Le mode subjonctif : le mode du virtuel

Tandis que l’indicatif est le mode de la réalité, le subjonctif est, lui, celui du virtuel, de l’incertain.

Exemples
J’apprécierais que tu sois là ce soir.
Il est probable qu’il aille à Paris prochainement.

Quand doit-on utiliser le mode subjonctif ?

Le subjonctif est utilisé pour exprimer globalement une action ou une situation incertaine. Il implique une notion de possibilité : action envisagée/hypothèse, doute, souhait, etc. Il est notamment employé avec des verbes indiquant :

  • un doute/une incertitude ;
  • un souhait/une envie ;
  • un jugement ;
  • une émotion.
Exemples
Un doute/une incertitude : Je crains que vous ne vous présentiez pas à votre concours.
Un souhait/une envie : Je souhaiterais que tu sois présent pour mon anniversaire.
Un jugement : Je soupçonne qu’il n’y parvienne pas.
Une émotion : Je serais ravie que nous chantions ce soir.

Quels sont les temps du mode subjonctif ?

Le subjonctif se compose de deux temps simples (le présent et l’imparfait) et de deux temps composés (le passé et le plus-que-parfait).

Exemples – Verbe aimer
Subjonctif présent : que j’aime.
Subjonctif imparfait : que j’aimasse.
Subjonctif passé : que j’aie aimé.
Subjonctif plus-que-parfait : que j’eusse aimé.

Subjonctif présent

De manière générale, le subjonctif présent se forme sur le radical de l’indicatif présent auquel il faut ajouter les terminaisons suivantes : -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent.

Les verbes présentés dans les tableaux de conjugaison de cette partie sur les temps de subjonctif ne recensent pas toutes les irrégularités.

Exemples
Verbe du 1er groupe – Tomber Verbe du 2e groupe – Finir Verbe du 3e groupe – Tordre
Que je tombe Que je finisse Que je torde
Que tu tombes Que tu finisses Que tu tordes
Qu’il/elle/on tombe Qu’il/elle/on finisse Qu’il/elle/on torde
Que nous tombions Que nous finissions Que nous tordions
Que vous tombiez Que vous finissiez Que vous tordiez
Qu’ils/elles/eux tombe Qu’ils/elles/eux finissent Qu’ils/elles/eux tordent

Subjonctif imparfait

Les temps passés du subjonctif sont majoritairement utilisés à l’écrit et ils s’emploient le plus souvent pour respecter les règles de concordance des temps.

Le subjonctif imparfait se forme généralement avec le radical du passé simple de l’indicatif suivi des terminaisons suivantes : -sse, -sses, -^t, -ssions, -ssiez, -ssent.

Exemples
Verbe du 1er groupe – Tomber Verbe du 2e groupe – Finir Verbe du 3e groupe – Tordre
Que je tombasse Que je finisse Que je tordisse
Que tu tombasses Que tu finisses Que tu tordisses
Qu’il/elle/on tombât Qu’il/elle/on finît Qu’il/elle/on tordît
Que nous tombassions Que nous finissions Que nous tordissions
Que vous tombassiez Que vous finissiez Que vous tordissiez
Qu’ils/elles/eux tombassent Qu’ils/elles/eux finissent Qu’ils/elles/eux tordissent

Subjonctif passé

Le subjonctif passé se construit avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué au subjonctif présent suivi du participe passé du verbe conjugué.

Exemples
Auxiliaire être  – Verbe partir Auxiliaire avoir – Verbe finir
Que je sois parti Que j’aie fini
Que tu sois parti Que tu aies fini
Qu’il/elle/on soit parti Qu’il/elle/on ait fini
Que nous soyons parti(e)s Que nous ayons fini
Que vous soyez parti(e)(s) Que vous ayez fini
Qu’ils/elles/eux soient parti(e)s Qu’ils/elles/eux aient fini

Subjonctif plus-que-parfait

Le subjonctif imparfait se forme avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué à l’imparfait du subjonctif, suivi du participe passé du verbe conjugué.

Exemples
Auxiliaire être  – Verbe partir Auxiliaire avoir – Verbe finir
Que je fusse parti Que j’eusse fini
Que tu fusses parti Que tu eusses fini
Qu’il/elle/on fût parti Qu’il/elle/on eût fini
Que nous fussions parti(e)s Que nous eussions fini
Que vous fussiez parti(e)(s) Que vous eussiez fini
Qu’ils/elles/eux fussent parti(e)s Qu’ils/elles/eux eussent fini

Quel est votre taux de plagiat ?

En 10 minutes, vous pouvez savoir si vous avez commis du plagiat et comment l’éliminer.

  • La technologie de Turnitin
  • Un résumé de toutes les sources trouvées
  • Une comparaison avec une base de données énorme

Faites la détection anti-plagiat

Le subjonctif vient après…

Pour former le subjonctif, on ajoute “que” ou “qu’” devant la personne et le verbe conjugué : qu’il vienne. Le subjonctif vient ainsi après “que” et “qu’”, mais ce n’est pas systématique.

Comme précisé précédemment dans cet article, le subjonctif évoque une notion de possibilité liée à une incertitude, il s’emploie après des verbes exprimant :

  • un doute/une incertitude ;
  • un souhait/ une envie ;
  • un jugement ;
  • une émotion.

Nous vous proposons ainsi ci-dessous deux listes non exhaustives de verbes et de locutions conjonctives après lesquels le subjonctif doit être utilisé.

Exemples
Verbes : aimer, avoir envie, désirer, craindre, défendre, demander, prendre garde, refuser, regretter, interdire, ordonner, préférer, regretter, souhaiter, vouloir, tenir à, s’étonner, exiger, etc.
Locutions conjonctives : quoique, avant que, afin que, pour que, jusqu’à ce que, à condition que, de façon que, malgré que, de peur que, de crainte que, sans que, pourvu que, etc

“Si vous voulez en savoir plus”

Le subjonctif dans les écrits académiques

Le subjonctif étant le mode du virtuel, il aura une place réduite dans les écrits académiques. Celle-ci se limitera le plus souvent à l’expression d’une action envisagée/hypothèse ou à une retranscription d’entretien dans lequel la personne interviewée exprime ce mode.

La locution “après que” doit être suivie de l’indicatif

Le subjonctif est souvent employé à tort, notamment à l’oral, après la locution conjonctive “après que”, sans doute par symétrie avec “avant que” qui nécessite, elle, d’être suivie du subjonctif. En effet, “après que” introduit une action qui a déjà eu lieu et qui n’est donc pas incertaine, puisqu’elle s’est déjà produite. Il faut ainsi employer l’indicatif après “après que”.

Je l’ai vu après qu’il est parti.
Je l’ai vu après qu’il soit parti.

Indicatif ou subjonctif ? Petite astuce

Il est parfois difficile de savoir s’il est nécessaire d’employer l’indicatif ou le subjonctif. En cas de doute, utilisez une autre personne que celle qui est exprimée (dans les exemples ci-dessous, “il” a été remplacé par “vous”), la différence apparaîtra immédiatement et vous permettra de retrouver l’orthographe correcte.

Indicatif
Il paraît qu’il court dernièrement.
Il paraît que vous courez dernièrement.
Subjonctif
Il faut qu’il coure pour progresser.
Il faut que vous couriez pour progresser

Exercices sur le mode subjonctif – quiz

Conjuguez les verbes dans les phrases suivantes au subjonctif présent.

1 – Nous souhaitons qu’il – être – présent à la cérémonie.

2 – Veux-tu qu’elle – venir – ce soir ?

3 – J’ai envie que nous – marcher – un petit peu.

Indiquez s’il s’agit de l’indicatif présent ou du subjonctif présent dans les phrases suivantes.

4 – J’aimerais que tu m’envoies ton manuscrit.

5 – Je crains que tu ne t’enfuis en courant en le voyant.

6 – Je comprends que tu apprécies cette série.

Conjuguez les verbes suivants aux personnes et temps demandés.

7 – Terminer à la premier personne du pluriel, au subjonctif imparfait.

8 – Mordre à la troisième personne du singulier, au subjonctif passé.

9 – Aller, à la première personne du singulier, au subjonctif plus-que-parfait.

1 – Nous souhaitons qu’il soit présent à la cérémonie.

2 – Veux-tu qu’elle vienne ce soir ?

3 – J’ai envie que nous marchions un petit peu.

4 – J’aimerais que tu m’envoies ton manuscrit (subjonctif présent).

5 – Je crains que tu ne t’enfuies en courant en le voyant (subjonctif présent).

6 – Je comprends que tu apprécies cette série (indicatif présent).

7 – Terminer à la premier personne du pluriel, au subjonctif imparfait : que nous terminassions.

8 – Mordre à la troisième personne du singulier, au subjonctif passé : qu’il/elle/on ait mordu.

9 – Aller, à la première personne du singulier, au subjonctif plus-que-parfait : que je fusse allé.

Quand utiliser le mode subjonctif ?

Le subjonctif est le mode du virtuel. Il permet d’exprimer une hypothèse, un fait incertain, un souhait, une action envisagée, une envie, une émotion ou toute forme d’incertitude.

Ex :

  • J’aimerais que tu viennes (souhait).
  • Pour peu qu’il soit malade, il ne viendra pas (hypothèse).
Comment conjuguer le subjonctif ?

Le subjonctif se conjugue à quatre temps, deux temps simples (présent et imparfait) et deux temps composés (passé et plus-que-parfait).

De manière générale, le subjonctif présent se forme sur le radical de l’indicatif présent auquel il faut ajouter les terminaisons suivantes : -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent.

Par exemple, pour le verbe aimer : que j’aime, que tu aimes, qu’il/elle/on aime, que nous aimions, que vous aimiez, qu’ils/elles/eux aiment.
Les terminaisons de l’imparfait du subjonctif sont celles-ci : -sse, -sses, -^t, -ssions, -ssiez, -ssent.
Que j’aimasse, que tu aimasses, qu’il/elle/on aimât, que nous aimassions, que vous aimassiez, qu’ils/elles/eux aimassent.

Enfin, le subjonctif passé se construit avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué au subjonctif présent suivi du participe passé (que j’aie aimé, que tu aies aimé, qu’il/elle/on ait aimé, que nous ayons aimé, que vous ayez aimé, qu’ils/elles/eux aient aimé). Et le subjonctif plus-que-parfait se forme avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué à l’imparfait suivi du participe passé (que j’eusse aimé, que tu eusses aimé, qu’il eût aimé, que nous eussions aimé, que vous eussiez aimé, qu’ils eussent aimé).

Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.