Temps, modes et concordance

Nous allons vous présenter les règles de conjugaison liées aux différents temps que l’on retrouve en français.

Le passé
Si l’action dont on parle est terminée, il s’agit du passé. Pour vérifier, on peut ajouter un adverbe à la phrase tel que : hier, avant, autrefois…

Le présent
Si l’action dont on parle est toujours en cours, ou se réfère à ce qu’il est en train de se passer, il faut utiliser le présent. Les adverbes à utiliser dans ce cas sont : maintenant, en ce moment, actuellement…

Le futur
Si l’action dont on parle va se produire prochainement ou plus tard, il faut utiliser le futur. Pour le vérifier nous vous invitons à utiliser les adverbes : demain, plus tard, bientôt prochainement…

Les temps

Les temps sont les formes que peut prendre un verbe pour indiquer à quel moment de la durée se situe l’action par rapport au passé, au présent et au futur. Le mode permet de nuancer en fonction des conditions ou d’une hypothétique réalisation.

Il existe des temps simples et des temps composés.

Positionnement des différents temps

Par rapport au moment présent (moment) :

  • Présent : pendant l’action.
  • Imparfait : avant l’action, avec son début et sa fin indéterminés dans le temps.
  • Passé simple : action soudaine.
  • Passé composé : passé récent.
  • Futur simple : après l’action.
  • Futur antérieur : action est déjà terminée par rapport à une autre dans le futur.

Par rapport à une action passée (moment) :

  • Passé antérieur et plus-que-parfait : avant l’action.
  • Futur du passé : après l’action et qui se traduit dans la pratique par le conditionnel présent.
  • Futur antérieur : lorsque l’action est déjà terminée par rapport à tel moment à venir (conditionnel passé).

Les temps simples

Un verbe conjugué à un temps simple est constitué d’un seul terme formé avec le radical du verbe qui reçoit les marques de mode, de temps, de personne et de nombre.

Chaque mode compte un ou plusieurs temps simples :

ModeTempsExemple
IndicatifPrésentJe danse
FuturJe danserai
ImparfaitJe dansais
Passé simpleJe dansai
SubjonctifPrésentQue je danse
ImparfaitJe dansasse
ConditionnelPrésentJe danserais
ImpératifPrésentDanse
InfinitifPrésentDanser
ParticipePrésentDansant
PasséDansé
GérondifPrésentEn dansant

Les temps composés

Un verbe conjugué de temps composé est formé de deux termes : le verbe au participe passé et l’auxiliaire être ou avoir conjugué à un temps simple du mode.

C’est l’auxiliaire qui porte les marques de mode, de temps, de personne et de nombre. Chaque mode compte un ou plusieurs temps composés :

ModeTempsExemple
IndicatifPassé composéJ’ai dansé
Futur antérieurJ’aurai dansé
Plus-que-parfaitJ’avais dansé
Passé antérieurJ’eus dansé
SubjonctifPasséQue j’aie dansé
ImparfaitQue j’eusse dansé
ParticipePassé composéAyant dansé
ImpératifPasséAie dansé
InfinitifPasséAvoir dansé
ConditionnelPassé 1J’aurais dansé
Passé 2J’eusse dansé
GérondifPasséEn ayant dansé

Les modes et temps

Dans un texte, les modes permettent de comprendre l’état d’esprit de celui qui parle. Ils permettent d’envisager l’action de différentes manières (réelle, éventuelle et virtuelle).

Il existe deux types de modes : les modes personnels et les modes impersonnels.

  • Les modes personnels : l’indicatif, le conditionnel, le subjonctif et l’impératif.
  • Les modes impersonnels : l’infinitif, les participes passés et présent, et le gérondif. Il s’agit de modes impersonnels, car ces verbes ne possèdent pas de conjugaison permettant de distinguer les personnes. Elles peuvent assurer d’autres fonctions que leur fonction verbale (nom, adjectif, complément d’objet direct…).
Temps et modesLeur valeur

Le mode indicatif

L’indicatif est un mode personnel. Il sert à raconter ce qu’il se passe.
Le présent de l’indicatifCe temps exprime un fait ou une action qui se déroule au moment où vous vous exprimez.

Il est composé :

  • du présent d’énonciation,
  • du présent de vérité générale,
  • du présent d’habitude,
  • du présent de narration,
  • du futur proche,
  • et du passé récent.

Exemples :

J’écris mon mémoire.
La Terre tourne autour du soleil.
Tous les dimanches, je vais courir.
J’arrive dans 5 minutes.

Le passé composé de l’indicatifIl s’agit d’un temps du passé qui exprime une action ou un fait qui a déjà eu lieu au moment où vous vous exprimez.

Il s’utilise avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué au présent de l’indicatif.

Exemple : Nous avons mangé.

L’imparfait de l’indicatifIl exprime un fait ou une action qui a déjà eu lieu, mais qui peut encore se dérouler. Il est souvent utilisé pour décrire une scène ou un paysage.

Exemple : Quand tu étais enfant, tu aimais lire.

La plus-que-parfait de l’indicatifIl insinue l’antériorité d’une action par rapport à un acte à l’imparfait, passé composé ou au passé simple. Il s’utilise avec l’auxiliaire être ou avoir conjuguée à l’imparfait de l’indicatif.

Exemple : Il m’a dit qu’il ne l’avait jamais vu.

Le passé simple de l’indicatifC’est le temps du récit, d’une action passée, le plus souvent brève.

Exemple : Soudain, la porte s’ouvrit.

Le passé antérieur de l’indicatifIl insinue l’antériorité d’une action par rapport à un fait au passé simple et s’utilise avec l’auxiliaire être ou avoir conjuguée au passé simple.

Exemple : Dès qu’elle eut fini son mémoire, elle sortit.

Le futur simple de l’indicatifIl exprime :

  • l’avenir,
  • le futur historique,
  • ou l’ordre, l’interdiction.

Exemples :

Après le rendu du mémoire, nous partirons en vacances.
Tu ne tueras point.

Le futur antérieur de l’indicatifIl insinue l’antériorité d’une action par rapport à un fait au futur simple.

Exemple : Quand tu seras parti, ils pourront délibérer.

Le mode subjonctif

Le subjonctif est un mode utilisé pour exprimer un doute, un fait ou une action souhaitée ou incertaine. Pour conjuguer les verbes au subjonctif, il faut utiliser que ou qu’ avant le verbe.
Le présent du subjonctifExprime une action incertaine.

Exemple : Je souhaite qu’il vienne en discuter.

Le passé du subjonctifIl exprime une action incertaine ou supposée réalisée au moment où le locuteur s’exprime.

Exemple : Je ne crois pas qu’elle ait fini son mémoire.

L’imparfait du subjonctifIl est souvent utilisé en littérature. C’est un temps simple qui exprime une action incertaine, non-réalisée au moment où le locuteur s’exprimait.

Exemple : Je ne pensais pas qu’il fût si fainéant.

Le plus-que-parfait du subjonctifIl exprime une action incertaine, supposée réalisée au moment où le locuteur s’exprimait. Il s’utilise avec l’auxiliaire être ou avoir conjuguée à l’imparfait du subjonctif.

Exemple : Je ne pensais pas qu’il eût rendu son mémoire à l’heure.

Le mode conditionnel

L’emploi du conditionnel est utilisé pour exprimer un souhait, une hypothèse ou toute action soumise à une condition.
Le conditionnel présentIl peut servir à atténuer une demande.

Exemple :Je voudrais que tu me donne de l’argent” plutôt que “Je veux que tu me donnes de l’argent”.

Le conditionnel passéIl peut servir à exprimer un reproche ou un regret.

Exemple : Tu aurais pu nous le dire.

Le mode participe

C’est un mode impersonnel qui existe sous une forme simple (participe présent) ou composée (participe passé). Il se charge d’indiquer comment se déroule une action par rapport à une autre.
Participe présentIl fonctionne comme un adverbe variable et s’accorde en genre et en nombre en fonction du sujet.

Exemple : Il rédigeait son document en sifflant.

Participe passéIl s’utilise avec les auxiliaires être ou avoir et est le plus souvent utilisé pour exprimer une action passée dans les temps composés.

Pour le construire, on rajoute au radical du verbe une terminaison en fonction du groupe du verbe.

Terminaisons du participe passé1er groupe2ème groupe
Masculin singulier-i
Masculin pluriel-és-is
Féminin singulier-ée-ie
Féminin pluriel-ées-ies

 

Pour les verbes du troisième groupe, il y a trois  possibilités de terminaisons.

3ème groupeModèle 1

(ex : prendre)

Modèle 2

(ex : suivre)

Modèle 3

(ex : absoudre)

Masculin singulier-s / pris– / suivi-us / absous
Masculin pluriel-s / pris-s / suivis-us / absous
Féminin singulier-se / prise-e / suivie-ute / absoute
Féminin pluriel-ses / prises-es / suivies-utes / absoutes

Le mode infinitif

Il permet de nommer le verbe et l’action. Il est composé de l’infinitif présent et de l’infinitif passé.
Infinitif présentIl s’agit de la forme nominale du verbe et permet d’utiliser un verbe à la place d’un nom.

Exemple : Lire est indispensable. J’ai un cours à donner.

Infinitif passéIl s’agit d’une forme conjuguée qui indique une certaine antériorité. Pour l’utiliser, il faut l’auxiliaire avoir ou être à l’infinitif présent et le participe passé du verbe d’action.

Exemple : Nous regrettons d’avoir vendu notre voiture.

Le mode impératif

Il permet d’exprimer un ordre, un conseil à réaliser dans un futur proche.
Impératif présentIl énonce un ordre ou une interdiction. Pour le construire, il nécessaire de savoir qu’il ne se conjugue qu’avec trois personnes (tu, nous, vous).

Exemple : Mange ton dessert ! Finis tes devoirs !

Impératif présent1er groupe2ème groupe3ème groupe
Tu-e-is-s
Nous-ons-issons-ons
Vous-ez-issez-iez*

*Pour les verbes dire et faire : dites, faites.

Saviez-vous...

Que la qualité de votre texte et sa compréhension sont fortement liées à l'absence d'erreurs grammaticales et de fautes d’orthographe.

Ne soyez pas recalé(e) pour quelques fautes, faites relire et corriger votre texte !

Découvrez notre service de correction

Les règles de concordance des temps

La concordance des temps exprime la relation entre le temps de la proposition principale et des subordonnées.

Les règles de concordance des temps sont à utiliser dans des phrases où deux actions sont présentes : la proposition principale et la proposition subordonnée. Ces règles s’appliquent à la proposition subordonnée.

Le verbe de la proposition subordonnée peut exprimer :

  • une action simultanée,
  • une action antérieure,
  • une action brève,
  • une action postérieure au verbe de la proposition principale.

1/ Utiliser l’imparfait de l’indicatif pour exprimer une action en simultanée

Exemples :

Je pensais que j’allais finir mon mémoire rapidement.

Je voyait qu’elle arrivais.

2/ Utiliser le plus-que-parfait de l’indicatif pour exprimer une action antérieure

Exemple :

Il me disait qu’il les avait déjà vus.

Il me raconta qu’il les avait déjà rencontrées.

3/ Utiliser le passé simple de l’indicatif pour exprimer une action brève

Exemple :

J’étais en train de finir mon mémoire quand il me demanda de l’aider.

Je dormais lorsque la fille de ma sœur arriva.

4/ Utiliser le conditionnel présent pour exprimer la postérité

Exemple :

Je compris alors que j’y arriverais.

J’avais compris alors qu’il y arriverait.

Cet article est-il utile ?
Justine Debret

Justine est responsable du marché français. Elle était étudiante il y a peu et est là pour s'assurer que vous ayez tout le soutien nécessaire à votre réussite académique.

Laissez un commentaire