Infinitif : le cours simple et précis

L’infinitif est l’un des deux modes présentant le verbe sous l’une de ses formes non conjuguées, l’autre mode étant le participe. Comme ces deux modes présentent souvent des similarités de son (homophonie : parler/parlé), la confusion entre les deux est souvent source de fautes.

Exemples
Infinitif présent: parler, repérer, polir, écoper, etc.
Participe passé : parlé, repéré, poli, écopé, etc.

Qu’est-ce que l’infinitif ?

L’infinitif est considéré comme un mode comprenant deux temps, le présent et le passé. Le verbe est présenté sous une forme non conjuguée : il ne varie pas en fonction des personnes. L’infinitif est ainsi un mode impersonnel. Il comprend un unique mot, le verbe, et n’est pas précédé d’un pronom personnel sujet (je, tu, il/elle/on, nous, vous, ils/elles/eux).

Par infinitif, on conçoit couramment l’infinitif présent, l’infinitif passé étant moins connu et utilisé.

Exemples
Infinitif présent : jouer, exprimer, descendre, etc.
Infinitif passé : avoir joué, avoir exprimé, être descendu, etc.

La différence entre l’infinitif et le verbe conjugué

L’infinitif a les terminaisons suivantes selon qu’il appartienne au premier, deuxième ou troisième groupe.

Groupes de verbe1er groupe – Verbes se terminant par -er2e groupe – Verbes se terminant par -ir et dont le participe présent finit par -issant3e groupe – Verbes se terminant par -ir (et dont le participe présent ne finit pas par -issant), -oir ou -re
ExemplesAppréhender, laver, perforer, clôturer, aimer, peiner, etc.Finir, aboutir, chérir, haïr, choisir, agir, accomplir, etc.Tenir, bouillir, secourir, pouvoir, échoir, tordre, atteindre, peindre, etc.

L’infinitif, contrairement au verbe conjugué, ne varie pas en fonction des personnes. Le verbe conjugué fluctue, lui, selon les personnes et les temps.

Exemples

Infinitif : joindre, durer, souffler, pondre, respirer, etc.

Verbe conjugué : nous joignons, il dura, je souffle, elle a pondu, il avait respiré, etc.

Infinitif présent et infinitif passé

Par infinitif, on entend généralement l’infinitif présent. L’infinitif passé se construit avec l’auxiliaire être ou avoir à l’infinitif, suivi du participe passé du verbe. Il a les mêmes emplois que l’infinitif présent, mais exprime une action antérieure, par exemple : vous avez bien fait d’avoir couru pour les rejoindre.

Exemples
Infinitif présent : courir, marcher, partir, solliciter, etc.
Infinitif passé : avoir couru, avoir marché, être parti, avoir sollicité, etc.

Comment retrouver l’infinitif d’un verbe ?

Un verbe à l’infinitif se termine par -er, -ir, -re ou -oir. En cas de doute, il est possible d’employer l’expression “il faut” et de la faire suivre du verbe : il sera automatiquement à l’infinitif.

Cette astuce vous permettra d’éviter de confondre l’infinitif avec un homophone tel que le participe passé, comme avec “laver” (infinitif) ou “lavé” (participe passé). Toutefois, si cette erreur est récurrente dans vos écrits, vous pouvez aussi remplacer le verbe utilisé par le verbe du troisième groupe “mordre” ou “vendre” pour qui les infinitif et participe passé ont un son distinct : mordre (infinitif), mordu (participe passé).

Exemples – Avec le verbe mordre – infinitifparticipe passé
J’ai pensé que tu aurais besoin d’arrêter.
J’ai mordu que tu aurais besoin de mordre.
Exemples – Avec l’expression “il faut”
Il faut parler, il faut réfléchir, il faut étudier, il faut rêver, il faut donner, etc.

Quand utiliser l’infinitif ?

L’infinitif présent doit être utilisé après un verbe conjugué ou après les prépositions à, de, sans et pour. Il peut également être utilisé en début de phrase.

L’infinitif passé possède les mêmes usages, mais exprime une action ou situation antérieure. C’est lui et non l’infinitif présent qui doit être employé après la préposition “après”.

Exemples – Infinitif présent
Après un verbe conjugué : Simone aime remercier son public.
Après les prépositions à, de, sans, pour : Albert craint de décevoir ses proches.
En début de phrase : Écrire est mon métier.
Exemples – Infinitif passé
Il est revenu après avoir marché une demi-heure.
Nous sommes soulagés d’avoir prévu quelques couverts de plus.

“Si vous voulez en savoir plus”

L’infinitif dans les écrits académiques

Dans les écrits académiques, le mode le plus fréquemment rencontré est l’indicatif, car il exprime une action ou une situation réelle.

L’infinitif peut toutefois apparaître dans vos écrits académiques, aux usages mentionnés précédemment que nous récapitulons ici :

  • après un verbe conjugué, si vous devez utiliser un verbe il sera forcément à l’infinitif présent (nous devons retrouver les résultats suivants) ;
  • après les prépositions à, de, sans et pour (nous avons recherché les éléments précités afin de répondre à notre question initiale) ;
  • en début de phrase (enquêter sur cette hypothèse a mené à approfondir la question de la gouvernance dans nos sociétés).

Par ailleurs, une proposition infinitive est une proposition dont le verbe est à l’infinitif. Elle peut être subordonnée ou non à une autre proposition. Ce type de proposition peut être utile dans vos écrits académiques, car elle vous évitera les formulations moins fluides de certaines propositions subordonnées relatives (introduites par qui, que, quoi, etc.).

Exemples – Proposition infinitiveProposition subordonnée relative
Progressivement, nous avons vu que l’impact sur la population se réduisait.
Progressivement, nous avons vu se réduire l’impact sur la population.

Vérification de la structure

Vous n'arrivez pas à prendre du
recul sur votre plan ?

Vous avez du mal à savoir si votre document est équilibré
et bien structuré ?

Scribbr peut vous aider !

  • Suppression des répétitions
  • Amélioration des titres et sous-titres
  • Conseils sur la structure en commentaire
  • Rapport sur vos problèmes de structure

Plus d'infos

Exercices sur l’infinitif – quiz

Dans les phrases suivantes, indiquez si le verbe est un participe passé ou s’il s’agit d’un infinitif. Attention, un infinitif passé se dissimule dans ces phrases !

1 – Il a été nager/nagé cette semaine.

2 – Marcher/marché me fait vraiment beaucoup de bien.

3 – Christian est ravi de l’aider/aidé avant qu’il ne reparte.

4 – Il l’a imprimer/imprimé cette nuit.

5 – Lise ne demande qu’à arrêter/arrêté de fumer/fumé !

Retrouver les infinitifs présents dans le texte suivant issu de l’ouvrage Brèves réponses aux grandes questions de Stephen Hawking.

“Le problème est que la plupart des gens pensent que la science est trop difficile et compliquée pour eux. Je ne crois pas que ce soit vrai. En fait, pratiquer la recherche sur les lois fondamentales qui gouvernent l’Univers demande un temps considérable que peu de gens ont ; le monde s’arrêterait vite de progresser si tout un chacun faisait de la physique théorique. Mais la majeure partie d’entre nous est tout à fait capable d’apprécier et de comprendre les idées essentielles, à condition qu’elles soient présentées clairement et sans équations. Je pense que c’est possible. C’est ce que j’ai essayé de faire toute ma vie.”

1 – Il a été nager cette semaine.

2 – Marcher me fait vraiment beaucoup de bien.

3 – Christian est ravi de l’avoir aidé avant qu’il ne reparte.

4 – Il l’a imprimé cette nuit.

5 – Lise ne demande qu’à arrêter de fumer !

“Le problème est que la plupart des gens pensent que la science est trop difficile et compliquée pour eux. Je ne crois pas que ce soit vrai. En fait, pratiquer la recherche sur les lois fondamentales qui gouvernent l’Univers demande un temps considérable que peu de gens ont ; le monde s’arrêterait vite de progresser si tout un chacun faisait de la physique théorique. Mais la majeure partie d’entre nous est tout à fait capable d’apprécier et de comprendre les idées essentielles, à condition qu’elles soient présentées clairement et sans équations. Je pense que c’est possible. C’est ce que j’ai essayé de faire toute ma vie.”

Qu’est-ce qu’un verbe à l’infinitif ?

Un verbe à l’infinitif est un verbe qui se présente sous sa forme non conjuguée : parler, construire, rêver, répondre, etc. C’est sous cette forme que les verbes sont compilés dans les dictionnaires. L’infinitif est considéré comme un mode comprenant deux temps : l’infinitif présent (aimer) et l’infinitif passé (avoir aimé).

Comment écrire un verbe à l’infinitif ?

En cas de doute sur la forme correcte d’un verbe à l’infinitif, vous pouvez imaginer une phrase commençant par “il faut” et la compléter avec le verbe que vous recherchez : il faut couper, il faut manger, etc.

Selon qu’ils soient du premier, deuxième ou troisième groupe, les verbes à l’infinitif décrivent une action ou un état et se terminent par :

  • “er” s’ils sont du premier groupe (sauf le verbe aller qui est une exception et qui relève du troisième groupe ;
  • “ir” avec un participe présent terminant par “issant” s’ils sont du deuxième groupe ;
  • “ir” (et dont le participe présent ne se termine pas par -issant), “oir” et “re” s’ils sont du troisième groupe.
Quand utiliser l’infinitif ?

L’infinitif doit être utilisé :

  • après un verbe conjugué : Margot aime penser à ses étudiants ;
  • après les prépositions à, de, sans, pour : Jérémy triche pour compenser ses lacunes.

Il peut être utilisé en début de phrase : Lire est mon passe-temps préféré.

Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.

Laissez un commentaire