La proposition subordonnée

En grammaire, la phrase se découpe en différents groupes de mots. L’un de ceux-ci est la proposition. Elle correspond à un groupe de mots s’articulant autour du verbe (présent ou même sous-entendu). Lorsque deux propositions composent une phrase, l’une d’entre elles est dite “proposition principale” et l’autre “proposition subordonnée”.

Exemples
Phrase avec une seule proposition (dite “indépendante”)
Thibault aime cette chanson.
Phrase avec une proposition principale et une proposition subordonnée
Thibault aime cette chanson qu’il a apprise au piano.

Définition de la proposition subordonnée

Une proposition subordonnée est une proposition qui dépend d’une proposition principale. Elle se rattache à la proposition principale pour apporter une précision en lien avec celle-ci. Il existe différents types de propositions subordonnées : les subordonnées relatives, les subordonnées complétives et les subordonnées circonstancielles.

Exemples
Phrase avec une proposition principale et une proposition subordonnée relative
J’aime ce morceau que tu écoutes souvent.
Phrase avec une proposition principale et une proposition subordonnée complétive
Il affirme que ce morceau est issu du premier album de New Order.
Phrase avec une proposition principale et une proposition subordonnée circonstancielle
Il a construit cette maison quand sa fille est née.

La proposition subordonnée relative

La proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, etc.). Elle a généralement pour fonction d’être adjectif épithète (l’adjectif épithète forme une expansion du nom, il sert à identifier ou à décrire et peut être retiré de la phrase) ou apposé du nom (l’adjectif apposé, ou en apposition, est aussi une expansion du nom, mais il est détaché de celui-ci par une virgule, un deux-points ou un tiret, et il peut également être retiré de la phrase). Le nom est dans ce cas l’antécédent du pronom relatif : l’antécédent étant le mot que remplace le pronom relatif. Toutefois, si cet antécédent n’est pas présent, la subordonnée relative est dite substantive.

Exemples

Phrases avec une proposition principale et une subordonnée relative (l’antécédent est souligné lorsqu’il est présent)

J’aime ce gâteau qui est particulièrement moelleux.
J’ai rencontré ce candidat qui était excellent.
Je préfère cette radio qui diffuse moins de publicités.
Rira bien qui rira le dernier.
Saviez-vous…

Qu'un mémoire, un rapport de stage ou une thèse sans plagiat est une obligation pour obtenir votre diplôme ? Évitez d’être recalé(e) pour du copier-coller !

Faire le test anti-plagiat

La proposition subordonnée complétive

La proposition subordonnée complétive occupe le plus souvent la fonction de complément d’objet direct. Pour cette raison, elle ne peut être retirée de la phrase. Toutefois, elle peut aussi prendre la place de sujet. Il existe plusieurs sortes de subordonnées complétives : la complétive conjonctive, la complétive interrogative indirecte, la complétive exclamative indirecte et la proposition infinitive.

Exemples
Phrase avec une proposition principale et une subordonnée relative complétive conjonctive
Alice prétend que le lapin est blanc.
Phrase avec une proposition principale et une subordonnée relative complétive interrogative indirecte
Alice se demande si le lapin est blanc.
Phrase avec une proposition principale et une subordonnée relative complétive exclamative indirecte
Regarde comme cette petite fille est belle.
Phrase avec une proposition principale et une subordonnée infinitive
J’aperçois les oiseaux voler.

La proposition subordonnée complétive conjonctive

La proposition subordonnée complétive est introduite par “que” qui a dans ce cas valeur de conjonction de subordination. Elle peut également commencer avec les locutions conjonctives “de ce que” ou “à ce que”. La subordonnée complétive conjonctive peut endosser les fonctions de complément d’objet direct ou indirect.

Exemples de phrases avec une proposition principale et une subordonnée complétive conjonctive
Il s’attend à ce que la partie soit serrée.
Elle suppose que ce ne sera pas le cas.

La proposition subordonnée complétive interrogative indirecte

La proposition subordonnée complétive interrogative indirecte rapporte une interrogation posée par une personne. Elle est amenée par la conjonction de subordination “si” ou d’autres mots interrogatifs (“qui, à qui, lequel, pourquoi…”). La subordonnée complétive interrogative indirecte est le plus souvent complément d’objet direct.

Exemples de phrases avec une proposition principale et une subordonnée complétive interrogative indirecte
Je ne sais pas si j’ai fermé la porte.
J’ai oublié si tu partais à 14 heures ou 15 heures.

La proposition subordonnée complétive exclamative indirecte

La proposition subordonnée complétive exclamative indirecte rapporte de façon indirecte une exclamation. Elle est le plus fréquemment complément d’objet direct et est introduite par des mots exclamatifs : “combien, si comme, quel…”

Exemples de phrases avec une proposition principale et une subordonnée complétive exclamative indirecte
J’adore comme il est habillé.
J’admire combien elle est généreuse.

La proposition subordonnée infinitive

La proposition subordonnée infinitive se compose d’un verbe à l’infinitif ayant un sujet propre. Ce sujet, souvent placé avant l’infinitif, peut aussi se situer après celui-ci. Cette proposition a valeur de complément d’objet direct et est introduite par des verbes de perception tels que “regarder, voir, sentir, écouter…”

Exemples de phrases avec une proposition principale et une subordonnée infinitive
Je vois le tigre manger.
Je sens le sol craquer.

La proposition subordonnée circonstancielle

La proposition subordonnée circonstancielle a pour particularité de pouvoir être retirée ou déplacée dans la phrase. Elle prend généralement la fonction de complément circonstanciel et est le plus souvent amenée par une conjonction de subordination (que, comme, lorsque, puisque, quand, si…) ou une locution conjonctive (à cause, à condition que, afin que, pour que, avant que, après que, etc.). Elle exprime notamment des notions de temps, de cause, de conséquence, de comparaison, de condition, de but, de concession ou d’opposition.

Exemples de phrases avec une proposition principale et une subordonnée circonstancielle
Nous partons à la rivière dès qu’il fait beau temps.
Alain a faim parce qu’il n’a pas mangé hier soir.
Bien qu’elle ait été prévenue, elle n’a rien fait pour s’organiser.
Mathias écrit des chansons pour que sa colère puisse s’exprimer sans heurts.

“Si vous voulez en savoir plus”

Cet article dresse un tableau global ainsi que les règles générales régissant les différentes propositions subordonnées. Néanmoins, les subordonnées ne répondent pas toutes précisément à ces descriptions. Le français étant une langue constituée d’exceptions, certaines subordonnées peuvent sortir du cadre classique des deux propositions séparées par un mot introducteur. En voici quelques exemples ci-dessous.

Exemples
Les subordonnées relatives substantives (donc sans antécédent)
Qui dort dîne.
Rira bien qui rira le dernier.
Les propositions comparatives
Moins je le vois, mieux je me porte.
Plus on est de fous, plus on rit.Les propositions parataxiques
Léa est créative, elle trouvera une solution.
Cet acteur ne fait pas campagne, il ne décrochera pas l’Oscar.

Selon le Larousse, la parataxe est un procédé syntaxique consistant à juxtaposer des phrases sans expliciter par un mot subordonnant ou coordonnant le rapport de dépendance qui existe entre elles.

Exercices sur l’interrogation-quiz

Indiquez si les propositions subordonnées suivantes sont des subordonnées complétives, relatives ou circonstancielles.

1 – J’aime ce pull que tu portes souvent.
2 – Tu me le diras quand tu seras arrivé à destination.
3 – Il imagine que son concours sera très facile.

Précisez si les propositions suivantes sont des subordonnées complétives conjonctives, exclamatives indirectes ou interrogatives indirectes, voire subordonnées infinitives.

4 – Écoute comme cette mélodie est belle.
5 – J’ignore à qui appartient ce château.
6 – J’ai regardé cet enfant grandir.

Indiquez quels sont les types de propositions subordonnées dans les phrases suivantes.

7 – Cette chanteuse est meilleure lorsqu’elle est sur scène.
8 – Elle lui demande s’il veut sortir ce soir.
9 – Je suis ravi que cette journée se soit déroulée à merveille.

1 – Subordonnée relative
2 – Subordonnée circonstancielle
3 – Subordonnée complétive conjonctive
4 – Subordonnée complétive exclamative indirecte
5 – Subordonnée complétive interrogative indirecte
6 – Subordonnée infinitive
7 – Subordonnée circonstancielle8 – Subordonnée complétive interrogative indirecte9 – Subordonnée complétive conjonctive

Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.

Laissez un commentaire