de rassurer tout particulièrement le potentiel client avec la pertinence et la cohérence de la vision et des idées que le producteur avait avancées.
Globalement, le document de présentation permet de rassurer le prospect quant à la pertinence et la cohérence de la vision avancée par le producteur.

Le respect du style académique

Relativement à nos services de relecture et correction d’écrits académiques (mémoires, rapports de stage…), nous nous concentrerons ici sur le style académique universitaire.

Comme nous l’avons mentionné, le style académique nécessite d’utiliser un langage soutenu tout en respectant les notions suivantes :

  • la clarté ;
  • la précision ;
  • la concision ;
  • la neutralité ;
  • la cohérence.

Ces exigences impliquent d’éviter un certain nombre d’aspects que nous vous détaillons dans le tableau de préconisations ci-dessous.

Exemples
La précision demande d’éviter les termes vagues (cela), faibles (avoir, être, etc.), les expressions incorrectes (au jour d’aujourd’hui), les idées toutes faites, etc.

Nos préconisations pour respecter le style académique

Les écrits académiques sont lus par un public devant parcourir de nombreux documents, le plus souvent dans une période restreinte. Vos écrits doivent ainsi être facilement compréhensibles. Les phrases longues et complexes doivent être évitées autant que possible, au même titre que toute information superflue ou éloignée du sujet.

Einstein, qui n’est jamais en reste de bons mots, a constaté ceci : “Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement.”

Si vous souhaitez que votre interlocuteur vous comprenne, vous devez vous exprimer de manière simple. Ce style n’implique pas d’être imprécis ou d’utiliser un vocabulaire faible et volontairement restreint. Nous vous préconisons d’utiliser un langage soutenu, allant à l’essentiel, et dont la simplicité dans la formulation permet de rendre la compréhension de votre texte aisée.

Exemples

Les explications et les exemples ci-dessous ne forment pas une liste exhaustive, ce tableau se destinant à mieux cerner les contours du style académique.

Exigences du style académique Explications Exemples
Langage soutenu Le style académique nécessite un langage soutenu.Ce niveau d’écriture requiert notamment d’éviter :

  • les expressions et les termes familiers ;
  • les abréviations de tous les jours ;
  • les verbes pauvres ;
  • les mots trop informels.
Expressions et termes familiers

Il y a un peu de surplus.

Un léger surplus est constaté.

Abréviations de tous les jours

Les infos, les instits, les photos, etc.

Les informations, les instituteurs, les photographies, etc.

Verbes pauvres

être
représenter, symboliser

avoir
posséder, détenir

faire
agir, réaliser, effectuer

dire
indiquer, signaler

voir
observer, constater

Les mots trop informels

on
nous

Attention, l’emploi du “on” impersonnel (par exemple : selon la mesure que l’on utilise) correspond, lui, à un niveau de langue soutenu.

beaucoup
de nombreux

Clarté Pour faire preuve de clarté, il est nécessaire de bannir :

  • les anglicismes ;
  • les mots trop vagues ;
  • les expressions ou mots superflus.
Anglicismes

Les responsables veulent benchmarker.

Les responsables veulent échanger et comparer les données.

Mots trop vagues

chose
élément, aspect

gens
personnes, employés, responsables, collaborateurs, etc.

Expressions ou mots superflus

Il est difficile de convaincre les décisionnaires de l’intérêt de la réalisation d’une traduction de bonne qualité.
Il est difficile de convaincre les décisionnaires de l’intérêt d’une traduction de bonne qualité.

Précision La précision dans les termes et les expressions est l’une des principales clés pour écrire dans un registre soutenu.Elle demande notamment de :

  • bien connaître les termes que l’on utilise (attention aux faux amis) ;
  • utiliser les mots les plus appropriés ;
  • respecter les règles de ponctuation.
Bien connaître les termes

Nos correcteurs sont souvent confrontés à des erreurs liées à des confusions sur le sens des mots, un point qui est particulièrement difficile pour les étudiants non-francophones notamment.

Il est indispensable d’être certain du sens du mot que vous employez. En cas de doute, vous ne devez pas hésiter à vous référer à un dictionnaire.

apporter une personne.

amener une personne.

Utiliser les mots les plus appropriés

Le professionnel peut aussi utiliser la technique du mensonge.

Le professionnel peut aussi adopter un comportement mensonger.

Respecter les règles de ponctuation

Les erreurs de ponctuation modifient le sens de la phrase et entravent ainsi la clarté du texte. Pour respecter le style académique, il est préférable d’écrire des phrases simples et facilement compréhensibles. La virgule fait souvent l’objet d’erreurs d’appréciation.

La réaction émotionnelle de la patiente s’est manifestée par la colère. Car selon elle personne ne croyait à son discours.

La réaction émotionnelle de la patiente s’est manifestée par la colère, car, selon elle, personne ne croyait à son discours.

Concision La concision revient à dire beaucoup de choses en peu de mots. Elle est étroitement liée à la clarté, car alléger le contenu d’un texte permet de le rendre plus rapidement compréhensible.La concision exige :

Concision et clarté

Le début de la journée commence avec un rituel de trente minutes environ, un élève renseigne la date du jour au tableau à l’aide de petits papiers plastifiés gris sur lesquels sont inscrits les jours de la semaine et les mois de l’année.

La journée commence avec un rituel de trente minutes. Un élève renseigne la date au tableau, à l’aide de papiers plastifiés indiquant les jours de la semaine et les mois de l’année.

Neutralité La neutralité est l’une des caractéristiques essentielles du style académique. Le rédacteur de l’écrit académique doit :

  • rester factuel ;
  • éviter d’émettre des jugements, des opinions personnelles ;
  • ne jamais s’adresser directement à son lecteur ;
  • proscrire les clichés, les formules toutes faites, les exagérations, l’emphase, les mots trop subjectifs ;
  • bannir les points de suspension, les guillemets indiquant que l’on souhaite nuancer le sens d’un mot ;
  • garder un ton formel.
Rester factuel et ne pas émettre d’opinions personnelle

J’essaierai grâce à mes observations et mon sens de l’analyse d’affirmer ou non de tels propos.

J’essaierai, grâce à mes observations, d’affirmer ou non ces propos.

Ne pas s’adresser directement à son lecteur

En conclusion, nous vous inviterons à la réflexion sur ce thème.

En conclusion, nous réfléchirons sur ce thème.

Proscrire les clichés, les formules toutes faites, les exagérations, l’emphase, les mots trop subjectifs : garder un ton formel

Malheureusement, les richesses des 1 % les plus riches de la planète correspondent à plus de deux fois la richesse de 90 % de la population !

Les richesses des 1 % les plus riches de la planète correspondent à plus de deux fois la richesse de 90 % de la population.

Bannir les points de suspension, les guillemets pour nuancer le sens du mot

Pour maîtriser cette technicité, de nombreuses années d’“entraînement” sont nécessaires…

Pour maîtriser cette technicité, de nombreuses années d’apprentissage sont nécessaires.

Cohérence La cohérence de vos propos est fondamentale, car elle influence directement la clarté de votre texte et la compréhension de votre raisonnement. Il est en effet essentiel de faire preuve de bon sens dans votre raisonnement.Il sera en outre nécessaire d’uniformiser votre document sur les choix de mise en page et également de typographie. Cohérence des propos

Vos propos doivent s’enchaîner naturellement et de manière logique. Ils ne doivent pas se contredire.

Le directeur de l’information n’a pas rencontré la directrice des ressources humaines. Lors de leur entretien, ils ont observé les derniers événements relatifs à la société.

Le directeur de l’information a rencontré la directrice des ressources humaines. Lors de leur entretien, ils ont observé les derniers événements relatifs à la société.

Uniformisation du contenu

Si vous choisissez ou non d’utiliser la majuscule de déférence pour une fonction (par exemple : directeur ou directrice), il faudra conserver votre choix tout au long de votre document.

Le Directeur de l’information a rencontré la directrice des ressources humaines.

Le directeur de l’information a rencontré la directrice des ressources humaines.

Le Directeur de l’information a rencontré la Directrice des ressources humaines.

 

“Si vous voulez en savoir plus”

Style académique : doit-on en faire trop ou pas assez ?

Le style académique fait référence à un style d’écriture correspondant aux attentes des académies. Le milieu universitaire possède ses exigences et elles sont différentes de celles de l’Académie française.

Ainsi, si vous effectuez des recherches sur le style académique, vous observerez des informations contradictoires pour la bonne et simple raison que toutes les académies ne recensent pas les mêmes attentes.

Pour ces raisons, le style académique peut être décrit comme ampoulé et maniéré, privilégiant la forme au fond. Cependant, le style académique à respecter dans les écrits académiques universitaires ne correspond en aucun point à cette description ! Dans ces textes, le fond est essentiel et doit être exprimé, comme nous l’avons souligné dans cet article, avec neutralité, clarté et concision.

Si le courage vous manque…

Rédiger un écrit académique n’est pas un exercice facile et toujours stimulant. Alors si l’élan vous manque, nous vous avons compilé ci-dessous quelques citations propices à la motivation !

La citation spéciale style académique pour thèses, rapports, mémoires, etc.

“Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.” Nicolas Boileau

La citation pour vous galvaniser devant votre ordinateur !

“Si vous ne voulez pas qu’on vous oublie le jour où vous serez mort et pourri, écrivez des choses qui valent la peine d’être lues, ou faites des choses qui valent la peine d’être écrites.” Oscar Wilde

La citation pour vous motiver avant d’attaquer la bibliographie !

“Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux.” Jules Renard

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon courage !

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

Qu’est-ce que le style académique ?

Le style académique correspond au style préconisé par les académies. Le style académique peut toucher de nombreux domaines différents, comme les arts et les sciences. Concernant l’écrit, selon le type de document rédigé (essai, publication mémoire, etc.) et les disciplines considérées (sciences, littérature, etc.), les normes exigées pour le style académique ne seront pas constamment identiques.

Nous vous proposons toutefois des conseils globaux dans nos articles pour respecter le style académique relatif aux écrits académiques universitaires.

Comment respecter le style académique ?

En ce qui concerne l’écrit, il est nécessaire de se questionner préalablement sur le document à rédiger (mémoire, thèse, publication, etc.) et la discipline concernée (sociologie, chimie, linguistique, etc.), afin d’effectuer des recherches sur ce qui est considéré comme étant académique ou non dans ce cadre.

De plus, si vous devez rédiger un écrit académique, vous bénéficiez sûrement d’orientations générales qui vous ont été précisées pour cet écrit.

Enfin, avec Scribbr, nous vous proposons plusieurs articles dans notre partie portant sur le style académique, afin de vous guider pour respecter les exigences de ce style.

Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.

Un commentaire

Agathe Costes
Agathe Costes (Scribbr Team)
4 juin 2020 à 15:54

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions :).

Laissez un commentaire

Please click the checkbox on the left to verify that you are a not a bot.