Le sujet, en grammaire

Cet article s’intéresse au sujet sous son aspect grammatical. Le sujet est difficile à définir, car ses principales caractéristiques (il est placé avant le verbe, il réalise l’action décrite, il correspond à un groupe nominal, etc.) sont des généralités qui, français aidant, comptent souvent des exceptions.

Définition du sujet

Le sujet est un constituant indispensable de la phrase. Il forme avec le verbe un couple formant une phrase. Le sujet fait connaître la personne, l’animal, l’objet, la situation ou la chose décrits par le verbe. Il correspond à ce dont on parle. Le sujet régit l’accord du verbe en genre (féminin, masculin) et en nombre (singulier, pluriel).

Exemples Sujet – Verbe
Je suis mon propre chef !
Le restaurant est ouvert ce soir.
La lune a une forme de croissant cette nuit.
Afin de l’identifier, voici quelques astuces :
Le sujet ne peut pas être supprimé de la phrase.
Ces chevaux sont superbes. “Sont superbes” n’est pas une phrase correcte.
Le verbe s’accorde en fonction du sujet.
Ces chevaux sont superbes.

– Il est possible de l’encadrer avec “c’est …qui, ce sont… qui, etc.”.
Ce sont ces chevaux qui sont superbes.

Nature ou fonction du sujet

Le sujet peut être de différentes natures ou fonctions : il peut être constitué d’un nom ou d’un groupe nominal, d’un pronom, et même, plus rarement, d’un verbe ou d’une proposition.

Le sujet est un nom ou un groupe nominal

Le sujet peut être constitué d’un nom seul (nom propre) ou, le plus fréquemment, d’un groupe nominal (groupe de mots réunis autour du nom qui en est le noyau).

Exemples
Morgane a mangé un clafoutis.
Les abonnés de Rock & Folk ont reçu le hors-série ce mois-ci.
Le phoque a plongé subitement pour attraper un poisson.

Le sujet est un pronom

Les pronoms peuvent constituer le sujet d’une phrase. Il peut s’agir de pronoms personnels (je, tu…), de pronoms indéfinis (l’un, l’autre, certains…), de pronoms démonstratifs (celui-ci, celles-ci…), de pronoms possessifs (le mien, le vôtre…) ou d’un pronom relatif (qui).

Exemples
Pronom personnel : Ils font corriger leur mémoire par Scribbr !
Pronom indéfini : Certains l’aiment chaud.
Pronom démonstratif : Ceux-ci sont préférables.
Pronom possessif : Le vôtre est plus rapide.
Pronom relatif : La voiture qui lui appartient est plus rapide.Pour ce dernier exemple, “qui” désigne “la voiture” et prend la fonction de sujet.

Le sujet est un infinitif

De façon plus occasionnelle, le sujet peut également prendre la forme d’un verbe à l’infinitif.

Exemples
Réviser fatigue les étudiants.
Répéter assomme.

Le sujet est une proposition

À l’identique, une proposition subordonnée peut également être le sujet d’une phrase.

Exemples
Qu’il se souvienne de moi est surprenant.
Que Laura soit partie est plutôt logique.
Saviez-vous...

Que la qualité de votre texte et sa compréhension sont fortement liées à l'absence d'erreurs grammaticales et de fautes d’orthographe.

Ne soyez pas recalé(e) pour quelques fautes, faites relire et corriger votre texte !

Découvrez notre service de correction

Position du sujet dans la phrase

Le sujet peut se situer à différents endroits au sein de la phrase.

Position courante du sujet

Le sujet figure communément avant le verbe. Il est fréquemment situé en début de phrase, même si ce n’est pas systématique. Le modèle de phrase simple le plus courant se compose du triptyque sujet – verbe – complément.

Nous vous conseillons d’ailleurs de former vos phrases de la sorte dans vos écrits académiques, afin de faciliter la compréhension de vos lecteurs. Si vous souhaitez des indications supplémentaires sur le niveau de langue dans les écrits académiques, ce lien peut vous intéresser.

Exemples Sujet – Verbe
La rédaction d’un mémoire est un exercice long et fastidieux.
Un correcteur de Scribbr relit votre mémoire.

Inversion du sujet

Lorsque le sujet n’est pas placé avant le verbe, on dit que le sujet est inversé. Ce cas de figure peut advenir dans :

  • la phrase interrogative,
  • l’interrogation indirecte,
  • les propositions incises,
  • les subordonnées circonstancielles de temps, de but ou de comparaison,
  • les phrases commençant par certains adverbes, compléments circonstanciels, verbes intransitifs ou attributs du sujet.
Exemples – Inversion du sujet : Verbe – Sujet

Phrase interrogative

Estu passé par cette rue pour retrouver le centre-ville ?
Astu aimé le concert de Balthazar ?
Interrogation indirecte
Ils souhaitent savoir qui est ce groupe belge.
Ils ignorent quelles sont leurs dates.
Propositions incises
Celle-ci est ma chanson préférée, glissa-t-elle furtivement entre deux notes.
C’est décidé, cria-t-il, je prends les billets !
Phrases commençant par certains verbes intransitifs
Survient alors un personnage au goût excentrique.
Est arrivée une dame flanquée de son minuscule chien.
Phrases commençant par certains attributs du sujet
Heureux est l’homme qui suit son chemin.
Remarquable fut son engouement pour cette pièce.
Phrases commençant par certains compléments circonstanciels
Dans cette maison de Cadaqués vécut Dali.
Sous le pont des Arts coule la Seine.
Phrases commençant par certains adverbes
Ce voyage était son dernier. Aussi pritil le temps de le savourer.
Louise aurait aimé passer par l’Islande. Encore auraitil été nécessaire que son avion s’y pose.
Subordonnées circonstancielles de temps, de but ou de comparaison
Jean adore dès que commence l’hiver.
Lucien secouait les bras en courant pour que s’envolent les pigeons.

Absence du sujet qui est sous-entendu

Le sujet est un élément indispensable de la phrase. Pourtant, il peut ne pas apparaître dans certaines d’entre elles. Pour les phrases exprimées à l’impératif, le sujet est sous-entendu.

Exemples
Attrape le sel.
Range tes affaires.

Sujet réel et sujet apparent

La grammaire tient compte de deux notions, la syntaxe et la sémantique, qui peuvent parfois se contredire. La syntaxe est relative aux combinaisons entre les mots ou groupes de mots dans la phrase. La sémantique porte, elle, sur le sens.

Dans la phrase “il est advenu un drame”, le pronom “il” est considéré comme sujet. Pourtant, “il” correspond ici à une forme impersonnelle. La grammaire considère que “il” est le sujet apparent et “un drame” le sujet réel. De manière traditionnelle, dans cette phrase, “il” est sujet, “est advenu” correspond au verbe” et “un drame” est le complément d’objet direct.

“Si vous voulez en savoir plus”

Dans les corrections d’écrits académiques effectuées par Scribbr, et de façon plus générale dans nombre de documents, deux fautes reviennent de manière récurrente. En effet, ce sont des pièges classiques de la langue française et il est souvent difficile de les repérer à la relecture (sauf lorsque vous faites appel aux correcteurs avisés de Scribbr !). Ces deux fautes relèvent de :
la concordance des sujets de phrase à phrase,
l’inversion du sujet.

Exemples

La concordance des sujets de phrase à phrase

Total s’est implantée dans de nombreux pays d’Afrique. Ils ont ainsi bénéficié de nombreux points d’extraction pétroliers.

Le sujet repris dans la seconde phrase est “Total”. Ainsi, “ils” qui sous-entend “les membres de Total” constitue une faute ici. Il aurait été nécessaire de faire concorder les sujets entre ces deux phrases.

Il aurait été correct d’écrire :

Total s’est implantée dans de nombreux pays d’Afrique. La société a ainsi bénéficié de nombreux points d’extraction pétroliers.

Vous noterez d’ailleurs que “s’est implantée” s’écrit ici avec un “e” indiquant le féminin après “Total”, car ce sujet sous-entend qu’il s’agit d’une société.
Il serait également possible d’écrire :

Les membres de Total se sont implantés dans de nombreux pays d’Afrique. SIls ont ainsi bénéficié de nombreux points d’extraction pétroliers.

Ici, “se sont implantés” s’accorde avec “les membres de Total” et change d’orthographe.

L’inversion du sujet

Il existe différentes manières de relire (à voix haute, etc.). L’une d’entre elles, très efficace, consiste à relire en portant son attention sur le verbe et la vérification de sa bonne conjugaison. Il est ainsi judicieux de s’arrêter aux verbes dont le sujet est positionné après, car nous l’accordons souvent à tort avec le complément lorsqu’il est positionné devant.

Lors de la conférence de rédaction, les journalistes que convoquent la direction prennent place du côté le plus éloigné du rétroprojecteur.

Dans l’exemple ci-dessus, la faute est présente. Nous aurions tendance à accorder le verbe “convoquer” avec les journalistes, mais à tort, car le véritable sujet de ce verbe est “la direction”. Il faut écrire :

Lors de la conférence de rédaction, les journalistes que convoque la direction prennent place du côté le plus éloigné du rétroprojecteur.

Ou :

Lors de la conférence de rédaction, les journalistes que la direction convoque prennent place du côté le plus éloigné du rétroprojecteur.

Pour ces raisons notamment, nous vous conseillons dans vos écrits académiques d’écrire les phrases de la manière la plus simple qui soit. D’une part, pour simplifier la compréhension de vos lecteurs (qui lisent des dizaines d’autres mémoires), et, d’autre part, pour éviter de commettre des erreurs de ce type.

Exercices sur le sujet – quiz

Recherchez et retrouvez le sujet dans les phrases qui suivent.

1 – Ce vin ne comporte pas de sulfites.
2 – Malgré sa fatigue, Isabelle a terminé L’Étranger dans la nuit.
3 – Trembler n’est pas rassurant pour la santé.
4 – Tout le monde devrait pouvoir se loger décemment.
5 – Vous monterez ce dossier dans mon bureau.

Déterminez où se situe le sujet et précisez sa nature ou sa fonction.

6 – En es-tu bien sûr ?
7 – J’aime beaucoup cette chanson.
8 – Voyager est un remède contre la morosité.
9 – Le prix qu’ils demandent ne correspond pas au marché.
10 – Détends tes bras.

1 – Ce vin ne comporte pas de sulfites.
2 – Malgré sa fatigue, Isabelle a terminé L’Étranger dans la nuit.
3 – Trembler n’est pas rassurant pour la santé.
4 – Tout le monde devrait pouvoir se loger décemment.
5 – Vous monterez ce dossier dans mon bureau.
6 – En es-tu bien sûr ? (tu : pronom)
7 – J’aime beaucoup cette chanson. (‘“j’”, “je” : pronom)
8 – Voyager est un remède contre la morosité. (“voyager” : verbe à l’infinitif)
9 – Le prix qu’ils demandent ne correspond pas au marché. (“le prix qu’ils demandent’” : groupe nominal)
10 – Ici, le verbe “détendre” est à l’impératif : le sujet est absent et sous-entendu.
Cet article est-il utile ?
Agathe Costes

Écrivain public depuis 2011, Agathe s’est spécialisée dans la correction et la rédaction d’articles et de comptes rendus. Titulaire de deux BTS et d’une licence, elle connaît parfaitement les contraintes que peuvent rencontrer les étudiants.

Laissez un commentaire